Kong : Skull Island sera à l’affiche le 10 mars 2017.

En 1973, James Conrad est engagé par deux agents gouvernementaux afin de les guider dans une expédition sur une île inconnue. Cette île, Skull Island, se situe dans une région inexplorée de l’océan Pacifique. À leur arrivée, ils marquent déjà leur territoire. Ce qui ne plaira pas à Kong qui viendra protéger son territoire. L’armée qui accompagne les explorateurs se fait décimer assez facilement par ce géant poilu. Le lieutenant-colonel Preston Packard se donne comme mission d’éliminer cette menace qu’est Kong afin de venger ses compagnons.  

L’ouverture du film Kong : Skull Island est plutôt intéressante. C’est presque qu’un court métrage dans ce long film. Deux pilotes ennemis lors de la Seconde Guerre mondiale se sont écrasé l’île. Pour ma part, cette séquence était bien captivante et assez majestueuse puisque c’est à ce moment-là que l’on découvre la grandeur de Kong. Par la suite, on découvre que 28 ans plus tard l’Américain Hank Marlow a survécu et qu’il vit avec les indigènes de l’île.

Si l’introduction du film était très bonne, ce n’est malheureusement pas le cas pour le reste du film. Il faut dire que je ne suis pas un fin connaisseur des films de monstres. Alors peut-être que je m’attendais à un scénario plus élaboré. Ce n’est pas le cas, le scénario est assez mince et peu excitant si ce n’est des scènes de combats entre Kong et les Skull Crawlers.

Je trouve que la faiblesse du scénario se reflète aussi dans le jeu des acteurs. Bien qu’il y ait plusieurs gros noms dans le film, ça ne fait pas une meilleure histoire. Les acteurs sont à la limite d’être des accessoires au film. Je crois que les producteurs auraient pu mettre n’importe quel acteur que le résultat aurait été pareil. Par moment, les dialogues m’ont semblé très clichés, surtout ceux de Samuel L. Jackson avec sa vendetta contre Kong.

Ce qui sauve le film, c’est l’univers de l’île qui est fabuleux. Et les effets spécieux sont assez bien réussis. Par contre, je n’ai pas été très impressionné par la version IMAX et le 3D qui n’apporte rien au film.

Je vous conseille de rester jusqu’à la fin du générique parce qu’il y a une scène. [SPOILER] Ce n’est pas si surprenant à découvrir ! Il y aura d’autres films de monstres et le prochain devrait être Godzilla parce qu’il y a d’autres monstres qui existent. [/SPOILER]

Bref, Kong : Skull Island n’est pas un si mauvais film. Je crois que je n’avais pas trop la tête lors du visionnement, ou bien que je ne sois pas le public cible pour ce film. Je peux reconnaitre les forces de ce film comme les effets spéciaux et l’univers de l’île, mais il ne faut pas trop s’attendre à un grand scénario qui par moment s’égare sur l’île.

 

Kong : Skull Island

  • Réalisation : Jordan Vogt-Roberts
  • Scénario : Dan Gilroy, Max Borenstein, Sevak Anakhasyan, John Gatins
  • Interprètes : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, John Goodman, Brie Larson, Jing Tian, Toby Kebbell, John Ortiz, Corey Hawkins, Jason Mitchell, Shea Whigham, Thomas Mann, Terry Notary, John C. Reilly
  • Fantastique
  • États-Unis
  • 120 min
  • Anglais (aussi, en français)
  • http://kongskullislandmovie.com/
  • 10 mars 2017
[Critique Film] Kong : Skull Island – Un retour pour Kong au grand écran
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Le côté grandiose de Kong
  • L'univers de Skull Island
  • Les effets spéciaux
Les moins
  • La faiblesse du scénario
  • Le jeu des acteurs qui déçoit
  • Le combat final qui ne finit pas
2.5Note Finale

Laisser un commentaire