Les Affamés a été présenté le 12 octobre 2017 dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma. Pour ceux qui l’auraient raté, vous pourrez vous reprendre ce vendredi puisque le film sortira en salle.

Une invasion de zombies fait rage au Québec. Plusieurs survivants tentent de fuir et de survivre à cette apocalypse. En même temps, ils essayent de comprendre le comportement de ces morts-vivants. Ceux-ci s’attroupent autour d’étranges sculptures et attendent quelques choses. Dans nos survivants, il y a Bonin et Vézina qui tuent toutes les créatures qui sont sur leur chemin. Un jour, Bonin croise Tania qui prétend avoir été mordu par un chien. Ensemble, ils vont à la rencontre de Thérèse et Pauline, et ils tentent de survivre du mieux qu’ils peuvent.

Après tout ce temps à entendre parler du film Les Affamés (depuis 2 ans grâce à la gang du Festival SPASM), c’est enfin le moment tant attendu pour voir un film de zombies québécois. En plus, le film a remporté le prix du meilleur film canadien au TIFF (Toronto International Film Festival) et le prix du public au FNC.

Aux allures de The Walking Dead, le film Les Affamés propose un film classique de zombies, mais il y a une belle touche québécoise à cette histoire. Dès la première scène, on peut sursauter. Et une ambiance apocalyptique et macabre s’installe. De pauvres petits humains se font bouffer par ces horribles créatures qui ont un aspect bien spécial. Ceux-ci ont un cri strident et effroyable et ils se comportent très bizarrement outre les moments qu’ils pourchassent à grande vitesse nos protagonistes.

Les personnages sont totalement géniaux et ils sont magnifiquement bien interprétés. La distribution est complètement débile avec Marc-André Grondin, Monia Chokri, Charlotte St-Martin, Brigitte Poupart, Marie-Ginette Guay et Micheline Lanctôt.

Marc-André Grondin, avec son personnage de Bonin, donne toute une performance dans cet univers apocalyptique. Au début, il fait un bon duo avec Didier Lucien (Vézina) où les deux personnages content beaucoup de blagues de « mononcle » (ou des jokes de papa). Ça ajoute une belle touche légère au scénario. Et il faut dire que l’humour est présent tout le long du film. Dans les autres personnages, Pauline (Micheline Lanctôt) et Thérèse (Marie-Ginette Guay) ne donnent pas leur place dans ce monde infernal. Brigitte Poupart incarne une femme qui a des allures de Uma Thurman dans Kill Bill ou encore du personnage de Michonne dans The Walking Dead. C’est à la fois sanguinaire, mais amusant. Tous ces magnifiques personnages rendent encore plus l’histoire intéressante et divertissante.

Malgré cela, ça n’empêche pas que les personnages finissent la plupart du temps à prendre des décisions imbéciles, mais ça ajoute une couche de stress comme à tout bon film de zombies. Le scénario ne réinvente pas le genre. Cependant, le scénario apporte beaucoup de stress et il y a une tension qui s’installe et qui est palpable. Malgré l’horreur, il y a aussi un humour niaiseux qui rend le film plus léger dans toute cette noirceur. Il y a une scène en particulière qui a fait éclater de rire tout le Cinéma Impériale. C’était magique. Il ne faut pas oublier la trame sonore qui est magistrale et mystérieuse. Elle joue beaucoup sur l’ambiance du film.

Bref, Les Affamés est le film à voir en fin de semaine autant pour les amateurs d’horreurs et de zombies que pour encourager notre cinéma. Robin Aubert a fait un travail exemplaire avec ce film et j’espère que ça va ouvrir la porte à plus de films de genre fait au Québec!

 

Les Affamés

  • Réalisation : Robin Aubert
  • Scénario : Robin Aubert
  • Interprètes : Marc-André Grondin, Monia Chokri, Charlotte St-Martin, Brigitte Poupart, Marie-Ginette Guay, Micheline Lanctôt
  • Horreur, Humour
  • Québec
  • 96 min
  • Français, sous-titré en anglais
  • http://nouveaucinema.ca/fr/films/les-affames
[FNC 2017] Les Affamés de Robin Aubert – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • La distribution
  • Un film de zombies québécois
  • Le mélange horreur et humour
Les moins
  • Le comportement inexpliqué des zombies
4.5Note Finale

Laisser un commentaire