Que feriez-vous s’il ne vous restait que mille mots à dire avant de mourir? Les utiliseriez-vous à bon escient? Des mots d’amour ou des mots de haine? C’est à ce dilemme que Jack McCall aura à faire face. 

Thousand-WordsJack McCall (Eddie Murphy) est un agent littéraire à qui tout sourit : un travail dans lequel il excelle; une femme et un enfant en santé; une jolie maison et une vie sociale remplie. Un jour, il prend connaissance du guru spirituel Dr Sinja qui, avec sa philosophie, fracasse des records d’assistance et dépasse même Britney Spears et Miley Cyrus et décide donc de convaincre le guru de le laisser publier son livre.

Après avoir réussi à signé Dr Sinja, aux conditions de ce dernier, Jack se rend compte que son livre ne fait que cinq pages et se retourne voir Dr Sinja pour avoir quelques explications. Mais ce n’est qu’un des problèmes auxquels Jack devra faire face, car un soir qu’il était chez lui tranquille avec sa femme (Kerry Washington), un arbre est apparu dans sa cour arrière et, avec l’aide du guru qu’il croyait responsable de l’arrivé de cet arbre que ce dernier est lié à lui et à chaque fois qu’il parle, des feuilles tombe de l’arbre et selon une légende, lorsque quelqu’un est lié avec un arbre, et que ce dernier perd toutes ses feuilles, les deux décéderont.

Voilà comment commence l’histoire de Jack McCall qui doit tout faire pour ne pas utiliser les mots qu’il lui reste tout en essayant de se faire comprendre par ses proches et collègues de travail et de trouver le moyen de renverser cette « malédiction ».

J’adore les films qui nous font réfléchir du genre de Patch Adams, August Rush et Good Will Hunting (ce n’est qu’un hasard que ce soit tous des films avec Robin Williams) et ce dernier va faire partie de cette liste.

On y retrouve l’humour particulier d’Eddie Murphy tout en gardant un côté sérieux ce qui en fait un film léger et agréable à écouter. Il n’y a pas de longueur inutile et pas besoin non plus d’effets spéciaux. Les gags sont souvent des clichés de tous les jours, mais c’est exactement l’esprit que le film voulait donné : on a l’impression que ça pourrait nous arriver pour de vrai. La morale de ce film est très bien transposée dans ce dernier.

Je conseille fortement ce film à qui que ce soit et je dis bravo à l’équipe d’Alain Chabat et Nicolas Cage qui ont produit ce film. Malgré les recettes qui ne couvrent pas les dépenses, pour moi c’est un objectif atteint.

Mille Mots est disponible sur Netflix et sur disque DVD/Blu-ray.

Fiche technique

  • Dirigé par : Brian Robbins
  • Produit par : Alain Chabat, Stephanie Danan, Nicolas Cage, Norman Golightly, Brian Robbins, Sharla Sumpter Bridgett
  • Écrit par : Steve Koren
  • Studio : DreamWorks Pictures, Saturn Films, Varsity Pictures, Work After Midnight Films
  • Distribué par : Paramount Pictures, DreamWorks Pictures
  • Sortie en salle : 9 mars 2012
  • Durée : 91 minutes
  • Pays : États-Unis
  • Budget : 40 millions $
  • Box-office : 20,558,836 $

Distribution

  • Jack McCall : Eddie Murphy
  • Aaron : Clark Duke
  • Dr. Sinja : Cliff Curtis
  • Caroline McCall : Kerry Washington
  • Samantha Davis : Allison Janney
  • Vieil homme aveugle : John Witherspoon
  • Employé du Starbucks Coffee : Jack McBrayer
  • Emily : Kayla Blake
  • Robert Gilmore : Lennie Loftin
  • Annie McCall : Ruby Dee
  • Christian Léger de la Touffe : Alain Chabat

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.