Hentai Kamen : Forbidden Super Hero avait été présenté lors de l’édition 2013 du Festival Fantasia (pour une raison X, je l’avais manqué). Comme le second volet a été présenté à NYAFF 2016 et sera présenté le 30 juillet 2016 à Fantasia, je me devais de voir le premier film avant de voir le second.

Kyosuke Shikijo est un étudiant normal (high school). Il a le même sens de la justice que son défunt père, un détective. Mais il a aussi un côté de sa mère, une dominatrice de profession. Un jour lorsque la nouvelle élève Aiko dont Shikijo a le béguin se fait prendre en otage, Shikijo prend son courage à deux mains et tente de la sauver. Pour cacher son identité, il se met sur la tête une paire de petites culottes féminines. Il ressent alors une force incomparable qui grandit en lui. Il devient Hentai Kamen (le Pervers masqué) et il sauve Aiko. Chaque jour, Shikijo porte les sous-vêtements féminins afin de défendre la ville et son école qui sont menacées par le terrible Tamao Oogane.

Dès les premières minutes, ce film nous plonge dans la parodie avec un générique à la Marvel avec des petites culottes. HK : Forbidden Super Hero se moque des super héros et des Super Sentai en exagérant un côté sexuel et pervers. La prémisse et le scénario sont totalement débiles et absurdes, mais c’est tellement drôle.

Le personnage de Shikijo/Hentai Kamen est hilarant. Sa genèse est abracadabrante et c’est ce qui fait le charme de ce Pervers masqué. Selon le film, un être humain utilise 30% de son potentiel, mais avec un sous-vêtement sur la tête, Hentai Kamen débloque 100% de ses habiletés. C’est dû à l’excitation de porter un slip sur la tête. Comment ne pas rire à ces explications ?! Si ceci est déjà trop drôle, imaginez ses pouvoirs… Lorsque son entrejambe est serré (la disposition de son g-string), sa force s’accroit. Ce super héros attaque ses adversaires avec sa zone génitale et avec son g-string. Et c’est sans parler de ses attaques ultimes qui sont encore plus idiotes ! Aussi, ce qui est drôle de ce personnage quand il n’est pas transformé, c’est qu’il est tourmenté. Il dit ne pas être un pervers ni un voleur de petites culottes, même si c’est ce qu’il représente.

Tous les personnages de ce film ont un côté absurde et ils sont très exagérés, même les vilains qui sont : Majime Kamen (l’Homme prude), Sabaya Kamen (l’Homme viril), Otogi Kamen/Moho Kamen, Kosomacho Kamen, le faux Hentai Kamen et Tamao Oogane.

Le seul point faible de ce film est l’utilisation du CGI. C’est vraiment mauvais et mal intégré. Par contre, c’est un détail qu’on peut facilement passer par-dessus avec tous les gags et l’absurdité dans le film. Une chance, il n’y a pas trop de CGI.

Bref, Hentai Kamen : Forbidden Super Hero est une belle parodie de super héros. Il y a un côté rafraîchissant dans ce film puisque nous sommes bombardés de super héros américains en bande dessinée et au cinéma. Si vous avez aimé ce premier volet, la suite devrait aussi vous plaire. Ce film est un excellent divertissement où tout est pris à la légère !

 

Hentai Kamen : Forbidden Super Hero

[Critique Film] Hentai Kamen : Forbidden Super Hero – Un super héros pervers
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Le côté parodique
  • Le Hentai Kamen et ses pouvoirs
  • L'humour et l'absurdité
Les moins
  • Le CGI
  • Les combats sont un peu répétitif
  • ...
4.0Note Finale

Laisser un commentaire