Burnt prendra l’affiche le 30 octobre 2015

Adam Jones (Bradley Cooper) est un grand chef à Paris, malheureusement le destin a fait qu’il s’est planté. Il est maintenant un simple assistant dans un petit restaurant à Londres. Après avoir ouvert un million d’huitres, il démissionne pour reconstruire sa réputation dans un grand établissement. Pour y arriver, Adam Jones recrutera les meilleurs assistants et sous-chefs afin d’atteindre l’objectif de la troisième étoile Michelin (le prix le plus prestigieux pour les chefs et leurs restaurants).

Burnt propose une histoire sur un sujet chaud (peut-être bouillant), les chefs cuisiniers. Je me suis toujours demandé pourquoi il n’y avait pas plus de films sur la cuisine et les chefs cuisiniers. La réponse est bien simple, ça donne le film Burnt qui a un scénario qui manque de saveur et d’assaisonnements (oups, désolé pour le jeu de mots). L’histoire est assez légère, même s’il se passe plusieurs choses. Cependant, ça reste superficiel et à la limite, sans grand intérêt.

La stratégie d’Adam Jones au début du film pour acquérir le poste de chef cuisinier est intéressante. Ça met en scènes une critique culinaire interprétée par Uma Thurman, mais elle ne fait qu’un léger passage dans le film. Une fois chef, Adam Jones sera en mode perfection. C’est le but du film, montrer l’obsession de la perfection en cuisine pour atteindre les trois étoiles Michelin. Cette obsession sera aussi la perte d’Adam Jones qui devra surmonter plusieurs obstacles comme la soirée d’ouverture, ses dettes de son ancien restaurant à Paris, sa rivalité avec Reece (Matthew Rhys), etc. Vers les deux tiers du film, le scénario ralenti pour laisser la place à un creux. Je trouve que ça fait perdre l’attention du spectateur avec une « relation d’amour » qui ne donne rien entre Adam Jones et Helene. Par la suite, l’histoire reprend son rythme normal avec quelques moments de tension avec l’arrivée ou non d’un inspecteur du Guide Michelin.

S’il y a une chose de bien dans l’histoire, c’est bien la direction photo du film. Dès les premières minutes, le film Burnt plonge le spectateur dans l’univers culinaire avec de magnifiques plans rapprochés d’assiettes. Ça a l’air tellement bon, je vous conseille d’avoir mangé avant de voir ce film. Ça donne assez bien l’ambiance du film. On sait que ça va être un univers gastronomique avec de sublimes plats. Le rythme du film est intéressant (excepté la petite longueur que je mentionnais plus haut).

Burnt met en vedette des acteurs provenant d’un peu partout pour refléter la diversité dans le monde culinaire. Il y a Bradley Cooper, Sienna Miller, Omar Sy, Daniel Brühl, Matthew Rhys, Alicia Vikander, Uma Thurman, Emma Thompson. Puisque la cuisine est internationale, le film et les dialogues le sont aussi. Il y a plusieurs scènes où les dialogues changent de l’anglais au français (aussi, en espagnol). Malheureusement, les dialogues deviennent parfois difficiles à comprendre à cause des différents accents des acteurs.

Bradley Cooper (Adam Jones) a un personnage intéressant qui m’a fait penser au chef Gordon Ramsey. C’est surtout au niveau de l’attitude avec ses crises en cuisine (hurler sur ses employés, lancer des choses). Son personnage est complexé par ses problèmes antérieurs. La performance de Bradley Cooper est crédible, ce n’est surement pas ça qui va lui rapporter un Oscar, mais il donne une belle performance d’un chef cuisinier. Sienna Miller (Helene) a un rôle un peu effacé au début, et ça prend un peu de temps avant qu’elle prenne sa place en cuisine et à l’écran.

Bref, le film Burnt révèle l’esprit familial d’une cuisine de restaurant où la recherche de la perfection est toujours l’objectif. Peut-être que vous trouvez ma critique est négatif, ce n’est pas tant le cas. Bien sûr, le scénario n’est pas parfait et il peut manquer de saveurs, mais j’ai été diverti par le film Burnt. C’est un film appétissant, mais qui laisse un léger arrière-goût. Je ne crois pas que ce film vaut la peine d’être vu sur grand écran (si ce n’est de voir en gros plan les assiettes délicieuses), mais ça vaut quand même la peine d’être vu. Au début de ce texte, je me questionnais à savoir pourquoi il n’y avait pas plus de films sur la bouffe et sur les cuisiniers. Je crois que la cuisine ne doit pas être le personnage principal du film, mais bien un prétexte pour raconter une histoire.

 

Burnt

  • Réalisation : John Wells
  • Scénario : Steven Knight
  • Histoire : Michael Kalesniko
  • Interprètes : Bradley Cooper, Sienna Miller, Omar Sy, Daniel Brühl, Matthew Rhys, Alicia Vikander, Uma Thurman, Emma Thompson
  • Compagnie : Shiny Penny Productions, 3 Arts Entertainment, Battle Mountain Films, The Weinstein Company
  • Comédie, Drame, Cuisine
  • États-Unis
  • 2015
  • 100 min
  • Anglais (aussi en français, Brûlé : Un chef sous pression)
  • Date de sortie : 30 octobre 2015
  • burntmovie.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.