X-Men : Apocalypse prendra l’affiche le 27 mai 2016.

3600 ans avant Jésus-Christ, le premier mutant, En Sabah Nur, règne sur l’Égypte. Mais son règne prendra fin après une rébellion de ses sujets. De retour en 1983, le Xavier’s School for Gifted Youngsters fonctionne à merveille. Charles Xavier et ses professeurs éduquent et trainent les nouveaux mutants à contrôler leur pouvoir et à mieux s’intégrer dans la société. Pendant ce temps, Mystique libère des mutants et Magneto tente de vivre une vie passible en Pologne. Au Caire, un culte prie devant les vestiges de leur dieu, Apocalypse. Moira McTaggert, une agente de la CIA, enquête sur ce culte. Malheureusement à ce moment, Apocalypse se réveille. Le premier mutant veut purifier la Terre. Pour y arriver, il recrutera ses quatre Chevaliers de l’Apocalypse, soit Storm, Psylocke, Angel/Archangel et Magneto. Un combat épique commencera entre les X-Men et Apocalypse.

 

Avant d’aller voir X-Men : Apocalypse au cinéma, j’avais vu passer certains critiques sur le web qui disaient que le film n’était pas super bon et qu’il avait la deuxième pire note dans la série des X-Men au cinéma. Sans avoir rien lu, je ne m’attendais à rien bien que les bandes-annonces étaient quand même bien attrayantes. J’avais bien aimé les deux derniers films (First Class et Days of Future Past) bien que DOFP comportait plusieurs erreurs chronologiques, mais le film se voulait un retour à zéro de la franchise des X-Men au grand écran.

En remettant à zéro la franchise, X-Men : Apocalypse a pu inclure plusieurs nouveaux-anciens personnages comme Scott Summer (Cyclops), Jean Grey, Storm, Angel et Nightcrawler. Mais, il y a eu plusieurs nouveaux personnages qui font leur apparition au grand écran comme Psylocke et Jubilee (bien que cette dernière n’ait pas vraiment de rôle dans le film). Le scénario de X-Men : Apocalypse a su bien introduire ces nouveaux personnages-clés dans la franchise. Par contre, l’histoire passe beaucoup de temps sur le cas de Magneto même si c’est un personnage récurrent depuis le début de la franchise au cinéma. Bien que j’ai adoré l’introduction des nouveaux personnages, je commence à être tanné des films où l’action se déroule à 259415 endroits différents en même temps. Dans X-Men : Apocalypse, on passe de Westchester, à Berlin Est, en Pologne, à l’Ohio, à Auschitz et au Caire. Bon, ce n’est pas un gros défaut, mais par moment, je trouve que c’est « étourdissant » comme Batman V Superman et Captain America : Civil War.

Après le court passage en -3600, j’ai bien aimé le mini générique d’ouverture où on nous montre l’évolution qu’il y a eu jusqu’en 1983. Par la suite, il y a un court récapitulatif des événements de DOFP puisque les événements de ce film ont eu un grand impact sur la continuité du temps. Mystique est devenue une héroïne et Magneto tente d’oublier son passé (mais son passé va rapidement le rattraper).

Que Mystique soit devenue la chef d’équipe des X-Men, j’ai un peu de la difficulté à la voir en temps qu’héroïne et chef. Je ne sais pas si c’est pour jouer sur la popularité de Jennifer Lawrence. Aussi, c’est la seule avec Charles Xavier, Magneto et Beast à être depuis cette nouvelle continuité. Donc, le choix est restreint pour un personnage qui guidera les X-Men au combat. Elle fait quand même du bon travail dans ce poste et elle réussit à diriger les X-Men.

Quicksilver est de retour ! YOUPIIIIII ! Il a enfin la place qu’il lui revient après son passage réussi dans DOFP. Et pour se faire, il a une scène incroyable où il sauvera tous les X-Men d’une explosion à l’école Charles Xavier. Il use de sa grande vitesse pour faire quelques niaiseries au passage, le tout sur la chanson Sweet Dreams (Eurythmics). Ce que j’ai adoré, c’est qu’il est un membre à part entière dans les X-Men (à l’inverse de DOFP).

Quand j’ai vu que Sophie Turner (Sansa Stark dans Game of Thrones) allait jouer Jean Grey, je n’étais pas convaincu qu’elle pourrait bien incarner ce personnage. En fin de compte, elle réussit à très bien l’incarner et à aller cherche le juste ton pour son personnage. Pour Tye Sheridan qui incarne Scott Summers, je n’avais pas vraiment d’attente envers lui. Et il réussit à bien incarner son personnage. Que dire de Psylocke ? Oliva Munn fait une très jolie Psylocke et elle est magnifique dans son habit moulant. Par contre, elle n’a pas beaucoup de dialogues.

X-Men : Apocalypse est rempli de CGI. Dès les premières minutes jusqu’à la toute fin, le film nous en met plein la vue avec des décors explosifs et avec les super pouvoirs des différents mutants. X-Men : Apocalypse propose plusieurs combats épiques entre les X-Men et Apocalypse. Il y a une chose qui m’a dérangée, c’est que les X-Men sont un groupe de néophytes (Scott Summers, Jean Grey, Nightcrawler, Quicksilver) sans expériences de combats et ils s’en vont affronter le plus puissant mutant et ses quatre Chevaliers. C’est un peu surréaliste comme situation. Est-ce possible ? Il semblerait que oui. Et si on connait un peu les mutants et la franchise des X-Men, on peut facilement deviner comment les X-Men vont se débarrasser d’Apocalypse, le plus fort mutant. C’est un peu prévisible comme situation et c’est surtout dommage de sortir cet as rapidement dans cette refonte de la franchise. Je n’en dirais pas plus…

Bref, je ne comprends pas trop les faibles notes que le film a reçues. Pour ma part, X-Men : Apocalypse est un très bon divertissement. Ce n’est sûrement pas le meilleur film de super héros depuis la popularité grandissante de ce genre de film, mais il est, pour l’instant, mon second film favori de super héros de 2016 (Deadpool étant mon préféré). X-Men : Apocalypse ne commet pas les erreurs que DOFP a faites. Je trouve que le film réussit à se démarquer et à proposer une histoire intéressante bien que j’aurais sauté quelques moments trop insistants sur le personnage de Magneto. X-Men : Apocalypse est un film à voir pour les amateurs de films de super héros. Et j’ai vraiment hâte de voir la suite des X-Men au grand écran même si aucun film n’est prévu (Wolverine 3, Gambit et Deadpool 2 à venir).

À noter, il y a un caméo de Wolverine durant le film et la scène après le générique de film met en place des éléments pour le film de Wolverine 3.

 

X-Men : Apocalypse

  • Réalisation : Bryan Singer
  • Scénario : Bryan Singer, Michael Dougherty, Dan Harris, Simon Kinberg
  • Interprètes : James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Oscar Isaac, Nicholas Hoult, Rose Byrne, Tye Sheridan, Sophie Turner, Olivia Munn, Lucas Till
  • Super héros
  • États-Unis
  • 144 min
  • Anglais (aussi en français)
  • foxmovies.com/movies/x-men-apocalypse
  • 27 mai 2016
[Critique Film] X-Men : Apocalypse – Les X-Men contre le premier mutant
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • L'introduction aux nouveaux personnages
  • Psylocke
  • Les effets spéciaux
Les moins
  • Les nouveaux X-Men contre le puissant Apocalypse
  • Trop focusé sur Magneto
  • Scénario prévisible
4.0Note Finale

Laisser un commentaire