banniereCommanditaire-CinemaAmos

Suite à une bourde monumentale, les Bellas de Barden doivent renoncer à leur tournée et plusieurs évènements compétitifs. Seule option pour sauver leur réputation et leur formation: gagner le championnat mondial de chant a capella de Copenhague. Elles devront alors composer avec la déception, les épreuves et de nouvelles voix pour retrouver leur son et faire à nouveau vibrer la foule.

La note parfaite 2 afficheNote parfaite pour Pitch Perfect 2.

J’avoue, j’avais peur d’être déçue. Non seulement le premier film était excellent, les mauvais commentaires se bousculaient à la sortie du deuxième. Est-ce que les attentes étaient trop élevées? Peut-être. Mais les critiques incendiaires auront eu l’effet inverse sur mon appréciation; j’ai beaucoup aimé.

Bon, il est vrai que je faisais augmenter la moyenne d’âge de la salle et que je me sentais légèrement de trop parmi la foule d’ados qui s’était déplacée pour la première. Qu’importe. Dès que les lumières se sont éteintes, je pouvais sentir que nous vivions tous ce moment de légèreté ensemble, pour notre plus grand bonheur. Quelle satisfaction pour une trentenaire que d’être témoin d’une nouvelle génération exposée à des personnages plus vrais, différents et totalement assumés! De voir cette diversité culturelle et sexuelle à l’écran me remplissait d’espoir pour la tolérance de demain…

J’ai été agréablement surprise par l’équilibre maintenu entre la première mouture et les nouvelles recrues. La jeune mexicaine est quant à moi la meilleure surprise du lot, tentant toujours de relativiser les situations exagérément dramatiques des jeunes avec son bagage de vie d’immigrante. On sent l’expérience sans la morale et le message passe tellement mieux. Comme quoi il est possible de divertir la jeunesse, l’informer et la bonifier, sans même qu’elle ne s’en rende compte. Chapeau aux créateurs pour ce tour de maître! Un troisième chapitre ne serait certainement pas de trop.

 

 

 

 

Fiche technique

  • Titres francophones : The Hit Girls 2 (France) et La note parfaite 2 (Québec)
  • Titre original : Pitch Perfect 2
  • Réalisation : Elizabeth Banks
  • Scénario : Kay Cannon basé sur le roman de Mickey Rapkin
  • Musique : Ed Boyer et Deke Sharon
  • Supervision de la musique : Sarah Webster
  • Directeur de la photographie : Jim Denault
  • Montage : Craig Alpert
  • Direction artistique : Nate Jones
  • Décors : Toby Corbett
    • Décors de plateau : Monique Champagne
  • Costumes : Salvador Pérez Jr.
  • Producteurs : Elizabeth Banks, Paul Brooks, Max Handelman et Jason Moore
    • Coproducteurs : Kay Cannon et Jeff Levine
    • Producteur exécutif : Scott Niemeyer
  • Sociétés de production : Brownstone Productions, Gold Circle Films et Universal Pictures
  • Société de distribution : Universal Pictures • Universal Pictures International (UIP)
  • Budget : 45 000 000 $
  • Pays : États-Unis
  • Langue : anglais
  • Format : couleur – 2,35:1 — son Dolby Digital et SDDS
  • Durée : 1h 45 minutes
  • Genre : comédie musicale
  • Dates de sortie
    • États-Unis, Canada :
    • France:

Distribution

Les Bellas de Barden

  • Anna Kendrick : Beca Mitchell
  • Brittany Snow : Chloe Beale
  • Rebel Wilson : Patricia « Fat Amy » (« Amy la baleine » en français)
  • Hana Mae Lee : Lilly Okanakamura
  • Ester Dean : Cynthia Rose Adams
  • Alexis Knapp : Stacie Conrad
  • Shelley Regner : Ashley
  • Kelley Jakle : Jessica
  • Hailee Steinfeld : Emily
  • Chrissie Fit : Flo

Autres personnages

  • Skylar Astin : Jesse Swanson
  • Anna Camp : Aubrey Posen
  • Ben Platt : Benji Applebaum
  • Adam DeVine : Bumper Allen
  • Flula Borg : Pieter Krämer, Co-Leader de Das Sound Machine
  • Birgitte Hjort Sørensen: Kommissar, Co-Leader de Das Sound Machine
  • Wanetah Walmsley : Denise
  • Katey Sagal
  • Freddie Stroma : Luke
  • Elizabeth Banks : Gail Abernathy-McKadden
  • John Michael Higgins : John Smith
  • Billy Parker : lui-même
  • Karen González : Barb
  • Flula Borg
  • Christopher Shepard
  • C.J. Perry : « Legacy Bella »
  • Pentatonix : eux-mêmes
  • The Filharmonic : eux-mêmes

Laisser un commentaire