banniereCommanditaire-CinemaAmos

Billy Hope a tout pour lui, une carrière prolifique (43-0), une belle et grande maison, une famille modèle, jusqu’à ce que son orgueil le fasse sortir de ses gonds et s’en suive la mort tragique de sa femme.

Le GaucherLe Gaucher est l’histoire de Billy Hope (Jake Gyllenhall), un boxeur de talent qui suite à la mort tragique de sa femme (Rachel McAdams), perd tout ce qu’il a dans sa vie et doit repartir à zéro et réussir à ravoir la garde de sa fille. Pour y parvenir, il devra se trouver un emploi, un nouvel entraineur, de nouveaux combats, bref, après cette chute du sommet, il ne sera pas facile de remonter la pente.

Tout le monde y trouve son compte dans ce film, les amateurs de boxe, les filles qui aiment Jake Gyllenhall, ceux qui ont une famille et qui se sentent interpellés par l’histoire. Bref, un film pour toute la famille.

Les scènes de combats sont très réussies, les plans de vue à la première personne tout particulièrement, on se sent comme si nous étions le boxeur. Je ne peux passer sous le silence la performance d’Oona Laurence (Leila Hope), qui m’a impressionnée à chaque scène dramatique qu’elle devait jouer. Avoir cette âge (13 ans) et ce talent, c’est exceptionnel.

L’histoire n’est pas ce que l’on pourrait dire des plus originales, mais elle se tient et est plutôt réaliste : un homme qui a grandit dans les orphelinats, dans la rue et qui a fini comme boxeur, sa femme qui elle aussi a vécu dans des orphelinats et leur fille qui à la suite de la mort de sa mère se retrouve elle aussi dans sous la garde des services sociaux. Elle laisse place à des scènes très touchantes (ou c’est peut-être moi qui suis plus sensible étant père).

Ce que j’ai aimé, et qui a été une « surprise » un peu, c’est qu’il s’agit plus d’un film sur la reconstruction de la vie d’un boxeur plutôt que d’un film de boxe où le personnage principal a des problèmes. Je m’attendais à un peu plus de boxe, mais même s’il y en a eu moins, le Gaucher est un incontournable de la fin de l’été.

Fiche technique

  • Titre original : Southpaw
  • Titre français : La Rage au ventre
  • Titre québécois : Le Gaucher
  • Réalisation : Antoine Fuqua
  • Scénario : Kurt Sutter
  • Direction artistique : Derek R. Hill
  • Décors : Gregory A. Weimerskirch
  • Costumes : David C. Robinson
  • Photographie : Mauro Fiore
  • Montage : John Refoua
  • Musique : James Horner
  • Production : Todd Black, Jason Blumenthal, Antoine Fuqua, Alan et Peter Riche
  • Coproduction : Kat Samick
  • Production déléguée : Dylan Sellers, Kurt Sutter, Paul Rosenberg et Ezra Swerdlow
  • Sociétés de production : Escape Artists, Fuqua Films et Riche Productions
  • Sociétés de distribution : The Weinstein Company (États-Unis), SND (France)
  • Budget : 30 millions de dollars
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur – 2,35:1 – son Dolby numérique
  • Genre : drame sportif
  • Durée : 123 minutes
  • Dates de sortie :
    • France :
    • États-Unis :

Distribution

  • Jake Gyllenhaal (VF : Rémi Bichet) : Billy Hope
  • Rachel McAdams (VF : Noémie Orphelin) : Maureen Hope
  • Forest Whitaker (VF : Emmanuel Jacomy) : Titus « Tick » Wills
  • Oona Laurence (en) : Leila Hope
  • Curtis « 50 Cent » Jackson (VF : Asto Montcho) : Jordan Mains
  • Skylan Brooks (en) : Hoppy
  • Naomie Harris (VF : Annie Milon) : Angela Rivera
  • Victor Ortiz : Ramone
  • Beau Knapp (en) (VF : Jérémy Bardeau) : Jon Jon
  • Miguel Gomez : Miguel « Magic » Escobar
  • Dominic Colon (VF : Sam Salhi) : Mikey
  • Jose Caraballo : Eli Frost
  • Malcolm Mays (en) : Gabe
  • Aaron Quattrocchi : Keith « Buzzsaw » Brady
  • Lana Young : Gloria
  • Clare Foley : Alice
  • Rita Ora : Maria Escobar
  • David Raine (VF : Rody Benghezala) : l’inspecteur Miller
  • Roy Jones Jr. : lui-même
  • Doug Roberts (VF : Jean-Marc Charrier) : le manager de boxe

Laisser un commentaire