Central Intelligence sera à l’affiche le 17 juin 2016.

Quand Bob Stone était adolescent, il se faisait intimider par les autres de sa cohorte à cause de son surpoids. Rendu à l’âge adulte, il a complètement changé. Il est un charmant homme musclé et un dangereux agent de la CIA. Bob Stone est de retour pour la réunion scolaire (20 ans plus tard). Il a proche Calvin Joyner qui a été le seul à ne pas l’avoir humilié publiquement. Calvin était le gars cool, très populaire et le meilleur dans tous les domaines. Maintenant, il est devenu un comptable qui regrette son glorieux passé. Bob impliquera Calvin dans une folle et dangereuse aventure d’espionnage.

 

Déjà en regardant la bande-annonce, on peut rapidement voir que ce film sera idiot, mais drôle. Et c’est le cas tout le long du film. Le scénario est bourré de dialogues humoristiques et de références (télé et cinéma) qui rendent le film encore plus amusant à voir. Bon, ce n’est pas un humour très sérieux, mais ça fait du bien de temps en temps de décrocher et d’embarquer dans une aventure rocambolesque. Comparativement à Keanu, le scénario ne vague pas à la limite du sérieux et de l’humour. C’est toujours des blagues, de l’action et des situations peu probantes.

Le scénario de Central Intelligence est assez bien fait puisque je n’ai pas vu de temps passé et surtout, je n’ai pas vu venir le dénouement. De la manière dont l’histoire est racontée, il y a un doute à savoir si Bob Stone est un vrai agent de la CIA, s’il est un agent double qui a trahi son pays, ou encore, s’il est un dangereux criminel. Ce doute s’éclaircit à la fin et on réalise que le scénario de Central Intelligence est plutôt classique d’un film d’espionnage.

Dwayne « The Rock » Johnson (Bob) et Kevin Hart (Calvin) forment un excellent duo. On pourrait s’attendre que Dwayne Johnson interprète l’agent sérieux, mais au contraire, il joue très bien la comédie et il brise l’idée qu’on peut se faire de lui. Quant à Kevin Hart, il joue le gars plus sérieux, blasé, et peureux. Mais en fin de compte son personnage, il devient la clé pour aider Bob Stone à éclaircir le mystère du film.

Bref, Central Intelligence n’est pas un grand film, mais il reste un bon divertissement. La bande-annonce peut donner l’impression que le film sera mauvais, mais au contraire, Central Intelligence réussit à faire mieux. Bon, la prémisse de basse (intimidation à l’école secondaire) n’est pas très essentielle à l’histoire, puisqu’elle n’apporte rien à l’histoire d’espionnage. Ce n’est qu’un contexte pour mettre en scène deux personnages qui se connaissaient. Je crois qu’il y aurait pu avoir une meilleure introduction, ce qui aurait aidé à faire un meilleur film. Une chose est sure, l’action et l’humour (niaiseux) sont au rendez-vous pour vous divertir.

 

 

Central Intelligence

  • Réalisation : Rawson Marshall Thurber
  • Scénario : Ike Barinholtz, David Stassen, Rawson Marshall Thurber
  • Interprètes : Dwayne Johnson, Kevin Hart
  • Comédie, Espionnage
  • États-Unis
  • 107 min
  • Anglais (aussi en français)
  • http://www.centralintelligencemovie.com/
  • 17 juin 2016
[Critique Film] Central Intelligence
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Dwayne Johnson et Kevin Hart
  • L'humour
  • Les références
Les moins
  • L'ambiguïté du scénario
  • Les blagues trop niaiseuses
  • L'introduction et l'intimidation
3.5Note Finale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.