banniereCommenditaire-BigTimePRtheaftermathThe Aftermath est le tout nouveau film du réalisateur Tim McCann. Le film a eu sa première mondiale au festival Dances With Films 2015 (Los Angeles) aujourd’hui (31 mai 2015). Le film met en vedette le comédien Sam Trammell qui est connu pour son rôle dans la série True Blood.

Le film raconte l’histoire d’un homme, Sonny (Sam Trammell), ravagé psychologiquement et aussi par la drogue. Il vit dans un genre de motel minable et crasseux, une vie de misère. Sonny a une obsession, celle de retrouver le collier de son ex-femme Jennifer (Missy Yager). Sans argent, il ne peut pas le récupérer dans un magasin de prêteurs à gage. Alors, Sonny imaginera un plan pour le voler/récupérer. Après être redevenu le propriétaire dudit collier, Sonny se le fera voler par une gang de criminels qui est dirigée par une femme dure et sans pitié, Franki (Vanessa Ferlito). Sonny est prêt à mettre en danger sa vie pour reprendre possession du collier.

Je ne sais pas trop quoi en penser de ce film, c’est-à-dire : D’un côté, j’ai trouvé la performance de Sam Trammell et la réalisation excellentes, mais de l’autre côté, le film ne m’a pas énormément plus. Je m’explique…

Sam Trammell porte le film entier sur ses épaules puisqu’il n’y a pas tant de dialogues avec les autres personnages. Et, il fait un travail exemplaire. On sent vraiment son obsession (son ex-femme et le collier) et sa destruction (la drogue) dans sa performance. Son interprétation nous fait ressentir toute la déchéance et la misère que son personnage vit. On sent vraiment que Sonny cherche la rédemption en voulant récupérer le collier, mais la drogue a une telle emprise sur lui que l’on ne voit pas comment il va faire pour se sortir de ce gouffre.

La réalisation du film est excellente comme je le mentionnais plus haut. L’histoire nous donne à compte-goutte les raisons pour lesquelles le personnage de Sonny se retrouve dans cette situation. Au fur et à mesure que le film avance, on comprend de plus en plus la douleur de Sonny.

Bien que j’ai aimé la réalisation, l’histoire (et surtout la conclusion) m’a laissé sur ma faim. La façon dont le film se conclut, on peut s’imaginer ce qui s’est passé, mais rien ne nous le confirme. Le scénario qui est écrit par Tim McCann (aussi, le réalisateur) et Shaun Sanghani (aussi, un des producteurs) fait un magnifique portrait de la déchéance de Sonny, mais en même temps, j’ai trouvé le scénario un peu… euh… je ne sais pas trop comment l’expliquer, je ne peux pas le qualifier d’ordinaire, c’est peut-être du déjà vu, et c’est un peu étrange émotionnellement… d’où mon ambiguïté du début. Aussi, ce qui est dommage, c’est que les autres comédiens n’ont pas des rôles et des dialogues à tout casser. Ils n’ont pas une énorme présence à l’écran. Et, j’ai trouvé que leurs interprétations sont assez ordinaires, ils ne rayonnent pas autant dans la noirceur qui se dégage de Sam Trammell.

Est-ce que je le recommanderais? Je ne crois pas, mais je dois dire que ce n’est pas le genre de film qui me plaît. Cependant, si vous aimez le travail de Sam Trammell, c’est un film à voir pour sa performance.

The Aftermath

  • Réalisateur : Tim McCann
  • Producteur : Shaun Sanghani, Benjamin Bickham
  • Scénario : Tim McCann, Shaun Sanghani
  • Producteur exécutif : Sam Trammell
  • Distributeur : SSS Entertainment
  • Comédiens : Sam Trammell, Vanessa Ferlito, Missy Yager
  • Première mondiale : 31 mai 2015 au festival Dances With Films 2015
  • Durée : 84 minutes
  • Âge : Non-classé

Laisser un commentaire