The Villainess a été présenté comme film d’ouverture de 21e édition du festival Fantasia le 13 juillet 2017. Le film clôtura ce soir le New York Asian Film Festival (16 juillet).

Enfant, Sook-hee a vu son père se faire tuer. Elle est élevée pour devenir une tueuse par un homme aussi charmant qu’insensible. Après une terrible mission sanguinaire, Sook-hee se fait recruter par le Service des renseignements sud-coréen comme agent dormant. On lui promet d’avoir une vie normale après 10 ans de service. Pour y arriver, elle prend une nouvelle identité avec sa fille et elle devient actrice au théâtre jusqu’au jour où elle pourra prendre sa revanche sur son passé!

 

Le film The Villainess ouvre avec une fantastique scène d’action très intéressante et très prenante. C’est le cas de le dire, il ne faut pas cligner des yeux parce qu’on peut facilement manquer un bout spectaculaire. La première partie de cette scène se déroule à la première personne, comme le film Hardcore Henry. C’est assez brutal puisque Sook-hee assassine des dizaines de sbires dans le temps de le dire. L’action est complètement folle jusqu’au moment où la caméra change à la troisième personne qui est aussi spectaculaire!

Si cette scène remplie d’adrénaline ne vous a pas convaincu, le film propose plusieurs scènes aussi intenses! The Villainess est un mélange de rage unissant des films comme Nikita et Kill Bill où une héroïne fait un carnage à chaque endroit où elle passe.

The Villainess est un genre de collage réunissant plein de moments spectaculaires et brutaux. Tout en alliant les codes de la romance que l’on peut retrouver dans les films d’amour et les K-Drama. Par contre au niveau du scénario, ça prend un moment avant de saisir le portrait global du film. Et par moment, il y a des choix scénaristes questionnables. Mais bon, ça ne m’a pas enlevé le plaisir durant le visionnement.

Kim Ok-bin est hallucinante dans le rôle de Sook-hee et elle est un peu méconnaissable entre les deux moments de sa vie. Il y a eu un beau travail sur les maquillages parce que, parfois, on peut se demander si ce n’est pas deux actrices qui incarnent le même rôle. Mais elle garde certains mêmes traits. Sung Joon qui joue un agent de renseignements et qui est le « voisin » de Sook-hee m’a fait penser à un autre rôle qu’il a joué (une série télévisée nommée Madame Antoine). Il a la même attitude de « trou de cul », mais en moins pire. La petite fille de Sook-hee est tellement mignonne! En général, tous les acteurs sont excellents dans le film.

Bref, The Villainess reprend les meilleurs moments et idées de certains films et les pousse à un autre niveau. Le film propose des scènes à couper le souffle tellement que c’est spectaculaire! C’est à voir absolument!

 

The Villainess

[Fantasia 2017] The Villainess de Jung Byung-gil – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Les scènes d'action spectaculaires
  • Un histoire intéressante
  • Brutal!
Les moins
  • Un collage de plusieurs éléments
  • Des choix questionnables au niveau du scénario
4.5Note Finale

Laisser un commentaire