Une guerre sanglante entre les vampires et les lycans

« La guerre c’était arrêté brusquement, en un clin d’œil. Lucian, le plus craint, le plus brutal des chefs qu’avait connu le clan des lycans avait enfin été tué. La horde des lycans c’était dispersée sur les vents en une seule nuit de feu et de châtiments. La victoire semblait à portée de main, ainsi que la liberté, droit que tout vampire acquiert en naissant. Près de six siècles s’était écoulé depuis cette nuit mais la sanglante vieille querelle n’avait pas été enterré avec Lucian. Bien que les rangs des lycans aient été décimés, la guerre intestine était devenue plus périlleuse encore, car la lune avait perdu son ascendant sur eux. Les plus anciens et puissants parmi les lycans pouvaient désormais se transformer à volonté. Les armes avaient évolués mais nos ordres étaient demeuré les mêmes. Les pourchasser, les abattre jusqu’au dernier. L’opération était un succès. Succès peut-être trop grand d’ailleurs. Ceux qui à mon image, étaient des agents de la mort, voyaient venir la fin d’une époque. Tout comme les armes des temps anciens, nous allions bientôt devenir obsolètes. Dommage, c’était toute ma vie. »

Dans ce premier opus, nous faisons la connaissance de Selene, un agent de la mort, qui est sur les traces de deux lycans, qui contrairement à leurs habitudes sont devenus plus violent : Ils attaquent maintenant sans scrupule et sans se soucier des regards des humains. Elle voudra savoir pourquoi les lycans sont à la recherche de Michael Corvin. Voulant en savoir un peu plus sur Michael, elle se rendit à son appartement et les lycans vinrent leur faire une visite surprise. Durant le combat un lycan réussi à mordre Michael, ce qui maintenant faisait de lui l’un des leurs. Après quelques recherches, elle se rendra vite compte qu’il y a un traitre parmi les siens. Elle décida de réveiller Viktor, un des plus anciens et plus puissants vampire et ainsi de brisé la chaine d’alternance des trois chefs de clans des Vampire (les deux autres étant Markus et Amélia). Mais voilà que Lucian, que l’on croyait mort refait surface. Pourquoi ? Il s’avèrera que Michael est le descendant direct d’Alexandre Corvinus, le premier immortel, et que Lucian veut créer une nouvelle race hybride mi-lycan mi-vampire. Nous apprendrons aussi que la réelle cause de la guerre entre les lycans et les vampires est la mise à mort de la bien-aimée de Lucian : Sonja. Sonja était la fille unique de Viktor, mais après avoir appris qu’elle était enceinte de Lucian, qui était alors esclave des vampires, il la fit exécuter devant Lucian.

Les agents de la mort se rendent dans le repère des lycans pour libérer Michael qui est prisonnier et éliminer une fois pour toute Lucian. Durant le combat entre Lucian et Kraven, Selene réussi à libérer Michael mais Kraven tire sur lui avec des balles en nitrate d’Argent, mortel pour les lycans. Puis il apprend à Selene que le véritable coupable du meutre de sa famille n’est pas les lycans mais bel et bien Viktor. Pendant que Kraven prend la fuite et que Michael agonise, Lucian sur ses derniers instant, demande à Selene de mordre Michael (précédemment changer en lycan) pour en faire un être hybride. Ce qui fonctionna. Viktor étant très puissant, réussi à prendre le dessus sur Michael, mais Selene désirant venger le meurtre de sa famille profita d’un moment d’inattention de la part de Viktor pour lui trancher la tête.

Le film contient beaucoup d’action, il n’y a pas vraiment de longueur inutile, toutes les scènes ont une raison d’être là. La mythologie des deux espèces est respecté dans l’ensemble outre le fait que les lycans fut les esclaves des vampires et qu’ils sont une évolution des loups garous. Ils peuvent aussi se transformer à leur guise. Tout au long du film nous restons accrochés à l’histoire. Les effets visuels sont bien réussis (il ne faut pas oublier que le film est sorti en salle en 2003). Nous sentons bien la rapidité des vampires et la force des lycans. La trame sonore est bien choisie et arrive toujours à point. Pour les mordus de films d’action-fantastique et de mythologie, Underworld est vivement conseillé.

9/10

Fiche technique

  • Titre : Underworld
  • Réalisation : Len Wiseman
  • Producteurs : Gary Lucchesi, Tom Rosenberg et Richard S. Wright
  • Sociétés de production : Lakeshore Entertainment, Laurinfilm, Subterranean Productions LLC, Subterranean Productions UK Ltd. et Underworld Produktions GmbH
  • Sociétés de distribution :  Screen Gems •  SND
  • Genre : Fantastique, Horreur, action
  • Durée : 121 minutes / 134 minutes (director’s cut)
  • Dates de sortie en salles :
    •  Canada : 8 septembre 2003 (1re mondiale au Festival de Toronto)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.