Wind River a été à l’affiche le 4 août 2017, il sort en DVD, en Blu-Ray et en vidéo sur demande le 14 novembre 2017.

Un vétéran de la traque trouve un cadavre d’une jeune femme native américaine dans les bois. Celle-ci ne semble pas avoir de marque de violence, mais sa mort reste un mystère puisqu’elle est morte de froid et d’engelures. Une agente du FBI est déployée sur le terrain afin de résoudre ce meurtre.

Le propos de Wind River est intéressant puisqu’il s’attaque à un sujet un peu tabou, celui qui entoure les Amérindiens. Quand c’est des cas de violences et de meurtres, les Amérindiens ne reçoivent pas (ou rarement) l’aide nécessaire. C’est ce que le réalisateur tente d’expliquer au travers de ses personnages. La vie des autochtones n’est pas si bien montrée étant donné que le film s’attarde plus sur le meurtre que la vie en société.

Malheureusement, je trouve que le sujet n’est pas assez bien exploité ou mal exprimé par le jeu des acteurs. Dans ce film, on retrouve Jeremy Renner (Hawkeye dans les Avengers) et Elizabeth Olsen (Scarlet Witch aussi dans les Avengers). Je n’ai pas trouvé qu’ils ont une grande complicité à l’écran. En plus, Elizabeth Olsen n’a pas tellement le physique de l’emploi pour ce genre de rôle. La première scène où on la voit, j’ai eu l’impression de voir une adolescente qui tente de jouer une agente du FBI débutante. Pour Jeremy Renner, je ne trouve pas qu’il est assez expressif comme acteur. Il y a peut-être le fait qu’ils sont mal dirigés tout au long du film.

Par moment, j’ai eu l’impression que Wind River est un genre de western enneigé moderne. Ce sont de vastes plans très blancs qui rendent une certaine beauté à l’écran. Tout au long du film, le froid et la neige ajoutent une couche dépressive et de désespoir au scénario. Ça reflète bien la situation que les autochtones peuvent vivre. Bien que je n’aie pas tellement apprécié le film, le meilleur moment du film, selon moi, reste le dénouement de cette histoire puisque ça fait la boucle avec le début du film.

Pour ma part, Wind River serait plus une location sur les divers services de vidéo sur demande puisque l’histoire ne m’a pas tellement emballée. En plus, le Blu-Ray ne contient pas beaucoup de suppléments si intéressants (les coulisses du tournage et des scènes coupées).

 

Wind River

[Critique Film] Wind River de Taylor Sheridan – Sortie DVD/Blu-Ray
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Les sujets abordés
  • Les paysages
Les moins
  • Jeremy Renner qui reste de glace
  • Elizabeth Olsen qui n'a pas le physique de l'emploi
3.0Note Finale

Laisser un commentaire