Robbery était/sera présenté le :

  • 18 juillet 2015 à 18 h 45 à la salle J. A. de Sève
  • 28 juillet 2015 à 15 h 10 à la salle J. A. de Sève

Richard Lee est un champion pour être un raté et un imbécile. Ce qui n’empêche pas de prétendre qu’il est riche et que les filles se jettent sur lui. En réalité, il vit encore chez ses parents dans une pièce encore plus petite qu’une cage de hamster. Après avoir quitté son emploi, il sera engagé dans un dépanneur 24/7. Il n’est pas non plus un employé modèle, il s’amuse à endommager les produits (percer les sacs de croustilles et les boîtes de condoms, manger une bouchée des sandwichs déjà préparés… vous voyez le genre?) Un soir lorsqu’il travaille, un vieil homme entre dans le magasin. Le client finit par s’engueuler avec le patron qui est gratteux et il lui plante un ciseau dans la nuque, pour après faire un vol à main armée. Pendant ce temps, un policier corrompu ayant quelques problèmes de diarrhée décide de profiter de la situation. Il y aura aussi une jolie femme très sexy avec une grosse poitrine qui viendra faire quelques achats. Un grand mafieux viendra aussi dans le dépanneur et un voisin viendra avec une bombe. Le cambriolage normal est devenu une situation absurde et improbable.

Robbery 7

WOW! C’est tellement drôle et absurde comme situation. Chaque fois que l’on pense que ça a atteint le seuil du n’importe quoi, il y a quelque chose qui vient empirer la situation. J’ai adoré ce film, sauf la fin (j’en parlerai plus tard). C’est tellement étrange comme situation que ça en devient ridiculement drôle.

Chaque situation a un revirement inattendu où chacun tentera de reprendre la situation à son avantage. Donc, plusieurs balles tirées, du sang et un humour décapant sont au rendez-vous dans Robbery qui ressemble un peu aux premiers films de Tarantino. Le festival Fantasia décrit ce film et le compare à Clerks de Kevin Smith. Je ne l’ai pas vu, mais en cherchant la bande-annonce, je comprends la similitude.

Tous les acteurs du film Robbery ajoutent une touche rocambolesque. Je crois que c’est Lam Suet qui se démarque le plus avec son rôle du gérant radin du dépanneur. Même s’il a un ciseau planté dans le coup durant tout le film (il peut mourir à tout moment), il s’assure que tout le monde paie ce qui lui est dû. Le film commence en se moquant du film The Wolf of Wall Street [2013]. Richard Lee (Derek Tsang) se décrit comme le « The Wall of Wolf Street », ce qui donne l’ambiance humoristique de Robbery.

Derek Tsang, left, and J. Arie as convenience-store employees whose lives are in danger when they are help hostage in the store. Robbery will be shown at the 2015 edition of the Fantasia International Film Festival in Montreal.

Derek Tsang, left, and J. Arie as convenience-store employees whose lives are in danger when they are help hostage in the store. Robbery will be shown at the 2015 edition of the Fantasia International Film Festival in Montreal.

La seule chose que je n’ai pas aimée du film, c’est la fin qui m’a laissé sur ma faim et que je n’ai pas compris pourquoi ça finissait comme ça. Si ça avait fini 10-15 minutes plus tôt, j’aurais été satisfait à 100% du film. Mais, [GÂCHEUR] le film se conclu en tragédie où tous les personnages meurt et ils reviennent en fantôme… « What the hell! » En gros, c’était pour dire que même mort, personne ne veut de Richard Lee, le « loser ». Aussi, on voit la mort réelle de tous les personnages. Ils ne sont pas morts dans le dépanneur comme le montre la scène auparavant. Alors, comment Richard Lee est-il mort? Ça, ce n’est pas clair. [/GÂCHEUR]

Pour l’instant, Robbery est dans mon top 3 des films de Fantasia 2015.

Bref, Robbery est une comédie violente, irrévérencieuse et improbable qui devrait plaire à tout le monde. Je vous suggère fortement de voir ce film, il rejoue le 28 juillet à Fantasia!

Robbery

  • Titre original : 老笠
  • Réalisation : Fire Lee
  • Scénario : Fire Lee, Frankie Tam, He Xin
  • Interprètes : Derek Tsang, Lam Suet, J. Arie, Ken Low, Philip Keung
  • Compagnie : Sun Entertainment Culture Ltd.
  • Comédie
  • Hong Kong
  • 2015
  • 90 min
  • DCP
  • Cantonais avec sous-titres anglais et chinois
  • Première Canadienne
    • 18 juillet 2015 à 18 h 45 à la salle J. A. de Sève
    • 28 juillet 2015 à 15 h 10 à la salle J. A. de Sève

Laisser un commentaire