Captain Underpants : The First Epic Movie sera à l’affiche le 2 juin 2017.

George et Harold sont deux meilleurs amis. Ils font tous ensemble… ils vont à la même école, ils font beaucoup de mauvais coups, ils créent leurs propres bandes dessinées sur un mythique super héros sorti de leur imagination qu’ils ont nommé Captain Underpants. Le directeur de leur école primaire en a plus qu’assez de subir jour après jour leurs plaisanteries. Il a un plan machiavélique, celui de les séparer pour toujours. Muhahahahaha! George et Harold vont tout faire pour rester ensemble. Ils vont même hypnotiser le directeur (par erreur) et le transformer en Captain Underpants… Le méchant dans tout ça, c’est le nouveau professeur de sciences!

 

Je suis un peu indécis sur ce film, même si je pense plus vers la déception. L’histoire, bien qu’elle soit/semble amusante et éclatée, manque d’un juste équilibre. Le film apporte d’excellentes idées, mais il n’y en a pas assez pour en faire un excellent film.

Les aspects que j’ai le plus aimés du film sont l’utilisation des diverses techniques d’animation même si le film est principalement fait en animation 3D. Ça va avec l’univers des deux enfants puisqu’ils ont une imagination débordante. Parfois, leurs explications pour telle ou telle situation sont représentées avec des dessins crayonnés, des collages, des marionnettes, des folioscopes (flip books), etc. En outre, la scène des marionnettes et le folioscope (flip-book-o-rama) sont mes deux scènes favorites du film. Elles sont drôles, mais vraiment drôles si on les compare au reste du film. Bien que j’aie aimé les différents types d’animation utilisée, ce n’est qu’une infime goutte d’eau puisque la majorité du temps de l’histoire est en animation 3D. Je ne peux pas dire que j’ai tant apprécié le style des personnages en 3D, mais je reconnais que le style fonctionne avec ce genre d’histoire.

L’histoire a un côté original et franchissant. Néanmoins, j’ai trouvé que le scénario manque de mordant à plusieurs moments et cela apporte certaines longueurs au film. C’est un peu dommage puisque j’aimais l’idée de base, mais elle n’a pas été poussée assez loin. Encore une fois, on se retrouve avec des blagues de pipi-caca (mais c’est tellement moins pire que Diary of a Wimpy Kids : The Long Haul). Le film a quelques bonnes blagues que j’ai appréciées, mais la plupart sont destinées à un public de 4-7 ans. Un adulte n’y retrouve pas son compte.

Bref, Captain Underpants : The First Epic Movie est une parodie de film de super héros qui s’adresse principalement aux enfants. L’histoire est légère, ridicule, mais quand même amusante par moment et l’humour n’est pas de très haut calibre. Cependant, le plus gros problème à mon avis, c’est qu’il y a beaucoup de scènes qui viennent étirer la sauce. Je crois que le film peut plaire à un jeune public, mais l’histoire ne contentera pas les adultes et les amateurs de super héros.

 

Captain Underpants: The First Epic Movie

[Critique Film] Captain Underpants: The First Epic Movie – Pas si épique que ça…
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
L'animation
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Le mélange de style d'animation
  • La scène des marionnettes
  • La scène du flip-book-o-rama
Les moins
  • L'humour enfantin
  • Un scénario inégale
  • Quelques bonnes idées pour beaucoup de mauvaises
2.5Note Finale

Laisser un commentaire