Library Wars : The Last Mission a été présenté le 20 juillet 2016 dans le cadre du Festival Fantasia.

La guerre fait toujours rage entre le Library Defense Force et le Media Betterment Act. L’un est pour la défense des livres. Tandis que l’autre est prêt à tout pour censurer et bannir des livres. Pendant ce temps, un musée organise une exposition de livres. Les organisateurs demandent au chef du Library Défense Force de leur prêter leur manifeste. Il accepte et il envoie la Task Force pour protéger leur Saint Graal. Mais le Media Betterment Act a planifié tout un plan machiavélique afin d’anéantir le Library Defense Force. Est-ce que c’est la dernière mission pour la Task Force ?

Library Wars : The Last Mission est la suite du film Library Wars qui a été présenté il y a 3 ans au Festival Fantasia (malheureusement, je n’avais pas fait la critique de celui-ci). L’histoire de ce second volet se déroule 18 mois après les événements du premier film. Bien que ce soit une suite, l’histoire se déroule indirectement au premier film. Oui, c’est les mêmes personnages et le même contexte. Cependant, il n’est pas obligatoire d’avoir vu le premier pour comprendre ce film. J’avais vu le film en 2013 et je dois dire ne pas m’en souvenir vraiment. Pour Library Wars : The Last Mission, le film commence avec un petit récapitulatif nous expliquant les grandes lignes de Library Wars. Tout ce qu’il y a à savoir, c’est qu’il y a une guerre entre deux clans pour la protection ou la censure des livres.

À plusieurs moments, le scénario propose de folles scènes d’action. L’intensité de ces scènes est assez palpable. Il y a un stress qui plane, c’est dû à la réalisation qui est très réaliste. Il y a une belle recherche sur la stratégie militaire (formation, déplacements, action : tout ça, c’est très protocolaire). Mais ce n’est pas que de l’action, il y a une solide histoire et de très bons personnages (une belle fraternité entre les gens de la Library Defense Force). Library Wars : The Last Mission a de beaux moments d’émerveillement (où des enfants découvrent de nouveaux livres) et des moments déchirants (la destruction de livres lors d’une fusillade).

Tout est merveilleux dans ce film : l’histoire, le contexte, l’environnement/les décors, l’action, l’humour, les tensions romantiques et les remises en question (sur les livres, les librairies, etc.). Et surtout, la fin est délicieusement bonne et amusante (le dénouement de l’affrontement et la conclusion du film).

Bref, Library Wars : The Last Mission nous fait traverser une tonne d’émotions. Au moment d’écrire cette critique, je dois dire que ce film se retrouve dans les meilleurs films de cette année que j’ai vus au Festival Fantasia. Il se retrouve dans mon Top 4 avec Creepy, What a Wonderful Family et Train to Busan. C’est un film qui vaut le détour et ça donne envie de découvrir le roman Toshokan Senso d’Hiro Arikawa et l’adaptation en manga et en série animée !

___

Normalement, le réalisateur Shinsuke Sato devait être présent pour la présentation de son film à Fantasia. Malheureusement, il a eu un empêchement de dernière minute. Avec la permission de TBS (Tokyo Broadcast Station), il nous a présenté la bande-annonce de Death Note Light up the NEW world dont il est le réalisateur (je ne suis pas certain, mais ça ressemble à cette bande-annonce).

 

Library Wars : The Last Mission

[Fantasia 2016] Library Wars : The Last Mission de Shinsuke Sato – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • La réalisation
  • L'action et l'histoire
  • Les personnages
Les moins
  • ...
  • ...
  • ...
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.