The Little Hours a été présenté le 17 juillet 2017 dans le cadre du festival Fantasia.

Un jeune servant se sauve du maître qu’il sert après que celui-ci a découvert que le servant a des relations sexuelles avec la maitresse. Le servant se fait accueillir les bras ouverts par le Père Tommasso. Il se fait passer pour un sourd et muet afin de ne pas être retrouvé par ses maîtres.

 

The Little Hours est une comédie historique qui se passe au XIVe siècle. Ce film parodie beaucoup les films qui se passent à cette époque, mais de manière très moderne avec des « fuck » et de la vulgarité. Au niveau de l’humour, je m’attendais à quelque chose de bien plus salé comme humour et de bien plus sexuel. Cependant, ce n’est pas le cas. C’est plutôt que des discours vulgaires et irrévérencieux. À certains égards, ça m’a fait penser à la série Kamelott, mais avec un discours moderne.

C’est amusant de voir tout ce qui est parodié… de la religion à la sorcellerie, tout est là pour vous faire rire et vous écorcher les oreilles. La distribution est très intéressante avec Aubrey Plaza, Alison Brie et John C. Reilly. Une chance qu’il y a de bons acteurs parce que le film n’aurait pas plu.

Somme toute, le film est amusant, mais il ne m’a pas fait rire aux éclats. Il y a de bonnes blagues, mais en fin de compte, la bande-annonce révèle encore une fois tous les bons moments et ceux qui sont les plus drôles.

 

The Little Hours

[Fantasia 2017] The Little Hours de Jeff Baena – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • La distribution
  • Le côté parodique
Les moins
  • Le manque de mardant
  • La bande-annonce qui en révèle trop
3.5Note Finale

Laisser un commentaire