De nouvelles aventures avec de nouveaux héros, voici ce qu’offre le nouveau Torchlight.

L’histoire:
Tout d’abord, voici où nous sommes rendus dans l’histoire. Des années auparavant, le Héro de Torchlight a sauvé le monde du méchant Ordrak. Aujourd’hui, quelqu’un a volé l’essence de ses pouvoirs et les utilise afin de déséquilibrer les six éléments. Après la destruction causée par cet artéfact, notre Héro part à l’aventure afin de découvrir l’identité de ce vilain et éviter une catastrophe.

À vrai dire, quand j’ai joué le bêta, j’ai un peu passé vite sur l’histoire, puisque je sais que je vais devoir la refaire quand j’aurai acheté le jeu. Cependant, l’histoire semble prometteuse et bien simple, un peu comme l’histoire du titre original.

torchlight

Les classes:
Dans Torchlight II, nous avons le choix de quatre personnages. Le premier que j’ai essayé est l’Embermage, c’est un magicien qui utilise des bâtons pour se défendre, soit en combat corps à corps ou à moyenne distance selon si son arme peut lancer des attaques magiques. Il utilise des arcanes de feu, de glace ou bien d’éclair (ou de tempête). Chaque classe a trois arbres de talents comme dans le premier. J’ai bien aimé les sorts qu’il utilise. C’est le type de personnage que j’ai préféré et dont je vais jouer lors de la quête complète.

La seconde classe que j’ai essayée est l’Outlander qui utilise des armes à distance comme un arc, des fusils, un shotgun ou un gros canon et qui utilise quelques magies. Encore une fois, j’ai bien aimé la variété de ses habiletés dans ses arbres de talents. Si je me refais une partie, c’est avec cette classe que j’accomplirai ma deuxième aventure.

Avec ces deux personnages, je me suis rendu à la fin du bêta, soit après 4-5 heures de jeux et jusqu’au niveau 21. J’ai fini le mode normale et vétéran qui donne un peu de fil à retordre à la fin du bêta puisque j’avais déjà atteint le niveau maximal.

Les deux derniers personnages utilisent des attaques à courte distance (corps à corps), je les ai un peu moins joués, puisqu’ils ne m’attirent moins que les deux précédant. Le Berserker est du type attaque rapide avec une arme (légère) dans chaque main. Tandis que l’Engineer utilise des armes plus lourdes à deux mains, il est un peu moins rapide que le Berserker, mais plus puissant.

Notre personnage se promène avec un animal qui peut maintenant aller nous acheter des potions quand nous le retournons au village pour vendre nos items inutiles. Un gros avantage que les développeurs nous donnent et que j’ai grandement apprécié. Nous avons le choix de huit animaux différents, ils font tous les mêmes choses, c’est plus pour l’esthétique.

Chaque personnage est modifiable, quelques coupes de cheveux différentes, quelques types de visage, et bien sûr l’habillement de notre héros va dépendre des items qu’il porte.

Mise à jour:

Mardi soir, en jouant avec notre Steve de Facteur Geek et Stephane alias Le Technophile, j’ai continué de jouer avec l’Engineer. Woooooow, je l’apprécie de plus en plus ce personnage. Je crois que les habiletés que cette classe possède au début ne m’avaient pas trop charmé, mais rendu vers le niveau 14 (environ), je dois dire que ce personnage est très puissant et intéressant.

Les quêtes :
Notre Héro reçoit ses quêtes au fur et à mesure qu’il change de niveau/donjon, c’est-à-dire, que nous ne sommes pas obligés de revenir à chaque fois au village pour avoir de nouvelles quêtes. Pour ce qui est des quêtes secondaires, ce sont souvent un personnage non-joueur qui nous attend proche d’une entée d’un donjon qui sont parfois très long et d’autres très courts. J’ai remarqué que quelques secondaires varient selon notre classe et que les niveaux changent de configuration comme dans le premier Torchlight. Ce qui bien dans ce titre, les mondes sont ouverts, donc beaucoup d’explorations attendent notre Héro.

Le type de mission que nous avons à faire est très semblable au premier, c’est-à-dire va chercher ça, récupère tel objet ou tue tels monstres (il y a une belle grande variété d’ennemis).

Le jeu en ligne:
Le jeu en ligne est une des grosses modifications au jeu. Ce mode ressemble énormément à ce que Diablo II offrait (en tout cas ce que je me rappelle). Je n’ai pas vu de réels avantages à jouer à plusieurs, peut-être parce que j’étais plus haut niveau avec qui je jouais. Je trouve dommage que l’on ne voie pas les quêtes que nos alliés ont. On peut jouer jusqu’à six joueurs, ça doit devenir étourdissant de voir plein d’attaque, de sorts qui revolent partout.

Pour ma part, c’est un achat assuré. J’avais déjà le goût de l’acheter, mais après avoir joué à ce bêta, j’ai encore plus hâte de l’avoir. Je le recommande à tous, il a de bons défis à relever et plein d’amélioration. Je n’ai pas parlé de l’interface, sur le site officiel, ils disent nouvelles interface, je ne peux pas trop comparer puisque ça fait un bon moment que je n’ai pas joué au premier qui avait déjà une interface assez facile. Celui est très facile d’accès.

RECOMMANDÉ

Caractéristiques:

  • Été 2012 sur PC
  • Développé et publié par Runic Games
  • Genre: RPG, action, aventure
  • Offert en version anglaise ou russe
  • Mode solo ou multijoueurs (2-6 joueurs en LAN ou en ligne

Voici deux vidéos de gameplay de Torchlight 2 en multijoueurs avec @AnimateTrunks, @Kamelot78 et @LeTechnophile

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.