Attack on Titan était présenté le :

  • 4 août 2015 à 21 h 30 au Théâtre Hall
  • 5 août 2015 à 21 h 30 au Théâtre Hall

Depuis environ 100 ans, les humains doivent vivre dans une ville protégée de murs géants. Ces protections ont pour but d’empêcher les attaques des Titans. Mais, après 100 ans sans attaque, certains humains se demandent si c’est les Titans sont bel et bien réel ou si c’est qu’une légende. Un jour, un gigantesque titan réussit à créer une brèche dans les fortifications, ce qui permettra aux plus petits Titans de pouvoir entrer et manger des humains. Deux ans plus tard, les survivants ont développé une méthode pour tuer les Titans et un groupe de soldats devra aller boucher la brèche dans le mur.

Attack on Titan est l’adaptation en film live-action de la populaire série de mangas du même nom (aussi adapté en série animée). Je dois dire que je connais peu de la franchise. Tout ce que j’ai lu sur Attack on Titan, c’est seulement le FCBD 2015 (donc, deux débuts d’histoire). Ce qui veut dire que je ne savais pas que le live-action était divisé en deux parties.

Il y a des adaptations en live-action de mangas ou de séries animées qui donnent beaucoup envie de découvrir la série d’origine à quelqu’un qui ne le connait pas, que ce soit par l’histoire, les personnages, ou encore le style visuel (l’univers). Cependant, je trouve qu’Attack on Titan échoue grandement, si ce n’est pas totalement, à introduire cette franchise qui semble très intéressante. Pourquoi? C’est bien simple. L’histoire est pas mal absente et il n’y a aucune explication des événements. Pourquoi y a-t-il une attaque maintenant? Pourquoi ça se passe après 100 ans d’accalmie? D’où sort-il le gigantesque Titan du début? Tout plein de questions qui restent sans réponse dans ce premier volet d’Attack on Titan. Tout ce qui arrive dans le film, c’est garroché aux spectateurs et ils n’ont pas de moments de répit pour analyser et comprendre ce qui se passe.

Le film commence en montant une relation d’amitié entre trois adolescents, mais en même temps, le spectateur n’a pas réellement le temps de s’accrocher aux personnages puisque l’attaque est imminente au début du film. Après cette attaque, on se retrouve deux ans plus tard. Et, d’un coup, les humains ont eu une évolution technologique, c’est-à-dire qu’ils sont passés de canons (comme à l’époque des pirates) à des machines qui leur permettent de se déplacer à l’aide de grappins unidirectionnels et des épées. Aussi, pendant ces deux ans, ils connaissent déjà le point faible des Titans et ils ont déjà entraîné des soldats à utiliser cet engin (grappin). Je trouve que la courbe d’évolution passe d’un extrême à l’autre trop facilement. Aussi, il n’y a aucune explication sur le fait que les humains puissent se transformer en Titan. J’espère grandement que ça va être expliqué dans le second volet. Cependant, je ne sais pas si ça vaut la peine que je dépense de l’argent pour le voir.

Si tout au long du film, il n’y a aucune explication. Ce premier volet d’Attack on Titan est une grosse introduction au second film qui n’a pas été présenté à Fantasia. Mais, il semble que le film va avoir quelques projections en salles aux États-Unis et les deux films seront présentés dans l’intervalle d’un mois (Premier film : 30 septembre, 1 et 7 octobre. Deuxième film : 20, 22 et 27 octobre). Attack on Titan finit sur un gros « cliffhanger », ce qui fait qu’on est obligé de voir le second film pour comprendre toute l’histoire. Ce film aurait dû être scénarisé pour que l’histoire se tienne dans ces 90 minutes, un peu comme Star Wars Episode V qui finit avec une grosse surprise, mais le spectateur n’est pas forcé de voir la suite pour apprécier ce qu’il vient de voir.

Tout ce qui est fait en animation 3D est mal fait. Les Titans sont très mal faits, à la limite de l’horrible. Le GCI est vraiment, comment le dire de façon polie… c’est poche, c’est désastreux. Quand un Titan prend un humain, ça se voit tellement que c’est du montage. L’intégration entre géant et petit devrait être retravaillée. Aussi, quand les humains utilisent leur machine-grappin, tout ce qu’on voit lorsqu’il y a un déplacement rapide, c’est une animation mal construite, du flou et du mouvement trop rapide. Bref, si l’histoire est décevante, les effets spéciaux le sont tout autant.

Je ne sais pas si un amateur de la franchise va aimer, mais pour ma part, ça ne me donne pas vraiment le goût de découvrir le manga ou la série animée. Si je compare à Lupin The Third où le film était passable (histoire amusante, mais le jeu des comédiens étaient horrible), je trouve que Lupin donne le goût de découvrir le manga ou la série animée. Tandis qu’Attack on Titan est une mauvaise adaptation en live-action dans les points. Si le but est d’aller chercher un nouveau public, c’est un échec total. Ça surfe sur la vague de popularité du manga et de la série animée.

Ce film a le syndrome de la bande-annonce qui montre tous les aspects qui sont intéressants dans l’histoire et ça révèle les moments clés du film.

Finalement, je suis déçu que mon dernier film à Fanatsia soit Attack on Titan. Surtout que les deux précédents films que j’ai vus le jour même étaient excellents (Rurouni Kenshin : The Legend Ends et Assassination). Pour ma part, c’est un film à éviter, je crois que le manga et la série animée sont une meilleure option pour découvrir la franchise.

 

Attack on Titan

  • Titre original : 進撃の巨人 (Shingeki no Kyojin)
  • Réalisation : Shinji Higuchi
  • Scénario : Yusuke Watanabe, Tomohiro Machiyama, Hajime Isayama
  • Interprètes : Haruma Miura, Hiroki Hasegawa, Kiko Mizuhara, Kanata Hongo, Takahiro Miura
  • Compagnie : FUNimation
  • Science-fiction, Fantastique
  • Japon
  • 2015
  • 90 min
  • DCP
  • Japonais avec sous-titres anglais
  • Première Canadienne
    • 4 août 2015 à 21 h 30 au Théâtre Hall
    • 5 août 2015 à 21 h 30 au Théâtre Hall

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.