No Wave a été présenté lors de la soirée d’ouverture le 13 juillet 2017 dans le cadre du festival Fantasia, avant The Villainess.

Henry a des troubles du sommeil dû à son anxiété. Pour relaxer la nuit, il écoute la radio satellite où il tente de dormir au doux son des vagues. Mais, il entend des cris d’un homme qui se noie. Est-ce que c’est réel ou son imagination lui joue un tour? Pour éclaircir ce mystère, il téléphone à la station de radio…

 

No Wave est un court métrage qui joue sur l’étrange et le mystère. C’est un peu un genre d’épisode de Twilight Zone.

L’idée de base est très intéressante et Stéphane Lapointe, réalisateur, pousse l’étrange à un niveau qu’on ne voit pas vraiment au Québec. Ça serait vraiment amusant de voir une production de long métrage de ce genre au Québec.

Tout est là pour créer et amplifier le mystère dans ce court métrage. Que ce soit la trame sonore, les décors ou encore l’ambiance, No Wave propose une histoire cauchemardesque très alléchante!

 

No Wave

[Fantasia 2017] No Wave de Stéphane Lapointe – Critique du court métrage
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Le décors
  • L'ambiance étrange
  • La trame sonore
3.5Note Finale

Laisser un commentaire