En 2077, Jack Harper, un technicien sur le terrain a pour mission de réparer les drones qui survolent la terre dans le but d’éradiquer les « Scavs » (Chacal en version française) pour permettre à l’humanité d’extraire ce qui reste de ressources sur la terre.

banniereCommanditaire-CinemaAmos

oblivion-poster-miniJack patrouille les airs à la recherche de drones défectueux depuis bien longtemps, et il ne lui reste que deux semaines de service à faire et après ils partent, lui et sa femme Victoria, en retraite bien mérité. Seulement voilà, Jack fait un rêve régulièrement, où il se voit dans une New York d’avant la guerre (environ 60 ans) et il y voit toujours la même femme. Pourquoi ce rêve ? Pourquoi sa femme ne veut-elle pas aller voir ce qu’il y a en bas ni même garder ne serait-ce qu’une toute petite plante dans leur maison.

Puis Jack lors d’une mission de routine, après s’être reposé dans sa « maison secrète », voit tomber quelque chose du ciel. Malgré les ordres de sa femme et de leur supérieur, il décide d’aller voir s’il n’y aurait pas des survivants. Il y en a, et en moins de temps qu’il en faut pour écrire ces lignes, les drones débarquent et font feu sur les caissons cryogéniques pour les éliminer tous. Cependant Jack réussi à en sauver un et pas n’importe lequel : celui de la fille de ses rêves. Alors commencera son périple à la recherche de la vérité.

Oblivion est un film de science-fiction que je classifierais de « traditionnel » : l’histoire n’est pas complexe mais bien ficelée avec certaines intrigues que je n’ai pas nécessairement vu venir; les effets spéciaux sont très présents et très bien réussi (les tempêtes qu’il y a dans le ciel de la terre  sont surement les mieux réussi); la trame sonore est bonne et arrive toujours à point (c’est peut-être moi mais une en particulier m’a rappelé le style de celle de Top Gun); Tom Cruise, Olga Kurylenko, Andrea Riseborough et Morgan Freeman, même si ce dernier a un petit rôle, jouent de très belle façon.

 

 

Oblivion est, à mon humble avis, un film à voir au Cinéma.

Fiche technique

  • Titre original : Oblivion
  • Réalisation : Joseph Kosinski
  • Scénario : Joseph Kosinski, William Monahan, Karl Gajdusek et Michael Arndt, d’après le roman graphique de Joseph Kosinski et Arvid Nelson
  • Direction artistique : Joseph Bahran, James Clyne et Kevin Ishioka
  • Décors : Darren Gilford
  • Costumes : Marlene Stewart
  • Photographie : Claudio Miranda
  • Montage : Richard Francis-Bruce
  • Musique : Anthony Gonzalez (de M83) et Joseph Trapanese1
  • Production : Peter Chernin, Dylan Clark, Duncan Henderson, Joseph Kosinski et Barry Levine
  • Sociétés de production : Chernin Entertainment et Radical Pictures
  • Société de distribution : Universal Pictures (États-Unis)
  • Budget : 120 millions de dollarsUS
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur – 2.35 : 1 – SDDS, Datasat, Dolby Digital – 35 mm
  • Genre : science-fiction
  • Durée : 124 minutes
  • Date de sortie américaine : 12 avril 2013

Distribution

  • Tom Cruise (V. F. : Jean-Philippe Puymartin) : capitaine Jack Harper
  • Morgan Freeman (V. F. : Benoît Allemane) : Malcolm Beech
  • Olga Kurylenko (V. F. : elle-même) : Julia Rusakova
  • Nikolaj Coster-Waldau (V. F. : Jérémie Covillault) : Sykes
  • Melissa Leo (V. F. : Sylvia Bergé) : Sally
  • Andrea Riseborough (V. F. : Armelle Gallaud) : Victoria

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.