Pour la 15e édition, le New York Asian Film Festival s’est déroulé du 22 juin au 9 juillet. Ce festival propose une grande programmation de film asiatique. Il y a eu environ une cinquantaine de projections provenant de l’Asie du Sud-Est, de la Chine, de la Corée du Sud, de Hong Kong, du Japon et de Taïwan.

Bien que je n’étais pas sur place pour couvrir ce festival, j’ai pu quand même voir une bonne vingtaine de films de chez moi. Alors, voici ce que j’ai vu (en ordre de préférence) :

___

Il y a aussi 3 autres films que j’ai vus ou entamés, mais je ne ferais pas de critique.

  • Maverick
    • Le lien qu’on m’a fourni est brisé. Il manque la fin du film (15-20 dernières minutes). Alors, il est dur de critiquer un film incomplet. Ce que je peux dire, c’est que je me suis ennuyé énormément en voyant ce film.
  • Dongju : A Portrait of a Poet
    • Le contexte semblait très intéressant (la Corée ne 1917). Cependant, le rythme était vraiment trop lent et il ne se passait pas grand-chose. [J’ai vu le film à moitié.]
  • Heart Attack aka Freelance (aussi au Festival Fantasia)
    • J’ai trouvé que le film n’était pas très intéressant. Je n’ai pas trop aimé le montage. Ça me donnait l’impression d’un film amateur et sans budget. [J’ai vu le film à moitié.]

 

C’est ce qui conclut la 15e édition du New York Asian Film Festival. Comparativement à l’année dernière, j’ai vu beaucoup plus de films et je me suis concentré sur ce festival au lieu d’aller au Comiccon de Montréal. Ça ne m’intéressant pas vraiment cette année. J’ai bien hâte de voir la programmation de la prochaine année ! À suivre…

Laisser un commentaire