Inside Men sera présenté le 5 juillet 2016 dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Lee Kang-hee est le chef-éditeur d’un grand journal et il a beaucoup d’influence. Il est facile pour lui de pousser la popularité d’un député comme Jang Pil-woo afin qu’il se présente aux élections. Ahn Sang-goo, un criminel qui soutient Lee et Jang, se fait surprendre en possession de certains documents très confidentiels et très compromettants pour la carrière politique de Jang et la main d’Ahn se fera couper.

Dans le but d’éclaircir ce scandale politique, le procureur Woo Jang-hoon commence une enquête sur les relations entre le politicien et ses investisseurs (un CEO d’une grande compagnie de voitures). Puisque Woo est un homme ambitieux et sans réseau de contacts, c’est le seul moyen pour lui d’atteindre le sommet. Woo et Ahn qui planifiait déjà sa revanche s’allieront pour faire éclater ce scandale politique.

Scandale, sexe et corruption… c’est ce que le film Inside Men propose.

Inside Men est le film classé R qui a eu le plus de succès de l’histoire du box-office coréen. L’histoire est tirée d’un webtoon, The Insiders, par Yoon Tae-ho.

Quand j’ai fait ma liste de film à voir, je me suis dit que ce serait très intéressant de voir un thriller politique. Malheureusement, je n’ai pas accroché à ce film. J’ai trouvé que l’histoire s’éternise, même si le scénario met en place beaucoup d’éléments. À certains moments, l’histoire m’a paru confuse. Il y a beaucoup de personnages et j’ai fini par les mélanger. Qui fait quoi et qui est de quel bord ? L’idée d’origine me semble très pertinente et très intéressante, mais je trouve que la réalisation est trop complexe.

Après une heure (sur un film de 2h10), je n’avais toujours pas accroché à l’histoire. Le scénario manque d’intensité et l’ambiance de ce film en laisse paraît plus que ce qui en est. La trame sonore joue beaucoup sur le suspense, mais ce n’est pas le cas. Il se passe tellement de choses et ça va dans toutes les directions (le monde politique, journalistique, du crime organisé et judiciaire). À mon avis, Inside Men aurait pu être une télésérie (K-Drama sans romance) et je crois que ça aurait été plus intéressant et plus rythmé.

C’est seulement les derniers 30 à 40 minutes où j’ai trouvé que l’histoire devenait enfin intéressante. Le récit montre le plein potentiel de la machine politique. Ça démontre comment un homme de pouvoir peut tout mettre à son avantage et démolir toutes crédibilités de ses adversaires (le procureur Woo Jang-hoon et le témoin Ahn Sang-soo). Et le dénouement est totalement génial. Ce n’est pas pour trop en révéler, le titre de ce film donne un indice.

Bref, Inside Men critique ouvertement le monde des chaebol (des entreprises dirigées par une famille qui ont le monopole dans des secteurs d’activités bien précis). Ce film dresse un portrait de ses entreprises comme étant des despotes. Aussi, Inside Men s’adresse à un public mature puisqu’il y a de nombreuses scènes adultes et d’autres sont brutales et violentes. Je trouve qu’il est dur de recommander ce film puisque je n’ai pas vraiment aimé les deux premiers tiers de ce film, mais la fin est vraiment excellente. Peut-être que je ne suis pas le public pour ce genre de thriller politique…

 

Inside Men

  • Titre original : 내부자들
  • Réalisation : Woo Min-ho
  • Scénario : Woo Min-ho, Yoon Tae-ho (The Insiders : webtoon original)
  • Interprètes : Lee Byung-hun, Jo Seung-woo, Baek Yoon-sik
  • Thriller politique
  • Corée du Sud
  • 130 min
  • Coréen, sous-titré en anglais
  • http://www.filmlinc.org/films/inside-men/
  • 5 juillet 2016
[NYAFF 2016] Inside Men de Woo Min-ho – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Le dénouement
  • ...
  • ...
Les moins
  • Le scénario trop complexe
  • L'histoire qui s'étire
  • Le manque de rythme
2.5Note Finale

Laisser un commentaire