En janvier 2015, le film a changé de nom pour Unfriended.

Cybernatural sera présenté pour une seconde fois ce soir (mardi) le 29 juillet à 21 h 45 à la salle J. A. De Sève.

CYBERNATURAL_FINISH_MASTER_72dpi(1)Il y a un an, Laura Barns s’est suicidée après qu’une vidéo d’elle soit publiée sur le web. Laura a été humiliée et ridiculisée par ses amis. C’est le premier anniversaire de son décès. Les six personnes cyberintimidateurs se réunissent ce soir sur Skype. Malheureusement pour eux, une septième personne se joint à leur discussion. Le pseudonyme ne leur dit rien. Cependant, cette personne en sait beaucoup trop sur la mort de Laura. Les six adolescents ne sont pas capables de bloquer cet intrus. Celui-ci aura accès à leurs messages privés et leurs comptes personnels sur les réseaux sociaux. Les choses vont devenir très malheureuses et épeurantes pour les six jeunes. Cet invité mystère commencera à publier des photos compromettant sur eux. Et, les six adolescents subiront du piratage et devront jouer à des jeux de survie… mais qui est donc cette mystérieuse personne?

Le film Cybernatural parle d’un sujet chaud, la cyberintimidation. Ce film propose un nouveau genre cinématographique d’horreur. La réalisation faite par Leo Gabriadze est vraiment géniale. Au début, je trouvais la réalisation étrange, mais je me suis vite adapté et c’est devenu excellent. En tant que spectateur, c’est étrange de regarder un écran qui montre un écran. Tout le film se déroule sur un écran d’ordinateur (un Mac). Les personnages interagissent soient par Skype ou par messagerie instantanée (iMessage ou Facebook). C’est très bien fait, et le suspense augmente quand l’un des participants à la conversation a des latences.

Je ne suis pas certain que ce genre de film soit fait pour être projeté sur un grand écran. Je pense qu’il est mieux de visionner Cybernatural dans un endroit intime, devant son ordinateur dans le noir. Cela augmente l’immersion. Cependant, le voir avec une audience pourrait faire augmenter le suspense et la frayeur.

Le scénario de Nelson Greaves est enlevant et saisissant. Je suis resté collé à ma chaise, avec quelques angoisses, pendant toute la durée de Cybernatural. L’histoire se déroule en temps réel, il n’y a pas de coupure ou de changement de scène (« pas de montage »). Le jeu des acteurs est sublime. On sent énormément la peur et l’incompréhension qu’ils vivent.

Still1Bref, après avoir vu Cybernatural, j’ai eu le goût de désinstaller Skype. La sonnerie de Skype et les notifications de Facebook me dérangent de plus en plus, je les hais! Cybernatural est époustouflant et surprenant. Quand j’ai visionné la bande-annonce, elle ne m’avait tout simplement pas accroché. Il ne faut pas s’y fier. Cybernatural est un film excellent qui redéfinit le genre horreur. Je le recommande fortement.

 

 

Fiche technique :

  • Réalisation : Leo Gabriadze
  • Scénario : Nelson Greaves
  • Interprètes : Shelley Hennig, Moses Storm, Renee Olstead, Will Peltz, Jacob Wysocki
  • Production : Timur Bekmambetov
  • Compagnie : Bazelevs
  • Horreur
  • États-Unis
  • 2014
  • 82 min
  • DCP
  • Anglais
  • Dimanche 20 juillet à 21 h 30 au théâtre D. B. Clarke
  • Mardi 29 juillet à 21 h 45 à la salle J. A. De Sève
  • Première mondiale

Laisser un commentaire