Voici la critique du jeu Pixel Trouble, le fruit du travail d’une vingtaine d’étudiants qui effectuaient un stage à l’École d’été Ubisoft.

Pixel Trouble est un jeu de plate-forme en 3D ou l’on incarne un robot, qui peut voyager entre le jeu (Super Adventureland 3D) et son « code source ». Le jeu étant affecté par des B.U.G.s il doit trouver le moyen de corriger ces fameuses erreurs et pour ce faire, il peut lancer des pixels pour lui permettre de construire des plateaux pour l’aider à atteindre son objectif.

L’esthétique du jeu est très jolie, autant du côté du jeu 3D avec ses paysages colorés et ses habitants que du côté du « code source » (qui rappelle un peu le graphisme de Portal), dans lequel nous avons vraiment l’impression d’être à l’intérieur même du jeu. Il ne faut surtout pas oublier que le jeu a été développé en deux mois seulement. L’effet de « bugs » dans le jeu est très bien réussi: il manque des parties de paysage et nous avons l’impression de voir passer l’électricité dans ces irrégularités.

La musique est entraînante et devient plus rythmée lorsque nous sommes devant un « boss ». Elle peut même être quelques fois stressante. Elle est appropriée pour ce type de jeu.

Du côté des contrôles, tout se passe bien, le jeu est compatible avec le contrôleur de la Xbox360 y compris le retour de force (un petit fichier lisez-moi à l’installation vous indique comment l’installer). Je vous conseille d’ailleurs d’utiliser cette dernière, car pour un jeu de plate-forme de ce genre, elle est tout à fait de mise.

L’histoire est bien ficelée, quoiqu’un peu courte (n’oubliez pas, deux mois de développement) et les personnages nous donnent de bonnes indications pour savoir où aller. Le niveau de difficulté accroît à mesure que nous avançons dans le jeu sans non plus être trop dure. Il vous faudra environ deux heures pour le terminer.

Le jeu présente quelques bogues,  pardonnable dû au temps de développement, mais plutôt rare. Par contre, j’aurais aimé avoir un générique à la fin du jeu: la première fois ma fenêtre de jeu à gelé et la deuxième fois elle s’est fermé complètement. Je ne sais donc pas au moment d’écrire ces lignes si c’est un « feature » ou s’il n’y a effectivement pas de générique.

J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer à Pixel Trouble et si un jour Ubisoft pense en faire une version complète, je n’hésiterai pas à acheter ce jeu. Malgré le peu de temps et ressources qui leur étaient alloués, les jeunes âgés entre 18 et 25 ans, gagnants du Concours Universitaire Ubisoft qui avait lieu au printemps, ont réussi à faire un jeu fort intéressant. Il faut rappeler que les jeunes développeurs chevronnés ont vécu une véritable expérience de développement professionnelle qui s’effectuait au Centre NAD. Je ne peux que leur dire bravo! Et bonne chance dans leurs projets futurs.

Points positifs:

  • Musique entraînante
  • Graphismes adéquats
  • Complexité des niveaux

Points négatifs :

  • Quelques « bugs » de collision
  • Pas de générique de fin

Note finale: 8/10

Laisser un commentaire