Jasmine est en plein divorce et elle doit emménager chez sa sœur le temps de repartir à zéro, mais ayant complètement pris des chemins opposés dans la vie, cette tâche sera très ardue.

banniereCommanditaire-CinemaAmos

Blue_Jasmine_posterJasmine French (Cate Blanchet) se voit dans l’obligation de divorcer d’avec Hal (Alec Baldwin) après que celui-ci l’ai trompé avec plusieurs femmes. Elle décide donc d’aller vivre chez sa sœur, Ginger (Sally Hawkins), le temps de se retrouver un emploi et un appartement. Ayant pris des chemins totalement différents dans la vie, toutes deux ayant été adoptées dans la même famille (ce ne sont pas des sœurs de sang), Jasmine est habituée à un train de vie où l’argent coule à flots et où elle dépense sans regarder et Ginger quant à elle, travaille comme caissière dans une petite épicerie ne vit pas dans le luxe.

La réinsertion dans le milieu du travail ne se fera pas aisément pour Jasmine, elle qui n’a jamais eu à lever le petit doigt pour quoi que ce soit, ne veut pas s’abaisser au même niveau que sa sœur et Ginger elle, se laisse convaincre par sa sœur qu’elle mérite mieux que son petit ami actuel. Avant Jasmine se mentait à elle même et aujourd’hui elle ment aux autres pour obtenir ce qu’elle veut, Ginger était paisible dans sa petite vie, mais depuis que sa sœur est chez elle, tout va de travers. Où tout cela va-t-il les mener?

Scénarisé et réalisé par le multirécipiendaire Woody Allen, Jasmine French est un film de réflexion. Personnellement, je ne suis pas le plus grand des cinéphiles et je ne cacherai pas que j’aime beaucoup les « blockbusters » américains. Cependant, j’aime bien de temps à autre parfaire ma culture cinématographique et dans ces cas-là, on ne passe pas à côté d’un Woody Allen. Pas d’effets spéciaux pour ce dernier; de très bons acteurs/trices qui n’ont plus besoin de présentation; un bon scénario qui nous porte à réfléchir, et même que je me m’interroge encore sur quoi Allen voulait vraiment que l’on réfléchisse; par contre, malgré ses 98 minutes, il m’a semblé un peu long. Jasmine French m’a plu et m’a surpris à la fois. Si vous êtes amateurs des films d’auteur ou tout simplement de Woody Allen, je vous conseille d’aller le voir dans les quelques salles où il est présenté ou à vous le procurer lorsqu’il sortira en blu-ray/DVD.

Fiche technique

  • Titre original : Blue Jasmine
  • Réalisation : Woody Allen
  • Scénario : Woody Allen
  • Direction artistique : Santo Loquasto
  • Décors : Michael E. Goldman et Doug Huszti
  • Musique : Christopher Lennertz
  • Photographie : Javier Aguirresarobe
  • Production : Letty Aronson, Stephen Tenenbaum et Edward Walson
  • Sociétés de production : Perdido Productions
  • Sociétés de distribution : Sony Pictures Classics
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais
  • Durée : 98 minutes
  • Format : Couleurs — 35 mm – 1.85 : 1 — Son Dolby numérique
  • Genre : Comédie
  • Dates de sortie aux États-Unis : 26 juillet 2013

Distribution

  • Cate Blanchett (V. F. : Juliette Degenne) : Jasmine
  • Sally Hawkins (V. F. : Véronique Alycia) : Ginger, la sœur de Jasmine
  • Alec Baldwin (V. F. : Bernard Lanneau) : Hal, le mari de Jasmine
  • Bobby Cannavale (V. F. : Adrien Antoine) : Chili, l’amoureux de Ginger
  • Andrew Dice Clay (V. F. : Paul Borne) : Augie, l’ex de Ginger
  • Peter Sarsgaard (V. F. : Bruno Choël) : Dwight
  • Michael Stuhlbarg : Dr. Flicker, le dentiste
  • Louis C.K. : Al, l’ingénieur du son
  • Alden Ehrenreich : Danny, le fils de Jasmine et de Hal
  • Max Casella : Eddie, l’ami de Chili
  • Tammy Blanchard : Jane
  • Charlie Tahan : Danny jeune
  • Glenn Fleshler (V. F. : Michel Voletti) : Randy
  • Conor Kellicut (V. F. : Jérôme Keen) : Dave

Blue Jasmine IMDB

Laisser un commentaire