Cop Car était/sera présenté le :

  • 28 juillet 2015 à 19 h 15 au Théâtre Hall
  • 5 août 2015 à 21 h 30 à la salle J. A. de Sève

cop_car_ver2_xxlgAu Colorado, deux enfants en fugue, Travis et Harrison, trouvent une voiture de police dans un champ perdu. Au début, ils se défient d’aller toucher la voiture, par la suite, le défi est de s’assoir dans la voiture de patrouille, pour finalement décider que ladite voiture leur appartient. Ils démarrent la voiture et ils partent à l’aventure.

Pendant ce temps, le shérif véreux (Kevin Bacon) est en train de cacher un corps dans une planque. Quand il veut revenir à sa voiture, elle est disparue. Pris de panique puisqu’il y a un autre corps dans la valise, il court pour revenir chez lui, en passant, il volera une voiture. C’est le genre de flic qui est très honnête, non? Réussira-t-il à récupérer sa voiture de patrouille? Et à garder ses secrets?

Cop Car montre tout ce qu’un enfant ne devrait pas faire. C’est-à-dire de fuguer, de dire tout plein de gros mots, de voler (surtout une voiture de police), de jouer avec des armes à feu (pas seulement des petits flingues, mais des gros calibres), et de ne pas faire confiance à n’importe qui.

De la manière dont la réalisation de ce film est faite, le début du film porte légèrement à confusion. L’histoire commence avec les deux jeunes qui découvrent la voiture du shérif. Après être parti, on revient un peu dans le temps pour voir et découvrir ce que le shérif fait avec les cadavres. Lorsque le policier arrive dans le champ, je croyais que les deux enfants revenaient porter la voiture, mais elle se déplaçait trop parfaitement. C’est alors que l’on comprend qu’on est revenu de quelques instants. Ce n’est pas un grand dérangement, c’est juste que le montage ne m’a pas plu.

Je ne suis pas trop certain de comprendre le message derrière le film. À part que voler, c’est mal et qu’on ne sait jamais si un flic est totalement honnête et conforme, je ne vois pas ce que le réalisateur Jon Watts voulait dire dans son film.

La prémisse était intéressante (résumé et bande-annonce). Par contre, l’ensemble du film n’était pas aussi excitant et captivant. Kevin Bacon n’a pas un rôle si marquant. Je m’attendais à quelque chose de plus stressant et de plus saisissant. Il n’a pas autant de présence à l’écran que je l’aurais imaginé. On voit beaucoup plus la découverte que les enfants font (la voiture et les armes). Je croyais que le rôle de Kevin Bacon serait plus dans le genre psychopathe, mais il ne dégage pas cette présence. Oui, il est véreux, mais sans plus.

COP CAR main

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’incongruités dans le scénario. Par exemple, est-ce que les enfants sont assez grands pour toucher les pédales et voir au-dessus du volant? Avec leurs tailles, je ne crois pas que c’est plausible. Il y a plusieurs autres éléments qui portent à se questionner sur la vraisemblance de ce qui est montré à l’écran.

Je m’attendais à beaucoup plus de Cop Car et au final, j’ai été déçu par le film. Pour un thriller, il n’y a pas beaucoup d’éléments qui tiennent le spectateur en haleine.

Le film sera présenté le 28 juillet 2015 à 19 h 15 au Théâtre Hall et les billets sont déjà tous vendus. Cop Car sera au cinéma à partir du 7 août.

Cop Car

  • Réalisation : Jon Watts
  • Scénario : Jon Watts, Christopher Ford
  • Interprètes : Kevin Bacon, James Freedson-Jackson, Hays Wellford, Camryn Manheim, Shea Whigham
  • Compagnie : Anchor Bay Entertainment
  • Thriller, Policier
  • États-Unis
  • 2015
  • 88 min
  • DCP
  • Anglais
  • Première Canadienne
    • 28 juillet 2015 à 19 h 15 au Théâtre Hall
    • 5 août 2015 à 21 h 30 à la salle J. A. de Sève

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.