Ghost in the Shell est à l’affiche aujourd’hui, le 31 mars 2017.

Dans un futur proche, la technologie sera partout. Elle viendra augmenter nos capacités et nos habiletés en temps qu’être humain, mais aussi de sauver des vies. C’est le cas de Major qui est la première de son genre. Elle a un nouveau corps (Shell) tout en gardant son âme (Ghost). Face à de nouvelles menaces terroristes, Major est le soldat parfait pour combattre ces pirates. Cependant, elle découvre qu’on lui a menti et qu’elle n’est pas celle qu’elle croyait être. Major débute une quête identitaire tout en essayant d’arrêter cette menace terroriste.

Basé sur le manga du même nom, Ghost in the Shell – Le film reprend l’idée originale et fait des clins d’œil à tous les séries, films et bandes dessinées de cet univers. Même si j’ai un vague souvenir de la série animée (Stand Alone Complex) et du film de 1995 (que j’ai revu à Fantasia 2014), je n’ai peut-être pas vu toutes les références que le scénario fait. Mais tout le film m’en a mis plein la gueule.

L’ouverture du film est sobre, mais c’est d’une telle beauté ! Dès les premières minutes, l’ambiance du film est mise en place. Par la suite, le scénario nous introduit à l’univers de GITS qui est franchement magnifique. La ville est exceptionnellement belle. Il y a beaucoup d’attention aux détails! Et on nous présente les différents personnages qui sont facilement reconnaissables des précédentes itérations de GITS. Le film prend le temps de mettre en place les différents éléments et les impacts que ça a sur le reste de l’histoire. Les questionnements moraux et éthiques du transhumaniste sont présents durant tout le film et c’est extrêmement bien amené comme sujet (machine VS humain comme le corps, l’esprit, l’âme / rêves VS réalités VS souvenirs / quête identitaire). Même le choix de faire un « white-washing » avec le personnage de Major (Scarlett Johansson) est bien justifié dans le film. C’était un aspect que bien des gens critiquaient quand ils ont vu les bandes-annonces.

La première scène d’action est totalement géniale et ça met la barre haute pour les autres qui sont au rendez-vous. Que ce soit les différents effets ou la transposition de scènes des autres produits (manga, série animée, film), tout est là pour faire un excellent film cyberpunk! Les technologies utilisées pour réaliser ce film sont à couper le souffle, c’est pareil pour les plans et les séquences du film. Habituellement, je prends des notes quand je vois un film que je vais critiquer, mais ce film est tellement captivant, intrigant et stupéfiant que j’ai arrêté de prendre des notes (et j’ai arrêté d’analyser le film) afin de me laisser porter par le film. C’est rarement le cas que je me plonge autant dans un film. C’est la preuve que GITS est vraiment bien réussi.

Pour moi, GITS est surement le meilleur film que j’ai vu depuis quelques années (bon, il est à égalité avec les Star Wars qui me font vivre beaucoup d’émotions aussi). À tel point que je vais assurément le revoir au cinéma en fin de semaine. Que ce soit la trame sonore qui est hallucinante, le scénario qui est captivant, les scènes d’action et les effets spéciaux qui sont fascinants et stupéfiants, les personnages qui sont très bien joués ou encore le rythme du film qui est juste et égale, tout est là pour rendre ce film parfait. Il faut dire que c’est rare que je définisse quelque chose de parfait. Alors, courez pour voir ce film au cinéma.

 

Historique de la franchise Ghost in the Shell

  • GITS (manga) – 1989 à 1997
  • GITS (film) – 1995
  • GITS 2: Innocence (film) – 2004
  • GITS (jeu vidéo – PS1) – 1997
  • GITS: Stand Alone Complex (série animée) – 2002 à 2006
  • GITS: Stand Alone Complex – Solid State Society (télé-fim) – 2016
  • GITS: Stand Alone Complex (jeu vidéo – PS2) – 2004
  • GITS: Stand Alone Complex (jeu vidéo – PSP) – 2005
  • GITS: Arise (OVA & série animée) – 2013 à 2015
  • GITS: The New Movie (film) – 2015
  • GITS: Stand Alone Complex – First Assault Online (jeu vidéo – accès anticipé) – 2017?
  • GITS (film en live-action) – 2017

 

Ghost in the Shell

  • Réalisation : Rupert Sanders
  • Scénario : Jamie Moss, William Wheeler, Ehren Kruger
  • Interprètes : Scarlett Johansson, Michael Pitt, Pilou Asbæk, Chin Han, Juliette Binoche
  • Cyberpunk, Science-fiction
  • États-Unis
  • 107 min
  • Anglais (aussi, en français)
  • 31 mars 2017
[Critique Film] Ghost in the Shell – Une adaptation complètement intrigante
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus 1
  • Les effets spéciaux
  • L'histoire et le scénario
  • Les thèmes abordés
Les plus 2
  • L'adaptation
  • Les références aux autres GITS
  • Les scènes d'action
4.8Note Finale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.