How To Be Single (Célibataire : Mode d’emploi) prendra l’affiche le 12 février 2016.

Est-ce qu’il y a un mode d’emploi pour être célibataire ?

Est-ce qu’il y a une bonne manière d’être célibataire ? Ou une mauvaise façon de l’être ?

Devrait-on être embarrassé d’être célibataire ?

Le film nous plonge dans la vie de quatre femmes qui tentent de vivre à leur manière la vie de célibataire. Il y a :

  • Alice (Dakota Johnson) qui est en couple depuis 4 ans avec Josh. Un jour, elle décide qu’elle veut expérimenter d’autres choses dans sa vie.
  • Robin (Rebel Wilson) qui ne vit que pour faire la fête et pour le plaisir. Les jours se ressemblent pour Robin. C’est-à-dire alcool, sexe et gueule de bois.
  • Lucy (Alison Brie) qui cherche l’homme parfait via les sites de rencontre avec l’aide d’algorithmes basés sur les profils.
  • Meg (Leslie Mann) qui est la grande sœur d’Alice. Sa vie se résume par ses longues journées à l’hôpital à soigner des bébés. Elle vit seule et dit ne pas vouloir d’enfant (mais elle décidera de se faire inséminer).

Alice réalisera et regrettera d’avoir pris une pause de Josh, puisque ce dernier est passé à autre chose rapidement. Une chance, Alice deviendra amie avec Robin qui lui montrera comment vivre pleinement sa vie de célibataire sans trop avoir la gueule de bois le lendemain (ne pas le démontrer). Mais, Alice a sa sœur, Meg, qui est là pour lui remonter le moral.

How To Be Single est une comédie romantique qui s’adresse principalement à un public féminin (selon l’auditoire dans la salle de cinéma), mais ce film a été au-delà de mes attentes. C’est un bon divertissement, mais ce n’est pas parfait. C’est un film romantique, mais j’ai trouvé que c’était plus un film sur l’amitié entre Alice et Robin. Dès les premières minutes du film, les blagues affluent. Ce ne sont pas toutes des blagues à éclater de rire, mais ça met en place l’ambiance de ce film et ça continue tout le long en humour. Par contre, le film est une constante montagne russe. C’est-à-dire qu’à chaque moment où l’histoire devient intéressante, il y a un moment plus déprimant ou plus triste (solitude, questionnement, etc.). Le film joue beaucoup sur les émotions et c’est peut-être à ce niveau que je suis déçu parce que le spectateur passe à tous coups entre la joie et la tristesse (des genres de hauts et de bas). Et la musique amplifie énormément ces moments. Tout ça apporte quelques longueurs au scénario qui dure près de 2h.

Dans le côté humour, le film utilise plusieurs références à la culture populaire. Par exemple, Robin dit une phrase qui fait référence à Lord Of The Ring, mais elle y change le sens (« no penis shall pass » en parlant d’Alice et de son inexpérience). Il y a une allusion à Die Hard (« le John McClane des sapins »). Ou encore, Meg dit à Alice de ne pas écouter Bridget Jones’s Diary ou Sex In The City après sa rupture avec Josh. Tout ça aide à renforcir l’humour dans le film. Il n’y a pas que les références qui sont amusantes, il y a aussi des concepts étranges (par exemple, le nombre de verres bu entre amis, sinon c’est assuré de se transformer en une séance de sexe) et des moments ridicules (la scène du taxi avec Robin, Meg et Alice) qui augmentent le plaisir du film. Il y a une chose qui m’a déplu, c’est l’utilisation du corps de la femme comme moyen de paiement (Robin qui montre son décolleté contre divers produits contre la gueule de bois). Il me semble qu’en 2016, la société tente de se défaire de l’image sexuelle de la femme. Mais en même temps, c’est encore une réalité de notre société.

J’ai trouvé que les personnages sont très caricaturaux et stéréotypés. Il y a beaucoup de clichés dans le film. Alice est la néophyte de la séduction. Robin est la fêtarde qui ne vit que pour ça et elle n’a pas honte d’utiliser son corps pour obtenir ce qu’elle veut. Meg est une travailleuse compulsive qui se dit qu’il est trop tard pour avoir des enfants, mais qui va tenter sa chance. Lucy est la fille désespérée en amour, un peu « freak » et geek. Ce qui est dommage, c’est que Lucy n’a pas vraiment de lien et d’interaction avec Alice et les autres. C’est légèrement un personnage inutile à l’histoire puisqu’elle ne fait pas avancer l’histoire d’Alice, Robin ou Meg. Il y a Tom (Anders Holm), le barman séducteur, et David (Damon Wayans Jr.), le père monoparental. Cependant, ça n’empêche pas que les acteurs et actrices soient très bons dans leurs personnages.

Finalement, How To Be Single est un film divertissant, même s’il y a des faiblesses et des longueurs dans le scénario. À travers toutes les péripéties d’Alice, Robin, Meg et Lucy, il y a un questionnement sur la vie… en couple ou célibataire ? En tout cas, il y a de bons moments dans chacun des cas et il faut prendre du temps pour soi. Bien qu’How To Be Single soit un film romantique, je trouve que c’est une histoire d’amitié vue parmi des relations amoureuses houleuses. Ce film n’est certainement pas un film à voir absolument sur grand écran, mais ça reste que c’est plaisant à voir.

 

How To Be Single

  • Réalisation : Christian Ditter
  • Scénario : Dana Fox, Abby Kohn, Marc Silverstein
  • Interprètes : Dakota Johnson, Rebel Wilson, Alison Brie, Leslie Mann
  • Comédie, Romance
  • États-Unis
  • 109 min
  • Anglais (aussi en français)
  • http://howtobesinglemovie.com
  • Vendredi 12 février 2016

Laisser un commentaire