Depuis quelques années, les films de super héros ont la cote, mais ils ne sont pas toujours excellents. Le film X-Men – Days of Future Past est un bon exemple de ce qu’il faut faire au grand écran en matière de film basé sur l’univers des comic books.

En 2023, les mutants et les humains sont pourchassés par les Sentinelles, des robots fabriqués par Trask Industries, et ils sont sur le bord de l’extinction. Un petit groupe de mutants, quelques survivants des X-Men, tente de demeurer en vie après les attaques répétitives des Sentinelles. Ce groupe est composé de Kitty Pryde, Iceman, Bishop, Colossus, Blink, Warpath. Pour survivre aux assauts, ils utilisent une stratégie qui consiste à revenir dans le temps, de quelques jours, et de prévenir ceux du passé de ce qui va se produire.

Un jour, un autre groupe de mutants, Professor X, Magneto, Wolverine, Storm, va les rejoindre. C’est alors qu’ils vont réfléchir à un nouveau plan. Leur but est d’aller altérer le passé, 50 ans plus tôt, pour que Trask Industries ne lance pas le programme des Sentinelles. Donc, Wolverine se propose de retourner en 1973 pour espérer changer le futur. Son esprit sera transposé dans le corps de Wolverine durant les années 70.

Une fois arrivée en 73, Wolverine devrait retrouver Charles Xavier (Professor X) et Erik Lehnsherr (Magneto) pour empêcher Raven (Mystique) d’assassiner Bolivar Trask, le fondateur du projet Sentinelle. Vont-ils arriver à changer le futur? Je vous laisse découvrir la suite du film.

Bon, par où commencer cette critique du film? Je dois dire que je suis un peu déchiré entre avoir adoré le film ou avoir été déçu par le film. Je m’explique. L’amateur de comic book en moi a été déçu de ne pas avoir retrouvé plus d’éléments de la BD. Tandis que l’amateur de film de super héros en moi est très satisfait de X-Men – Days of Future Past.

x-men-days-of-future-pastSi l’on compare le film avec la bande dessinée (Uncanny X-Men 141 et 142), le film n’a que le nom de l’événement, l’objectif de retourner dans le passé pour changer l’avenir. Dans la BD, c’est le personnage de Kitty Pryde qui se retrouve dans le passé. Brian Singer et les scénaristes ont plutôt opté pour Wolverine puisque c’est le personnage qui soutient la franchise des X-Men au grand écran. Donc, si c’est Wolverine qui y va, il faut trouver un nouveau rôle à Kitty Pryde. Ah pourquoi ne pas lui donner les pouvoirs de Rachel Grey (fille de Jean Grey et Cyclops)? C’est impossible que Rachel Grey soit née vu que Jean Grey est morte dans le troisième film de X-Men. Je n’aime pas la liberté que les scénaristes ont prise à propos de Kitty Pryde. Elle est censée avoir que le pouvoir d’être intangible et non avoir des pouvoirs de télépathie/psyché.

OK, l’amateur de film de super héros en moi est capable de passer par-dessus ce changement pour Kitty Pryde.

Il y a un côté inégal dans le film, c’est-à-dire, quand on est en 2023, on sent que c’est un film de X-Men. Il y a énormément de mutants, de nouveaux mutants qui n’étaient pas présents dans les précédents films. On sent le travail d’équipe pour survivre. Et de l’autre côté, en 1973, on dirait que c’est un film dans la lignée des Wolverine puisque c’est centré entièrement sur ledit personnage. Cela n’empêche pas que ce soit un bon film.

J’ai adoré l’univers de 2023. L’ambiance et les décors sont super. La scène d’ouverture est totalement hallucinante, j’avais des frissons. Les moments en 2023 sont surement mes favoris après la scène de Quicksilver. Encore une fois, c’est très loin de la vision de la BD pour ce qui est de l’ambiance, des décors et de l’imagination du futur.

J’ai quand même bien apprécié les scènes dans le passé. J’aurais aimé voir plus de mutants. Dans la BD, c’est l’équipe entière de X-Men dirigée par Storm qui va combattre Mystique et le Brotherhood of Evil Mutants et les empêcher d’assassiner Trask. Bien que Wolverine soit le personnage de la franchise au cinéma, je le trouve un peu fade. Il y a plein d’autres mutants intéressants à découvrir. Les scènes qui ont été tournées à Montréal durant l’été dernier sont facilement reconnaissables et cela enlève un peu de magie au film.

Quicksilver, le petit nouveau au cinéma, surement les meilleurs moments du film. Bien qu’il soit très drôle, malheureusement, il est totalement sous-exploité dans le film. Dès qu’il a fini sa mission, on le met de côté de façon bête et on ne le revoit plus du tout. Il aurait pu voler la vedette au film, comme Hulk a fait dans le film Avengers (2012). Il y avait tellement de potentiel à être un Hulk/Loki. Mais bon, encore une fois, les scénaristes ont cru bon de ne pas trop l’inclure dans le film. La première fois qu’on le voit, son costume peut sembler étrange et un peu laid, mais on finit par s’y habituer et à comprendre l’utilité de certains accessoires. Dans le film, on mentionne rapidement que sa mère est sortie brièvement avec un gars qui peut contrôler le métal, ce qui est vrai dans les comic books. Cependant, j’ai un peu de la difficulté à me l’imaginer vu que l’acteur Evan Peters (Quicksilver) semble avoir dans la vingtaine et que Michael Fassbender (Magneto) doit être dans la trentaine. C’est un des problèmes de continuité que Fox a de la difficulté. J’y reviendrai plus tard. En tout cas, j’ai bien hâte de voir la version de Quicksilver dans Avengers – Age of Ultron (2015).

Ce que j’avais beaucoup aimé de la minisérie en BD, c’est que la fin nous laisse dans le doute. On ne sait pas si Kitty Pryde a réellement altéré le futur ou non. [Gâcheur] Tandis que dans le film, on nous le montre clairement si Wolverine a réussi ou non. On voit l’impact des gestes de Wolverine dans le passé futur ou futur passé (quelque chose du genre, c’est mélangé le passé-futur). [FIN]

20th Century Fox et les scénaristes ont un peu de difficulté à ce qu’il y ait une bonne continuité entre chaque film. Un bon exemple serait Wolverine. À la fin du film The Wolverine (2013), Logan se retrouve avec griffes en os. Dans Days of Future Past, quand Wolverine est dans le futur, il a ses griffes en Adamantium, mais la première scène en 1973, oups, il a ses griffes en os. Pour ma part, je trouve que cela brise l’immersion du film quand un élément si important brise la continuité. Aussi, pour continuer dans la même veine, quand Logan fait une apparition-surprise dans X-Men – First Class, il a pourtant ses griffes en Adamantium et ça se déroule dans les années 60.

x-men-days-of-future-past-cast

Pour ce qui est des acteurs, c’est vraiment super de revoir les anciens personnages de la première trilogie. J’adore voir Ian McKellen et Patrick Stewart dans leur rôle de Magneto et Professor X, cela n’empêche pas Michael Fassbender et James McAvoy de bien les personnifier. Il y a beaucoup de personnages et souvent, ils n’ont pas beaucoup de scènes marquantes et importantes. Par exemple, le Brotherhood of Evil Mutants [Gâcheur: c’est la scène après le générique dans The Amazing Spider-Man 2], Mystique va les «libérer» de l’armée et les renvoyer chez eux. Par la suite, ils ne sont plus présents ou presque dans le film. [FIN]

La 3D dans X-Men – Days of Future Past est très bien. Le seul hic, c’est que le film n’a pas été tourné pour le IMAX 3D. Je ne sais pas si c’est parce que les derniers films que j’ai vus étaient en IMAX 3D, mais la qualité est nettement supérieure. On s’entend que la plupart des scènes sont du GCI, mais cela n’empêche pas que les effets spéciaux sont très bien réussis surtout pour les scènes du futur.

Comme dans les autres films de la franchise des X-Men, le célèbre Stan Lee n’a pas d’apparition dans ce film.

Depuis quelques années, à la fin du générique, le film nous propose une scène cachée. Pour X-Men – Days of Future Past, c’est un léger aperçu du prochain vilain que les X-Men devraient affronter. C’est Apocalypse! La scène ne montre pas grand-chose, sauf le culte d’un peuple dans le désert pour l’être suprême qu’est Apocalypse. Ce film est prévu pour le 27 mai 2016.

Bref, le film est super quand on fait abstraction de l’origine de l’histoire. Comme je disais, je suis satisfait et déçu à la fois sur ce film des X-Men. Est-ce que c’est le meilleur film de la franchise? Ce n’est pas mon meilleur film, mais il doit se retrouver en seconde place. J’ai préféré X-Men – First Class. Days of Future Past tente de rétablir la continuité dans la franchise des X-Men au grand écran et il y réussit. Je vous recommande d’aller le voir, c’est une belle expérience.

 

Distribution:

Personnages dans le passé

  • James McAvoy : Professeur Charles Francis Xavier / Professeur X jeune
  • Michael Fassbender : Erik Magnus Lensherr / Magnéto jeune
  • Jennifer Lawrence : Raven Darkholme / Mystique
  • Nicholas Hoult : Henry « Hank » McCoy / Le Fauve
  • Peter Dinklage : Bolivar Trask
  • Josh Helman : William Stryker
  • Lucas Till : Alexander « Alex » Summers / Havok5
  • Evan Peters : Pietro Maximoff
  • Evan Jonigkeit : Mortimer Toynbee / Le Crapaud
  • Gregg Lowe : Eric Gitter / Ink
  • Andreas Apergis : le colonel Sanders
  • Mark Camacho : le président Richard Nixon
  • Michael Lerner : le sénateur Brickman
  • Chris Claremont : Parker, l’un des membres du congrès
  • Amelia Giovanni : Elizabeth D. Sanchez
  • Larry Day : le général Caris
  • Thai-Hoa Le : le général Nhuan
  • Zabryna Guevara : la secrétaire de Trask
  • Jaa Smith-Johnson : le soldat mutant
  • Karine Vanasse : l’infirmière française
  • Zehra Leverman : Mme Maximoff
  • Bryan Singer : homme tenant une caméra lors des accords de Paris (apparition éclair)
  • Harry Standjofski : l’homme qui tond la pelouse du stade (apparition éclair)

Personnages dans le futur

  • Hugh Jackman : James « Logan » Howlett / Wolverine
  • Patrick Stewart : Professeur Charles Francis Xavier / Professeur X âgé
  • Ian McKellen : Erik Magnus Lensherr / Magnéto âgé
  • Halle Berry : Ororo Munroe / Tornade
  • Ellen Page : Katherine « Kitty » Pryde / Shadowcat
  • Shawn Ashmore : Robert « Bobby » Drake / Iceberg
  • Daniel Cudmore : Piotr « Peter » Nikolaievitch Rasputin / Colossus
  • Omar Sy : Lucas Bishop
  • Adan Canto : Roberto Da Costa / Solar
  • Booboo Stewart : James Proudstar / Warpath
  • Fan Bingbing : Clarisse Ferguson / Blink
  • Kelsey Grammer : Henry « Hank » McCoy / Le Fauve (apparition éclair)
  • Famke Janssen : Jean Grey (apparition éclair)
  • James Marsden : Scott Summers / Cyclope (apparition éclair)
  • Anna Paquin : Anna Marie D’Ancanto / Malicia (caméo)

Fiche technique:

  • Titre : X-Men – Days of Future Past
  • Titre québécois : X-Men – Jours d’un avenir passé
  • Réalisation : Bryan Singer
  • Scénario : Simon Kinberg et Matthew Vaughn, d’après l’arc narratif Days of Future Past de Chris Claremont et John Byrne, sur des personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby
  • Musique : John Ottman
  • Photographie : Newton Thomas Sigel
  • Montage : John Ottman
  • Costumes : Louise Mingenbach
  • Décors : John Myhre
  • Direction artistique : Michele Laliberte
  • Production : Matthew Vaughn, Bryan Singer, Lauren Shuler Donner et Richard Donner
  • Sociétés de production : 20th Century Fox, Bad Hat Harry Productions et The Donners’ Company
  • Budget : environ 250 000 000 $
  • Société de distribution : 20th Century Fox
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Genre : Science-Fiction, super héros, aventure, action
  • Durée : 132 minutes
  • Dates de sortie en salles : 23 mai 2014

Laisser un commentaire