Au début du mois, je vous avais présenté das après que j’aille assister à son spectacle à l’Inspecteur épingle. Aujourd’hui, 20 octobre, das lance son second album qui s’intitule das. Il fait un lancement à Québec, au bar Ninkasi. Demain, ce sera un lancement montréalais au bar Sel et Poivre (un 5 à 7).

Pochette dasPour le nouvel album das, Philippe da Silva-Éthier a entièrement autoproduit cet album. Le chanteur et guitariste Phillippe est accompagné de nouveaux musiciens, dont Martin Ouellet (guitare), Mathieu Sénéchal (basse) et François-Michel Beauchamp (batterie). Ce changement de membres fait toute une différence sonore. Dans le premier album Armé d’un rêve, il y avait beaucoup d’instruments à vent dans les mélodies. Ce qui donnait une note un peu plus jazzée et funky à ce disque. Ce second album s’éloigne énormément de cette sonorité pour se concentrer sur une musique plus du style folk avec un mélange de rock et de pop. Cet album me fait penser au mouvement musical qu’il y a en ce moment au Québec, c’est-à-dire des chansons à texte avec rythme folk. Par moment, la musique de das me fait penser à ce que Louis-Jean Cormier fait, mais tout en gardant une touche personnelle que l’on ressent énormément dans la musique et les textes de l’artiste.

Les textes de cet album ont une très belle poésie qui raconte le quotidien avec une telle mélancolie. En même temps, on ressent une espèce de tranquillité et de quiétude dans ses textes. L’album ouvre avec la chanson Recracher L’Hameçon qui a une ambiance atmosphérique apportée par la guitare. Il y a quelque chose de réconfortant dans la mélodie. Certaines chansons comme Larguer Les Samares laissent place aux textes et à une douceur dans les harmonies vocales. Les Sédiments Solaires fait place à un mélange magnifique entre la voix de Philippe et une voix féminine (Émilie B.C. ?). Le côté personnel dans les textes et la musique de das se retrouve beaucoup dans la chanson Pour Zoé où Philippe parle à sa fille et la décrit comme étant le trésor de sa vie. L’album se complète et fait la boucle avec la chanson 1300 KM. Cette dernière chanson est celle que j’ai le moins appréciée de cet album. Bien qu’elle est très touchante avec sa mélodie atmosphérique, les balbutiements de son enfant viennent briser la beauté de la chanson.

das, c’est de la musique très agréable à écouter, autant en spectacle qu’en studio. L’album est disponible en téléchargement à partir d’aujourd’hui sur le site web de das (sa page Bandcamp) et en copie physique lors des lancements (ce soir à Québec, et demain soir à Montréal).

das

  1. Recracher L’Hameçon
  2. En Stand-By
  3. Larguer Les Samares
  4. Les Sédiments Solaires
  5. Plonger Dans Le Vide
  6. Pluie D’Amour
  7. Pour Zoé
  8. Avant L’Aube
  9. 1300 KM

 

Site web (Bandcamp)FacebookInstagramTwitterVimeoYouTube

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.