La Guerre des Tuques 3DLa Guerre des Tuques 3D prendra l’affiche le 13 novembre 2015.

Est-ce que La Guerre des Tuques [1984] a marqué votre enfance ? Si oui, cette version en animation 3D stéréoscopique fera revivre vos souvenirs d’enfance. La Guerre des Tuques 3D reprend l’histoire du roman, du film et du scénario original de 1984.

Dans un petit village plein de neige, c’est le temps des vacances scolaires. Luc et ses amis organiseront une bataille de boules de neige. Il y a deux équipes, celle de Sophie qui doit tenir le fort et celle de Luc qui lance des assauts tous les jours sur le fort. L’équipe qui occupera le fort à la fin des vacances sera déclarée vainqueur de cette guerre de boules de neige.

Équipe de Sophie

Cleo, Sophie (Mariloup Wolfe), Lucie (Sophie Cadieux), François les Lunettes (Hélène Bourgeois-Leclerc), Pierre (Sébastien Reding)

Équipe de Luc

Luc (Nicholas Savard L’Herbier), Maranda (Anne Casabonne), Jacques (Catherine Trudeau), Chabot (Gildore Roy), Henri et Georges Leroux (André Sauvé), France (Aline Pinsonneault)

Les pacifistes

Ti-Guy La Lune (Hugolin Chevrette), Daniel Blanchette de Victoriaville (Esther Poulin)

 

 

La Guerre des Tuques 3D reprend les grandes lignes du film original, mais en y apportant un côté plus 2015 et beaucoup plus caricatural puisque l’animation 3D le permet. Je ne suis pas certain à quel niveau que c’est semblable au premier film, puisque La Guerre des Tuques est loin dans ma mémoire et que ce n’est pas un film qui a marqué mon enfance (le film est sorti en 1984 et je suis né en 1990). Mais plusieurs scènes et dialogues ont été repris comme les balles de neiges imbibées de colorant, « La guerre, la guerre, ce n’est pas une raison pour ce faire mal », la mort de Cleo le chien. Dans cette nouvelle version, tout a été exagéré. À certains moments, je me serais cru dans un cartoon à la Roadrunner. Le fort est rendu haute technologie avec de l’électricité, des caméras de surveillance et son centre de contrôles, des passages secrets pour s’évader où il faut utiliser un wagon sur rail (comme dans une mine), des machines qui fabriquent des boules de neige, etc. C’est vraiment une forteresse de luxe 2015.

Même dans la stylisation des personnages, il y a un côté exagéré. Par exemple, François les Lunettes a une paire de lunettes presque aussi grosse que sa tête. Je ne peux pas dire que le design des personnages m’a plu avec leurs grosses têtes, leurs petits cous, leurs petits bras et leurs petites jambes. La stylisation des bâtiments et des véhicules a des formes étranges. Rien n’est droit, il y a toujours des courbes. C’est des formes assez organiques. Les cheveux ont l’air de fils de laine, mais le chien Cleo semble plutôt réaliste en regardant son poil. C’est un choix artistique. Je crois que je fais trop la comparaison avec le visuel des films de Pixar et de Disney où la 3D est bien léchée. Par contre, le style visuel des personnages de La Guerre des Tuques 3D est quand même mignon et ça saura plaire aux enfants. Une chose que j’ai adorée dans les dessins, c’est les retours en arrière. Le style est « sketchy », rugueux et crayonné. J’ai trouvé ça beaucoup plus intéressant que la 3D trop polie de l’animation 3D stéréoscopique.

Une autre chose qui m’a un peu déplu dans l’animation 3D, c’est le manque d’ambiance. Que ce soit le manque d’émotion dans les yeux et les visages des personnages ou encore la ville qui semble vide et habité seulement par quatorze enfants (personnages principaux) et une soixantaine d’enfants de première année du primaire, je trouve que le film est un peu vide. Par contre, il y a une belle ambiance amusante, ce n’est rien d’hilarant, mais ça m’a fait sourire à plusieurs reprises. Les dialogues sont amusants et ça fonctionne avec le côté cartoon de l’histoire et des personnages.

La Guerre des Tuques 3D a une très riche distribution. Plusieurs grands noms du cinéma et de la télévision québécoise ont prêté leur voix pour ce film. Dans la plupart des cas, je n’ai pas reconnu les acteurs qui ont fait les voix. Il faut dire que plusieurs actrices incarnent des rôles masculins comme Hélène Bourgeois-Leclerc, Anne Casabonne et Catherine Trudeau. Il y a seulement André Sauvé (les jumeaux Leroux ) et Gildor Roy (Chabot) que j’ai reconnu par la manière qu’il parle. En général, tous les personnages sont crédibles et bien interprétés.

La trame sonore de Jorane et Éloi Painchaud est magnifique. Ça vient rehausser les émotions qui sont absentes. Plusieurs artistes ont contribué à la musique du film La Guerre des Tuques 3D. Il y a Marie-Mai (Je suis le vent), Groenland (Liberté), Louis-Jean Cormier & Marie-Pierre Arthur (Amour d’hiver), Jonathan Painchaud (Les héros), Fred Pellerin & Céline Dion (L’hymne) et tous les artistes ont chanté L’amour a pris son temps. À noter pour la version anglaise du film, les chansons ont été adaptées, soit par le même artiste ou par un tout autre artiste. Il y a I am the wind par Marie-Mai, Liberty par Groenland, Love par Walk off the earth, The Heroes par Simple Plan et Hymn par Céline Dion.

Bref, je suis sûr que le film La Guerre des Tuques 3D plaira aux nostalgiques du film original et c’est un beau film d’animation pour les enfants. Par contre, je n’ai pas cette fibre nostalgique pour ce film, c’est peut-être pour cette raison que le film est moins venu me chercher. La Guerre des Tuques 3D est un bon divertissement familial.

 

La Guerre des Tuques 3D

  • Réalisation : Jean-François Pouliot, François Brisson
  • Scénario : Adapté du roman, du film et du scénario original, La guerre des tuques, de Roger Cantin et Danyèle Patenaude; réalisation André Melançon
  • Interprètes : Mariloup Wolfe, Sophie Cadieux, Hélène Bourgeois-Leclerc, Nicholas Savard L’Herbier, Anne Casabonne, Catherine Trudeau, Gildor Roy, André Sauvé, Aline Pinsonneault, Hugolin Chevrette, Esther Poulin, Sébastien Reding
  • Animation, Aventure
  • Québec
  • 2015
  • 90 min
  • Français (aussi en anglais)
  • laguerredestuques3d.com
  • Sortie : Vendredi 13 novembre

Une réponse

Laisser un commentaire