Avec l’arrivée de Google Drive, plusieurs sites web nous récapitulent les options offertes par les services info-nuagique les plus populaire.

Nous serions en mesure de penser qu’avec l’arrivé de Google Drive la compétition serait plus forte et qu’elle serait moins stricte dans ses conditions d’utilisation, mais est-ce vraiment le cas.

Voici un tableau qui nous indiquer les informations à savoir sur chaque service offert (Andrée-Anne Babin via Synchro-Blogue)

comparaison-600x366

Tout semble indiquer que Google Drive est capable de jouer dans la cour des grands. Mais les choses se corsent un peu lorsque l’on étudie les conditions d’utilisations : Contrairement à Dropbox ou Skydrive, Google Drive se réserve le droit de héberger vos fichiers partout dans le monde, de les modifier, de les traduire, et j’en passe. Donc, selon moi, pour un usage personnel (photos, documents importants, compositions (musicales ou écrites), Google Drive est à éviter. Les politiques d’utilisations ressemblent étrangement à ce que Facebook fait avec votre vie privé, c’est à dire la rendre public.

Source (Anglais) : Bruno Guglielminetti / Zdnet

Laisser un commentaire