Trolls sera à l’affiche le 4 novembre 2016.

Le monde des Trolls n’a pas toujours été heureux. Chaque année, les Bergens (de grandes créatures qui ne connaissent pas la joie) célèbrent le Trollstice où ils peuvent vivre un moment de joie en dévorant des Trolls. Il y a 20 ans, le Roi Peppy a réussi à délivrer son peuple de l’emprise des Bergens. Maintenant, les Trolls vivent dans la nature, dans la joie et l’allégresse. Malheureusement, le party que la Princesse Poppy organise dévoile l’endroit secret où vivent les Trolls. Branch, le Troll paranoïaque et pessimisme, savait que ce jour arriverait ! La Princesse Poppy se donne comme mission d’aller sauver ses amis à l’aide de sa joie, de ses câlins et de ses scrapbookings ! Heureusement, Branch sera là pour aider la Princesse dans cette folle aventure…

Créées à la fin des années 50, les poupées Trolls reviennent en 2016 avec un film ultra-coloré. Autant l’univers que les petits personnages sont explosifs de couleurs et joie. Le film transmet la joie à 200% avec son histoire qui est une jolie petite aventure qui risque fortement de plaire aux tous petits (et peut-être aux parents s’ils ne sont pas obligés de le voir en boucle). L’histoire se déroule à toute vitesse entre deux chansons pendant 92 minutes.

La musique est très présente dans Trolls et c’est aussi ça qui fait transcender la joie du film. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de chansons dans le film. C’est peut-être moi qui ne suis pas à jour dans les derniers succès des films d’animation pour enfants. Une chose est sûre, la musique est très entrainante, même s’il y a quelques ballades qui viennent ralentir le tempo du film. J’ai été agréablement surpris par la musique.

En général, l’histoire de Trolls est assez amusante. Il y a quelques bonnes blagues, dont plusieurs se retrouvent dans les bandes-annonces. Néanmoins, l’histoire m’a fait penser aux Schtroumpfs par le type d’histoire où un méchant veut manger ces petites créatures fantaisistes et par le genre de personnages très stéréotypés et typiques à un trait de caractère (je ne parle pas des derniers films d’animation que je n’ai pas vus).

Bien que l’histoire soit divertissante et touchante par moment, le scénario s’essouffle vers la fin entre deux ballades. Le dénouement est un peu ringard (cheesy), mais je crois que ça va plus plaire à des enfants. Malgré tout, Trolls est divertissant avec sa morale que le bonheur, les câlins et les scrapbookings ne règlent pas tout dans la vie.

Trolls

  • Réalisation : Mike Mitchell, Walt Dohrn
  • Scénario : Jonathan Aibel, Glenn Berger, Erica Rivinoja
  • Interprètes : Anna Kendrick, Justin Timberlake, Zooey Deschanel, Russell Brand, James Corden, Gwen Stefani
  • Animation
  • États-Unis
  • 92 min
  • Anglais (aussi en français)
  • http://www.dreamworks.com/trolls/
  • 4 novembre 2016
[Critique Film] Trolls – Le retour de ces petites créatures magiques
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
La musique et l’interprétation
L'animation
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Les personnages et l'univers colorés
  • Les chansons et leurs interprètes
  • ...
Les moins
  • Un dénouement un peu ringard
  • Un scénario pas si original
  • Je m'attendais à plus d'humour
3.5Note Finale

Laisser un commentaire