Split est à l’affiche depuis le 20 janvier 2017.

Trois adolescentes se font enlever par un homme bien étrange. Deux d’entre elles sont des amies (Claire et Marcia), l’autre (Casey) est le stéréotype de l’adolescente exclue et étrange. Elles découvriront que leur kidnappeur Dennis a de multiples personnalités séparées… plus exactement, il en a 23. Parfois, il est une femme ou encore un enfant de 9 ans. À tour de rôle, Claire et Marcia tenteront de s’enfuir tandis que Casey restera stoïque par la situation avant qu’elle décide de mettre son instinct de survie de l’avant. Pourquoi cet homme aux multiples facettes les a-t-il enlevés ?

 

Quand j’ai vu la bande-annonce de Split, j’ai toute de suite été captivé et intrigué par ce thriller mettant en vedette James McAvoy qui incarne 23 personnalités différentes.

Par contre, le scénario montre un film un peu plus différent de ce qui a été montré dans les bandes-annonces. L’histoire est racontée de façon très lente afin de nous imprégner des différentes personnalités. C’est tellement lent et inégal dans le rythme que j’ai fini par décrocher légèrement de l’histoire. J’ai trouvé que, par moment, le film manque d’intensité parce qu’il y a énormément de blabla. Je m’entendais à un peu plus de suspense et de stress. Encore une fois, c’est le genre de film où les bandes-annonces montrent les « meilleurs moments » du film en créant une belle atmosphère de suspense.

Le scénario est quand même bien intéressant même si le film laisse place à plusieurs interprétations. Et surtout, la fin fait un lien à un autre film du même réalisateur (confirmer par M. Night Shyamalan). Est-ce que le réalisateur et scénariste M. Night Shyamalan tenterait de créer un univers de gens aux super pouvoirs ? Même la fin laisse planer tellement de mystère et d’hypothèse.

À travers de ce huis clos, James McAvoy (Professor X dans les derniers films des X-Men) incarne avec brio son personnage au trouble dissociatif de l’identité. Juste pour sa performance, le film en vaut la peine d’être vu, même si j’ai trouvé l’ensemble du film correct, mais sans plu. Anya Taylor-Joy, Jessica Sula et Haley Lu Richardson incarnent les trois adolescentes enlevées par le personnage de James McAvoy. Elles jouent bien leurs rôles, mais c’est Anya Taylor-Joy qui pique l’intérêt dans les trois jeunes femmes puisqu’elle apporte beaucoup à l’histoire en interagissant avec les différentes identités du kidnappeur.

Bref, je m’attendais à un peu plus de Split. Le film est captivant par moment puisque James McAvoy est brillant dans son rôle, mais en même temps, j’ai trouvé que le scénario s’étendait trop avant d’aboutir aux sensations fortes. Aussi, ce que j’aime moins de ce genre de film, c’est que le dénouement reste trop évasif et n’apporte pas tellement de réponse. Je suis ambigu sur le fait d’avoir aimé ce film et sur le fait de le recommander. Que pour la performance de James McAvoy, je dirais que ce film en vaut la peine ! Mais attention, les critiques sont assez ambivalentes sur ce film.

Je suis certain que plusieurs personnes, dont moi, ne comprendront pas la scène finale dans le restaurant puisque ça fait référence à un film d’il y a 17 ans du même réalisateur.

Split

  • Réalisation : M. Night Shyamalan
  • Scénario : M. Night Shyamalan
  • Interprètes : James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty Buckley, Jessica Sula, Haley Lu Richardson
  • Thriller
  • États-Unis
  • 117 min
  • Anglais (aussi, en français)
  • http://www.splitmovie.com/
  • 20 janvier 2017
[Critique Film] Split – Jame McAvoy incarne 23 personnalités différentes
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • James McAvoy
  • Une histoire intriguante bien qu'elle ne soit pas parfaite
  • ...
Les moins
  • Une histoire trop lente
  • Un manque d'explication à la fin
  • Un manque de suspense tout au long du film
3.5Note Finale

Laisser un commentaire