Blade Of The Immortal a été présenté le 31 juillet 2017 dans le cadre du festival Fantasia.

Manji a vu sa sœur se faire assassiner sous ses yeux. Sa vengeance sera terrible et il commet un massacre envers le clan qui a tué sa sœur. Agonisant après sa revanche, une mystérieuse femme lui octroie la vie éternelle et la capacité de se régénérer. Cinquante ans plus tard, il fait la rencontre de Rin, une jeune fille qui cherche à se venger du clan Itto-ryu. Manji accepte de l’aider puisqu’elle lui fait penser à sa défunte sœur.

 

Blade Of The Immortal est le 100e film du réalisateur Takashi Miike. 100 films en une carrière, c’est assez impressionnant. C’est pour cela que le Festival Fantasia a tout fait pour pouvoir présenter ce film de Miike et c’est pour cela que le film a été ajouté à la dernière minute à la programmation. Fantasia présentait aussi le 99e (The Mole Song : Hong Kong Capriccio) et le 101e film (JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable) du réalisateur. L’histoire de ce film est tirée du manga du même nom qui est paru entre 1993 et 2012 au Japon. Le manga a aussi eu une adaptation en série animée en 2008.

Est-ce que le film valait le détour? Pour ma part, la bande-annonce était plus intéressante que le film puisque Blade Of The Immortal est une très, mais très longue histoire qui ne veut pas finir. Le scénario commence dès les premières secondes avec le massacre que fait Manji. L’action se passe en noir et blanc et c’est magnifique. Ça enlève un peu le côté sanguinaire, mais ça ajoute une belle touche visuelle à ce terrible moment. Par la suite, l’histoire prend des couleurs et on découvre les personnages comme Manji et Rin qui sont intéressants. L’histoire en général se développe très lentement, ce qui crée beaucoup de longueurs. Néanmoins, il y a de très beaux combats de samurai même si ceux-ci sont interminables (ça ne veut jamais mourir un samourai) et un peu redondants. Ces scènes d’action font que c’est un magnifique film de samurais qui m’a rappelé 13 Assassins aussi réalisé par Takashi Miike (Fantasia 2011). Ça montre que Miike maîtrise l’art de faire des films de samurais.

Mis à part les bonnes scènes d’action, l’histoire reste assez simple (vengeance) tout en s’étirant un peu trop. Le film dure quand même 2 h 20. Je crois que l’histoire aurait pu être resserrée beaucoup plus. Un de mes amis me disait que l’histoire reprend les grandes lignes des deux premiers tiers de l’histoire originale. Mais, celle-ci ne touche pas à la fin de l’histoire originale. C’est un peu dommage. Pour ma part, je ne connais pas l’histoire d’origine et ce film ne me donne pas tellement envie de la découvrir.

Bref, Blade Of The Immortal promettait d’être un film très excitant par la bande-annonce. Mais en fin de compte, c’est seulement un film qui est visuellement très beau et qui a de bonnes scènes de combats à l’épée. Si vous adorez les combats de samurais, Blade Of The Immortal va vous en mettre plein la vue malgré une histoire beaucoup trop longue.

 

Blade Of The Immortal

[Fantasia 2017] Blade Of The Immortal de Takashi Miike – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • De bons combats de samurais
  • Différents styles de combats
Les moins
  • Des combats qui ne finissent pas
  • Un scénario qui s'étire beaucoup trop
3.0Note Finale

Laisser un commentaire