Après avoir fait mon texte sur Majorie Fiset & Les Passagers, la Zone Techno Culturelle a reçu un courriel d’un artiste émergeant québécois, das, pour nous inviter à découvrir sa musique et le voir en spectacle (30 septembre 2015). Alors, c’est ce que j’ai fait mercredi dernier après le visionnement de l’avant-première du film The Martian. Malheureusement, j’ai manqué la première partie qui était Chris McGaw.

das est le projet de Philippe da Silva-Éthier qui est chanteur et guitariste. Il est accompagné du guitariste Martin Ouellet (L’Orosité), du bassiste Mathieu Sénéchal (Charlotte Cardin, Jojo et les Sixtease) et du batteur François-Michel Beauchamp (In & Outs, Melissa’s Mystery Train). Le spectacle à l’Inspecteur Épingle était le premier concert de la nouvelle formation du groupe das.

Pour l’instant, das a seulement un album, Armé d’un rêve, qui est paru en 2011. Un second album va être lancé en octobre. C’est le 20 octobre que l’album éponyme das sera disponible. Il y aura un lancement dans la ville de Québec le 20 octobre à 17h à la Ninkasi et un autre à Montréal, le 21 octobre à 17h au bar Sel et Poivre. Alors, venez en grand nombre !

La musique de das est un mélange entre du pop, du rock et du folk, et parfois il y a des notes de jazz (un peu plus sur le premier album Armé d’un rêve). C’est très agréable à écouter et en spectacle, il y a une belle harmonie musicale. En plus, on sent qu’il y a une magnifique complicité entre les quatre musiciens. Par exemple, lorsqu’un des musiciens devait accorder son instrument ou bien un ajustement technique, les autres membres se mettent à faire un jam pour remplir le silence. C’est une petite attention qui les rend très sympathiques en spectacle. Les textes des chansons de das sont magnifiques. La voix et les mélodies viennent amplifier la richesse des textes. Les thématiques de das sont un mélange de mélancolie, d’un regard sur le quotidien et de la paix d’esprit.

Dans ce spectacle à l’Inspecteur Épingle, das a interprété toutes ses nouvelles chansons et quelques-unes du premier album. Une chose que j’ai beaucoup appréciée, c’est que das a joué pendant plus d’une heure. C’est quand même impressionnant considérant que la majorité des groupes vont jouer entre 30 et 45 minutes (même les groupes populaires qui performent dans les grandes salles comme le Métropolis et le Club Soda, font à peine 45 minutes à 1 heure).

Le seul bémol de la soirée, ce n’est pas le groupe, mais bien le public qui était plus en mode discussion qu’en mode écoute. Il faut dire que le son dans le bar n’était pas si fort, ce qui n’empêchait pas les gens de discuter, mais la musique était très bien équilibrée. Chaque instrument était en harmonie et ne s’enterrait pas entre eux. La voix était très claire, ce qui a permis d’apprécier les paroles et la musique de das.

Bref, das est une très belle découverte musicale et ce fut une agréable soirée à l’Inspecteur Épingle.

À voir, le premier extrait de l’album éponyme das, « En stand-by » et pour l’instant, il y a deux chansons de son nouvel album qui sont en écoute sur dasmusique.com.

Site web (Bandcamp)FacebookInstagramTwitterVimeoYouTube

Laisser un commentaire