cold_in_july_ver2_xlgRichard Dane est un Texan des plus ordinaire. Il possède un magasin de cadre. Il a une femme et un fils. Cependant, en 1989, sa vie sera un bouleversement. Un soir, une personne entre par effraction chez lui. Pris de panique, Richard va chercher son fusil dans la garde-robe. Il tombe face à face avec le cambrioleur. DONG! l’horloge sonne et par malheur et par peur, il tire et tue le cambrioleur. La police arrive et lui dit que ça va passer comme légitime défense. Le lendemain matin, toute la ville est au courant. Richard se sent juger. Quelques jours plus tard, la police lui dit que tout est beau et qu’il n’y a pas de charge contre lui. Il va dans le cimetière, le père du défunt est là et commence à le menacer. La police décidée de tendre un piège au père et de l’arrêter. La police lui révèle l’identité du cambrioleur. Richard s’aperçoit que ce n’est pas la personne qui a tué. Richard, un peu paranoïaque, décide de suivre la police. Ils veulent se débarrasser du père. Ils le droguent et le déposent sur la voie ferrée. Richard a des remords et décide de sauver l’homme avant que le train arrive. Richard lui explique qu’il n’a pas tué son fils et que la police cache quelque chose. Ensemble, ils vont partir en quête de réponses.

La bande-annonce du film Cold in July semblait être un film excellent. Ce que la bande-annonce a montré était très différent de la prémisse du film. Ce fut une des déceptions que j’ai eues. De plus, le scénario ne fait pas de sens. Il change de direction plusieurs fois dans le film. Ce qui entraîne une certaine incompréhension chez le spectateur. Le scénario a été écrit par plusieurs personnes. On dirait qu’ils ne se sont pas consultés. La quête de réponses est devenue totalement autre chose. Et après ce changement de cap, le film ne revient plus sur la prémisse du début. Le film Cold in July ressemble à une série de télévision qui a des épisodes fermés où il y a diverses aventures.

Par contre, le jeu des acteurs est superbe. Michael C. Hall joue à la perfection son personnage. Vers la fin du film, on sent que Michael C. Hall retrouve le personnage qu’il a incarné durant plusieurs années, Dexter. Cependant, cela fait un énorme choc entre son rôle du début et celui de la fin. En peu de temps, il est passé de l’incertitude à une confiance absolue de soi.

Un autre élément que le film a de bien, c’est la musique. La trame sonore de Cold in July est vraiment bonne avec un son des années 80.

Bref, je ne peux pas vraiment vous recommander ce film. La prémisse semblait excellente, mais les divers virages dans le scénario en font un film inconstant et que j’ai trouvé un peu ennuyant et dur à suivre. J’allais voir ce film principalement pour Micheal C. Hall et je n’ai pas été déçu par sa présence. Je suis sûr que le film peut plaire à certains, mais ce ne fut pas le cas pour moi.

Fiche technique :

  • Réalisation : Jim Mickle
  • Scénario : Jim Mickle, Nick Damici, Joe R. Landsdale
  • Interprètes : Michael C. Hall, Sam Shepard, Don Johnson, Vinessa Shaw
  • Compagnie : Métropole Films Distribution / Mongrel Media
  • Thriller / Policier
  • États-Unis
  • 2014
  • 109 min
  • DCP
  • Anglais
  • Lundi 21 juillet à 19h au théâtre Hall
  • Première québécoise

Laisser un commentaire