Lara_croft_go_logoLara Croft Go est le second jeu de l’univers GO que Square Enix Montréal développe. Comme son prédécesseur dans la franchise « GO », Hitman GO, ce nouveau jeu dans l’univers de Lara Croft/Tomb Raider reprend le même genre de jouabilité et de casse-têtes, mais dans un tout autre univers.

Comme je le mentionnais dans ma critique d’Hitman GO, j’ai décidé de commencer par le premier jeu vu qu’il était moins cher sur l’App Store d’Apple. Mais, le lendemain après avoir complété le jeu Hitman GO, je n’ai pas pu résister, je me suis tout de suite procuré Lara Croft Go.

Les casse-têtes et les mécaniques de jeu sont exactement les mêmes que pour Hitman GO. Alors, si vous avez aimé (ou adorez), vous allez rapidement vous y retrouver. Le joueur doit déplacer Lara Croft sur un chemin préétabli (mais avec plusieurs directions) comme sur un jeu de société ou d’échecs, tout en évitant de se faire attaquer par des créatures. Les gardiens de sécurité d’Hitman GO ont été remplacés par des créatures géantes, comme celles qui sont dans les autres aventures de Lara Croft. Il y a donc des serpents, des araignées, des salamandres (tout de taille humaine)… ouin, la variété d’adversaires a été considérablement réduite. Par contre, Lara Croft doit affronter un boss final, un monstre encore plus gigantesque et terrifiant!

Contrairement à Hitman GO, Lara Croft GO propose une histoire, une aventure, au joueur. L’aventurière doit récupérer une relique dans un temple rempli de pièges et de créatures. J’ai vraiment adoré cet aspect du jeu. J’avais plus l’impression de vivre une aventure puisque le jeu a un fil conducteur entre chaque niveau. Seul un petit temps de chargement sépare les niveaux. Alors, le joueur est plus plongé dans une expérience vidéoludique. Bien que l’aventure ne comporte pas de dialogue, elle se raconte très facilement et n’importe qui, peu importe la langue parlée du joueur, peut comprendre l’histoire.

Aussi, il n’y a pas d’objectif supplémentaire à accomplir dans chaque niveau. Le seul but est de se rendre du point A au point B sans mourir. Par contre, il y a un aspect de recherche. Le joueur doit trouver et briser des jarres afin de récupérer des pièces d’artéfacts ou des gemmes. Ce que je trouve dommage, c’est que je n’avais pas réalisé que c’était des objets à trouver. C’est seulement après en avoir touché un par erreur que je me suis aperçu qu’il y avait d’autres choses à faire dans les niveaux. Alors, j’ai dû refaire le premier monde (chapitre) pour les trouver. Heureusement, une fois collecté, il n’est pas nécessaire de finir le niveau pour que ça se sauvegarde automatiquement dans notre inventaire. Ce n’est pas comme dans Donkey Kong Country (le « K O N G ») ou les derniers Mario Bros. (les sous géants) où il faut les trouver et compléter le niveau pour les avoir. C’est un des aspects qui rend le jeu plus facilement.

Une fois toutes les pièces accumulées, des costumes additionnels pour Lara Croft sont débloqués. Ces costumes n’ajoutent rien à la jouabilité, c’est seulement esthétique. Il y a aussi un contenu téléchargeable où l’on peut avoir trois nouveaux costumes appartenant à l’univers d’Hitman, de Deus Ex et de Just Cause pour 2,29$. Je trouve cela un peu cher vu que ce n’est que du contenu visuel qui n’ajoute rien à l’aventure.

Le niveau de difficulté dans Lara Croft GO est beaucoup plus simple que dans Hitman GO. Les casse-têtes sont plus faciles et je dirais que c’est aussi plus accessible, quoique Hitman GOsoit à la portée de tous. Seuls quelques niveaux, surtout contre le boss final, m’ont donné un peu plus de fil à retordre, mais ce n’est rien d’insurmontable. Pour accomplir un niveau, le joueur doit moins constamment retourner sur ses pas pour éviter les pièges. Je ne sais pas si c’est parce que je venais de compléter Hitman GO, mais ça m’a donné l’impression d’être plus facile comme jeu. C’est comme si j’étais déjà habitué à réfléchir à la logique utilisée pour compléter les niveaux. Une autre impression qui augmente la simplicité des casse-tête, c’est qu’il n’y a pas d’indices à la disposition du joueur en commençant. Il y a toujours la possibilité d’acheter l’ensemble d’indices illimités pour 5,79$, mais il n’y a rien à l’unité comme dans Hitman GO. Cependant, je ne crois pas que cela vaut la peine vu la facilité du jeu.

Le plus gros point négatif de Lara Croft GO, c’est la durée du jeu. Pour compléter l’aventure, il me semble y avoir mis environ 3 heures (une soirée). Et, un peu plus pour récupérer les artéfacts cachés que je n’avais pas vu. Donc, 3 heures pour 5,79$, c’est quand même un bon ratio qualité/prix. Mais, je le compare à Hitman GO, je trouve que l’aventure de l’Agent 47 est un peu plus longue et il y a une complexité un peu plus élevée. Même si le jeu ne dure pas si longtemps, c’est rempli d’action et on n’a pas envie de mettre le jeu sur pause pour aller faire autre chose.

Lara Croft GO reprend le même genre d’esthétisme et de graphisme qu’Hitman GO. Le jeu est très joli, même encore plus intéressant visuellement puisqu’il y a une certaine chaleur dans les niveaux dus à la coloration. C’est sûr qu’Hitman GO était plus blanc et plus froid, mais ça va dans le thème des assassinats. L’interface du jeu est toujours aussi épurée et simplifiée. Ça laisse la place aux environnements où les aventures de Lara Croft se déroulent.

Bref, Lara Croft GO est un magnifique jeu qui saurait plaire aux mordus de casse-têtes, d’aventures et de l’univers de Lara Croft. Le jeu propose une solide aventure qui est malheureusement un peu trop courte à mon goût. J’espère que le jeu va avoir des mises à jour et proposer de nouvelles aventures. Je recommande ce jeu à n’importe qui sans hésitation. C’est un excellent divertissement pour appareil mobile et pour tablette.

 

 

Lara Croft Go

  • Développeur : Square Enix Montréal
  • Éditeur : Square Enix
  • Réalisateur : Dainel Lutz
  • Plateforme : Android, iOS, Microsoft Window, Windows Phone
  • Genre : Casse-tête tour par tour
  • Mode : Un joueur
  • Date de sortie : 27 août 2015

Laisser un commentaire