Dans les services de vidéos sur demande, il y a Netflix qui est un gros joueur dans l’industrie. Cependant, ce n’est pas le seul service qui existe pour regarder des films et des téléséries.

Aujourd’hui, je vous présente le site et l’application DramaFever qui se spécialise dans la vidéo sur demande de Drama. Ils ont beaucoup de K-Dramas (Korean Dramas) et c’est ce qui me rend ce service indispensable.

Ça fait un bon moment (depuis juin 2015) que j’utilise ce service pour écouter des téléséries et des émissions de variétés provenant de la Corée du Sud. Oui, oui, en plus d’écouter énormément et seulement de la K-Pop, je regarde de la télé coréenne. La prochaine étape, apprendre le coréen ? J’y songe sérieusement, il me manque que la motivation.

DramaFever, ça fait quoi dans la vie ?

DramaFeverDramaFever existe depuis 2009 et les bureaux de la compagnie sont basés à New York. Ce site web offre des émissions de télé et de variétés, des films et des concerts provenant principalement de l’Asie. Tout le contenu est sous-titré en anglais, mais il y a aussi beaucoup de contenus qui ont des sous-titres en espagnol et en portugais.

Si DramaFever offre beaucoup de contenus asiatiques, surtout en provenance de la Corée du Sud. DramaFever propose du contenu provenant de la Chine, de la Taïwan, du Japon, des Philippines, de Singapore, d’Argentina et d’Espagne. Par contre, ce n’est pas toutes les séries qui sont disponibles partout. Par exemple, il y a les British Dramas qui ne sont pas accessibles et il y a surement d’autres choses que je ne peux pas voir dues à des ententes internationales.

Puisque DramaFever présente beaucoup de séries coréennes, le service vidéo a plusieurs ententes de plusieurs compagnies coréennes, dont les trois plus gros diffuseurs du pays, soit Seoul Broadcasting System (SBS), Korean Broadcasting System (KBS) et Munhwa Broadcasting Corporation (MBC). DramaFever a aussi des ententes avec la compagnie CJ E&M (une grosse compagnie de production de films et de musique) qui a renouvelé sa confiance avec le diffuseur web, et ses filiales comme tvN. Avec toutes ses ententes, DramaFever a souvent des exclusivités pour pouvoir diffuser les séries en premiers.

Par contre, il y a des séries que DramaFever ne peut pas diffuser le même jour de la diffusion originale, parce qu’il y a d’autres services comme Viki qui ont des exclusivités temporaires. À noter que les exclusivités sur DramaFever peuvent être seulement vues si l’utilisateur a un abonnement payant, ce qui est normal.

Viki est un service similaire à DramaFever. Par contre, ce service est basé sur le travail volontaire de la communauté pour faire et mettre en ligne les sous-titres dans plusieurs langues. Comparativement à DramaFever, Viki offre une plus grande diversité d’émissions provenant de partout dans le monde.

DramaFever fonctionne de façon totalement gratuite (sans abonnement). Cependant, la qualité des vidéos se retrouve en basse définition (360p ou 480p) et il y a des publicités. Toutefois, il est possible de payer 4,99$USD par mois pour avoir du contenu en HD et sans publicité. Il est aussi possible de s’abonner par année et économiser un peu plus. Il y a souvent des promotions, comme pour le mois de janvier, l’abonnement mensuel est à 0,99$USD. Quand je me suis abonné, c’était à 1,99$USD (soit un peu moins de 3$CAD) et le prix n’a jamais changé par la suite.

La qualité HD n’est pas du 1080p, c’est seulement du 720p. Ce n’est pas si pire, mais on est loin du 4K que Netflix offre pour ses séries originales. Avant de vous abonner, il y a une période d’essai de deux semaines (il me semble).

Ce que je pense de DramaFever

Comme vous vous en doutez, je dois dire que je suis satisfait puisque j’utilise ce service depuis environ 6 mois et j’écoute beaucoup de séries. En ce moment (janvier 2016), j’ai quatre séries qui sont en cours et une émission de variétés par semaine. Et depuis que je suis abonné, j’ai regardé :

  • 2 émissions de variétés ;
  • 5 courtes séries ;
  • 4-5 concerts ;
  • 1 film ;
  • 7 téléséries, en plus des 4 que je regarde en ce moment.

Alors, j’ai amplement de contenus visionnés pour le prix que je paie.

Mon utilisation de DramaFever se fait via le web, l’application sur iPad ou encore celle sur Samsung Smart TV. Mais, DramaFever est aussi disponible sur d’autres plateformes. (J’en parlerai un peu plus bas.)

C’est sûr que si je compare le catalogue de DramaFever avec les autres services de vidéos sur demande (surtout comparé à Netflix), DramaFever se retrouve avec une faible librairie télévisuelle. Néanmoins, DramaFever remplit le vide télévisuel qui n’est pas accessible ici au Canada (et en Amérique). Ce service offre des séries en toute légalité.

Il y a quelques années, DramaFever offrait la plupart des émissions musicales qui sont hebdomadaires, mais le diffuseur web a dû arrêter (pour quelle la raison ? Il me semble que j’avais vu passer de quoi en décembre 2014). Cependant, depuis l’été 2015, DramaFever a recommencé à mettre des contenus musicaux comme des concerts de groupe K-Pop ou des événements reliés à la K-Pop.

La qualité

Par contre, ce que DramaFever offre, c’est de qualité (dans l’ensemble). Dans le sens que le site web et les applications sont bien conçus, mais au niveau de la qualité visuelle et sonore, DramaFever a encore des croutes à manger. Oui, ils offrent du contenu en HD, mais ce n’est que du 720p en stéréo. Pour le type d’écoute que j’en fais, c’est quand même de la bonne qualité. C’est-à-dire que je regarde habituellement mes séries sur l’application du iPad avec des écouteurs. Oui, parfois l’image est légèrement pixélisée, mais normalement, je ne vois pas vraiment de pixellisation. Et puisque je regarde sur mon iPad avec des écouteurs, le son en stéréo est correct. Là où je trouve que c’est décevant, c’est pour l’application sur les Samsung Smart TV. Ma télé est en 4k. Non, je ne vois pas de différences pour la qualité de l’image qui reste claire, mais c’est au niveau sonore. Je trouve cela décevant que les concerts soient aussi en stéréo.

Le service de vidéos sur demande de DramaFever n’est pas parfait. Des fois, j’ai eu des problèmes de chargements. Mais en général, les serveurs de DramaFever sont assez stables. En six mois d’utilisation, je crois que j’ai eu trois ou quatre fois des problèmes au niveau de la qualité. L’application iPad tombait en 360p (ou 480p), donc c’était très pixélisé. Mais ça n’arrive que très rarement ce genre de perte de qualité. Il arrive à l’occasion que je doive fermer l’application et la rouvrir pour pouvoir commencer le visionnement d’un épisode (problème des serveurs de DramaFever ?).

Comparativement à des services comme Crunchyroll et Daisuki (les deux pour les séries animées), DramaFever n’offre pas son contenu en « simulcast » (diffusion simultanée). Ce n’est pas si grave ni important parce que l’épisode est offert le soir même en Amérique de la diffusion sud-coréenne. Alors, les épisodes sont habituellement disponibles vers 20h.

Les notifications

Pour ne pas rater ou oublier, DramaFever peut vous avertir par courriel, par notification via le site web ou par les applications iOS et Android. Sinon, depuis janvier 2016, il y a la possibilité d’ajouter à son calendrier l’horaire de nos séries favorites avec les outils de Cal Reply (http://on.dramafever.com/). Parfois, le système de notification ne fonctionne pas toujours parfaitement.

Mais, ça n’est arrivé qu’une fois. Aussi, j’ai remarqué que les épisodes ne sont pas toujours accessibles lorsque je reçois la notification. Par exemple, l’application affiche que la série a 8 épisodes accessibles, mais seulement 7 épisodes sont sélectionnables et écoutables. Par contre quand je relance l’épisode 7 et que je me rends à la fin, l’application me propose de visionner l’épisode 8. Je crois que le système de notifications n’est pas le problème, mais c’est plus une question de mise à jour des serveurs.

Les sous-titres

DramaFever - iPadPour ce qui est des sous-titres, il m’est difficile de savoir si la traduction est véridique et juste puisque je ne comprends pas le coréen. Néanmoins, ils semblent précis selon le contexte de l’émission. Dans la plupart des cas, les sous-titres sont faits par DramaFever, mais à certains moments, c’est la compagnie qui produit la série qui fait les sous-titres (comme les séries de MBC). Ce que j’aime moins des sous-titres disponibles sur DramaFever, c’est quand la série possède elle-même des sous-titres parce qu’un personnage parle une autre langue que le coréen. Alors, ça donne une superposition de sous-titres. Malgré cela, certaines applications de DramaFever offrent des sous-titres qui sont dans une boîte noire. Ce qui aide à la lisibilité.

Aussi, selon l’application utilisée, il y a la possibilité de personnaliser les sous-titres. Sur le site web et sur Android, l’utilisateur peut changer la couleur des sous-titres (blanc ou jaune) et la grosseur des caractères. Il peut ajouter une boîte pour le texte ou une ligne-contour autour des caractères. Mais, ce n’est pas toutes les applications qui offrent ces possibilités. Par exemple, sur iPad, il n’y a que trois choix de grandeur des caractères et c’est tout. Sur Xbox 360 et sur Samsung Smart TV, l’application n’a aucune option de personnalisation. Pour le reste, je n’ai pas pu les tester parce que je n’ai pas ces appareils (Roku, Apple TV, Chromecast, Android TV, Panasonic Smart TV, LG Smart TV, Amazon Fire TV, Playstation 3, PS Vita et Playstation 4).

Les applications

Qu’en est-il des différentes applications ? En général, j’utilise soit la version web, l’application pour iPad ou l’application pour Samsung Smart TV. Alors, voici ce que j’en pense :

Le site web

La version du site web est sans doute le portail qui est le plus complet visuellement et celui qui est le plus facile à changer et à améliorer. Souvent, la page d’accueil sera mise à jour selon les nouveautés (la grosse série de l’heure) ou si c’est le samedi soir, le « movie night » de DramaFever où chaque samedi soir un film est suggéré. Visuellement, le site web a une belle mise en page qui propose et suggère beaucoup de choses (trop ?). Ce que j’aime, c’est qu’on peut rapidement retrouver les dernières séries qu’on a commencé à regarder. Aussi, ce qui est bien, c’est la liste des nouveautés. Néanmoins, puisque la liste ne contient que les quatorze derniers éléments, on peut rapidement passer à côté d’une nouveauté. Je m’explique, DramaFever a souvent l’habitude d’ajouter plusieurs épisodes d’un coup (quand c’est une série déjà diffusée). Donc, il se peut qu’il y ait souvent six ou huit (ou encore plus) nouveaux épisodes d’une même série qui est ajoutée. Il y a aussi des suggestions selon ce qui est le plus populaire en ce moment et les « Coming Soon » (ce qui s’en vient). Cependant, dans les « Coming Soon », il y a beaucoup trop de séries qui sont déjà sorties ou qui sont en cours. Donc, cette liste n’est pas à jour.

En plus d’avoir accès aux films et séries, le site web est aussi un blogue qui traite de tout ce qui touche à la culture asiatique, en passant par la bouffe, aux critiques et résumés d’épisodes à nouvelles et des tops X de choses, un forum et une place pour commenter (cette partie est biaisée pour la critique puisque pour commenter, il faut mettre une note sur cinq. Donc, avant même que la série soit rendue accessible, il y a des notes sur cinq).

Pour ce qui est de la qualité vidéo et sonore, c’est exactement ce que je mentionnais plus haut, du 720p en stéréo. Malheureusement, c’est l’endroit où que je trouve que l’image ressort le plus pixélisé. Ce n’est pas si flagrant, mais c’est quand même légèrement présent.

Au niveau de la personnalisation des sous-titres, c’est la version qui peut être le plus personnalisée avec la version Android.

iOS (iPad)

La version iPad est sans celle que j’utilise le plus souvent puisque, dans la majorité des cas, j’écoute mes séries dramatiques le soir avant de me coucher, confortablement assis dans mon lit et au chaud.

Visuellement, cette version est assez épurée et très simple à naviguer. Les icônes sont facilement reconnaissables et l’interface garde une simplicité en nous proposant un peu moins de choix (seulement les nouveautés à succès de l’heure). La recherche de téléséries se fait avec facilité.

Il y a une option très intéressante qui est celle de pouvoir télécharger des épisodes et des séries pour pouvoir les regarder sans avoir besoin d’une connexion internet. Cependant, il faut avoir un compte payant pour cette fonctionnalité. Je ne l’ai pas essayé puisque je ne sais pas comment ajouter des épisodes pour les regarder hors ligne. Ça me dit de me renseigner sur les comptes premiums, ce que je possède.

Il y a quelques défauts à l’application iPad. Par exemple à la page d’accueil, il y a un élément qui nous indique le dernier épisode vu. Là où c’est problématique, c’est qu’on dirait qui n’est pas toujours mis à jour selon le dernier épisode vu. Sinon, les problèmes de qualité et de connexion que je mentionnais plus haut ont été expérimentés seulement sur la version iPad.

Pour les sous-titres, il n’y a qu’une option, celle de choisir entre trois grandeurs de sous-titres. C’est écrit en jaune sur un fond noir transparent. La lecture se fait très bien. Il n’y a qu’une chose que je haïs, c’est de devoir ajuster chaque fois la grosseur de caractère (chaque fois que je quitte l’application pour quelques heures).

Android

La version Android est très similaire à celle sur iPad. Je dois dire que je ne l’utilise pas puisque je n’ai pas une tablet (j’ai un Samsung Galaxy Note 3). Je ne vois pas tant l’intérêt de regarder mes séries sur un petit écran quand j’ai la chance d’avoir un iPad (ou une tablet).

Au niveau de la personnalisation des sous-titres, c’est la version qui offre le plus d’ajustement avec la version du site web.

Samsung Smart TV

Il m’arrive à l’occasion de regarder mes K-Drama sur la télé du salon quand elle n’est pas utilisée. Pour commencer, il faut absolument avoir un compte avec un abonnement pour utiliser l’application sur une Samsung Smart TV. Ce qui est un peu dommage, mais au prix d’un abonnement, je ne vois pas l’inconvénient.

Le problème est lors que j’ai voulu me connecter avec mon compte… aaaaaargh que j’ai eu de la difficulté avec le clavier virtuel, la télécommande de la télé et mon mot de passe qui est trop long (éviter un mot de passe aléatoire et long). Le clavier virtuel est composé des lettres en ordres alphabétiques qui est mal conçu. Normalement quand on arrive au bout d’une rangée, on peut retourner à la première lettre. Mais, ce n’est pas le cas, donc, il faut faire constamment des aller-retour et l’application ne peut pas être contrôlée par le mouvement de la télécommande. Aussi, je ne sais pas si c’est toutes les télécommandes des Samsung Smart TV, mais le design de ma télécommande est extrêmement mal fait. À plusieurs occasions, je cliquais sur le bouton menu, ce qui me retournait à l’interface de la télé. Et, je devais recommander mon mot de passe trop long.

Quand on ouvre l’application (après ces multiples péripéties), l’application nous propose directement de continuer notre visionnement. C’est bien, puisque ça évite de devoir naviguer dans l’application. Par la suite, si on veut naviguer dans l’application, c’est assez simple, mais c’est un peu plate visuellement.

Pour les sous-titres, il n’y a aucune personnalisation possible. C’est des sous-titres blancs, point final. Alors quand il y a des scènes trop lumineuses (trop de blanc), les sous-titres finissent par se confondre avec l’image. Ce n’est pas toujours idéal. Aussi, il y a un problème de lecture dû à une superposition de sous-titres anglais et coréens (comme je le mentionnais plus haut).

La qualité de l’image est très bonne sur un écran 4k, même si le contenu est seulement en 720p. Là où c’est dommage, c’est le son. On se doute bien qu’une télévision du salon va être connectée à un système de son 5.1. Mais non, le son de l’application est encore et toujours en stéréo.

Xbox 360

Finalement, la dernière version que j’ai essayée, c’est celle sur Xbox 360. Je ne l’avais pas utilisé avant de faire ma critique de DramaFever. Alors, ce qui suit, c’est plus mes premières impressions de l’application sur Xbox 360.

Après avoir téléchargé l’application, il faut se rendre sur http://www.dramafever.com/xbox/ et entrer le code qui s’affiche à l’écran de la Xbox 360. Ce qui est très pratique puisque ça connecte automatiquement la Xbox 360 à notre compte DramaFever. Ouf ! Ce n’est pas compliqué comme mon expérience avec la Samsung Smart TV.

L’interface est identique à celle de la Xbox 360. Il y a un côté assez épuré et très simple.

Pour ce qui est des sous-titres, c’est identique à la Smart TV de Samsung… zéro personnalisation et des caractères en blanc.

Lorsque que je l’ai essayé, il y a certaines émissions qui ne voulaient pas se charger (indisponible pour le moment). Alors, ça ne m’a pas donné envie de pousser l’exploration plus loin.

 

___

C’est ce qui conclut mon long banc d’essai pour DramaFever et ses nombreuses applications.

Pour ma part, j’adore regarder des K-Dramas et c’est l’endroit idéal pour en faire le visionnement de façon totalement légale sans avoir à se casser la tête pour trouver des versions sous-titrées. Pour le prix, je trouve que ça en vaut amplement la peine.

Dans un prochain article, je vais vous lister et faire la critique de quelques-unes de mes séries favorites de 2015.

Laisser un commentaire