Un ami, Sébastien Mineau, m’invite à aller un spectacle jeudi soir dans un bar près du Métro Jarry, le LABO de la Taverne Jarry, pour voir deux groupes Marjorie Fiset et Les Passagers que je ne connais pas. (24 septembre 2015)

Avant d’assister au spectacle, j’avais écouté un peu les chansons des deux groupes (OK, je les ai plus écoutés en diagonale et zappés). Je dois dire que ça ne m’avait pas accroché. J’y allais plus pour voir un ami et prendre une bière.

Ah, mais quelles belles découvertes que fut Marjorie Fiset et Les Passagers. J’ai passé une agréable soirée en plus de découvrir deux groupes. Il faut dire que la musique qu’ils jouent, ce n’est pas vraiment dans la palette musicale que j’écoute habituellement (ni auparavant (métal) avant de tomber dans la K-Pop).

Marjorie Fiset

Marjorie Fiset (à la voix et au piano) est accompagnée de Gabriel Vinuela-Pelletier aux claviers, de Simon Pagé à la basse et d’Alain Bourgeois à la batterie.

Le style musical de Marjorie Fiset se situe entre un mélange de pop, de folk et des notes de jazz. Ce que j’ai adoré de leur prestation, c’est l’harmonie et la richesse musicale qu’il y a sur scène. Avec sa douce voix, Marjorie Fiset propose des textes magnifiques accompagnés d’impressionnantes mélodies.

La plupart du temps quand je vais voir un spectacle dans un bar, le son est généralement mal calibré. Les instruments finissent souvent par enterrer la voix du chanteur (chanteuse). Mais, ce n’était pas le cas pour la prestation de Marjorie Fiset. Tout était en harmonie, ce qui aide grandement à apprécier la musique et les paroles du groupe. Bref, c’était merveilleux à écouter et à voir.

Marjorie Fiset a lancé son premier album personnel, Janvier Achève, en 2012. Cet album parle de l’échec amoureux et des angoisses de la mi-vingtaine. En 2013, elle lance un mini album, Changer de Combat, où elle propose des textes qui font un juste portrait de la vie. Par la suite, elle a lancé plusieurs simples, dont À l’ombre du stade où elle chante son amour pour le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Site WebTwitterFacebookYouTubeBandcamp

Les Passagers

Pour conclure la soirée, le groupe Les Passagers est monté sur scène. Ce groupe a été aussi une belle découverte. Ils proposent une sonorité plutôt indie-rock avec un mélange d’électro et de folk. Comparativement à Marjorie Fiset, leur musique déménage beaucoup plus avec beaucoup plus de guitare et de batterie. Leurs chansons ont des sonorités actuelles et vintages.

Le groupe est formé d’Andréanne Muzzo (piano, claviers, voix), de Nicolas Ferron (guitare, voix), d’Antoine Ferron (basse) et Liam Killen (batterie). [À noter que je ne suis pas sûr des noms des membres puisque les informations que je trouve sur le web, ça dit qu’ils sont cinq membres, et la prestation que j’ai vue, ils n’étaient que quatre.]

Bien que j’ai adoré la musique de Les Passagers, j’ai moins apprécié la voix d’Andréanne Muzzo. Il y a un petit quelque chose qui m’accroche moins. Aussi, il faut dire que sa voix était un peu enterrée par les autres instruments du groupe. Durant leur prestation, ils ont interprété deux covers de chansons québécoises. Les Passagers les ont tellement modifiés qu’ils deviennent difficiles à reconnaître. C’était Un peu plus haut de Ginette Reno et Le blues du businessman de Starmania. C’est seulement avec les refrains que j’ai pu les reconnaître.

FacebookYouTubeBandcamp

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.