Free Fire sera à l’affiche le 21 avril 2017.

À la fin des années 70, des brigands irlandais tentent d’acheter des armes à un gang de vendeurs d’armes. Tout devrait se passer bien, mais ce n’est pas le cas. Stevo, un mercenaire toxicomane, vient semer la pagaille lors de l’échange puisque la veille, il s’est fait tabasser par le cousin d’une femme qui essayait d’abuser. Et comme par magie, cette femme, Justine, se retrouve aussi mêlée dans cet achat d’armes. La merde pogne et les deux clans commencent à se tirer dessus…

Le scénario est divisé en deux parties. La première met en place les différents éléments qui justifient la longue fusillade de la deuxième partie du film. Je dirais que la première partie est un long préambule qui nous présente des personnages stéréotypés des années 70. Bien l’action de la fusillade est amusante par moment, j’ai trouvé qu’il manquait un petit quelque chose pour rendre cette partie attrayante. Oui, l’humour est au rendez-vous parce que tous les personnages ou presque sont très maladroits avec leurs armes à feu. À un tel point qu’un Stormtrooper des films Star Wars sait mieux viser que les personnages de Free Fire. Si la première partie comportait beaucoup de blabla, la seconde en a tout autant (entre deux tirs manqués ou maladroits).

La distribution est très bien et ils ont tellement le look des années 70 qu’ils ne sont pas très beaux à voir (ouf! les moustaches et les vêtements, je suis bien content de ne pas avoir été à cette époque). Bien qu’il y ait des stéréotypes, je trouve que les personnages se complémentent par le jeu des acteurs puisque tous les moments cocasses des fusillades sont quand même bien amusants et insensés (action et dialogues).

Je crois que Free Fire est le genre de film qui aurait plu à un public comme Fantasia (et il aurait dû y être présenté) puisqu’on peut retrouver assez souvent ce même genre de film produit par la Chine (par exemple Three, Robbery). Aussi, je pense que j’aurais plus apprécié ce film si ça avait été présenté dans le contexte de Fantasia, même si ce n’est pas un grand film.

Bref, le scénario de Free Fire compte plusieurs rebondissements, ce qui rend intéressante l’action, mais je trouve que le film manque de substances. Une chose que j’ai bien aimée, c’est que toute l’action du film se déroule dans le même lieu, l’entrepôt où a lieu la vente.

 

Free Fire

  • Réalisation : Ben Wheatley
  • Scénario : Amy Jump, Ben Wheatley
  • Interprètes : Brie Larson, Sharlto Copley, Armie Hammer, Cillian Murphy, Jack Reynor, Babou Ceesay, Enzo Cilenti, Sam Riley, Michael Smiley, Noah Taylor
  • Action, Comédie
  • Royaume-Uni
  • 90 min
  • Anglais (aussi, en français)
  • http://freefire-movie.com/
  • 21 avril 2017
[Critique Film] Free Fire – Hostiles et armés, mais pire qu’un Stormtrooper
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Les fusillades insencées
  • L'humour entre les fusillades
  • ...
Les moins
  • Beaucoup de blabla
  • Un scénario qui manque subtance
  • ...
3.0Note Finale

Laisser un commentaire