Love and Other Cults sera présenté le 8 juillet 2017 dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Enfant, Ai s’est retrouvée dans une commune très religieuse. Sa mère n’avait pas le temps de s’occuper d’elle étant donné qu’elle passe tout son temps à prier et à essayer de nouvelles religions. Après 7 ans dans ce groupe, la police démantèle la secte religieuse. Alors, Ai se retrouve de famille d’accueil en famille en d’accueil. Une seule personne réussit à comprendre Ai, c’est Ryota, un adolescent qui se cherche une place dans la vie.

 

À travers de cette comédie noire, Eiji Uchida, le réalisateur et scénariste, nous plonge dans une aventure où la quête d’appartenance est très importante. Que ce soit dans une gang, un culte religieux ou dans une famille d’accueil, tout le monde doit trouver sa place dans la vie. C’est ce qu’Ai (Sairi Itoh) et la plupart des autres personnages tentent de trouver et ce n’est pas si évident. Mais ce n’est pas seulement le seul thème du film. Il y a aussi la négligence envers les enfants, la délinquance chez les adolescents et l’industrie du sexe.

Dès la première scène où Ryota et deux de ses amis d’école appellent un numéro retrouvé dans les toilettes, le ton du film est mis en place et c’est assez amusant et absurde. Le film n’est pas si drôle, mais il m’a fait sourire à plusieurs moments.

Tous les personnages sont très intéressants, car ils ont tous un petit quelque chose de briser à l’intérieur d’eux. C’est justement cet aspect qui est bien incarné chez les personnages. La distribution est composée d’acteurs réguliers dans les films de Sion Sono (Tag, Shinjuku Swan, Love & Peace, Tokyo Tribe) et de vrais délinquants (sous la supervision de la police). Ce qui ajoute beaucoup à l’émotion et au ton du film.

Bref, Love and Other Cults est un excellent film que j’ai eu beaucoup de Plaisir à regarder. L’histoire, bien qu’elle soit drôle, a un côté assez touchant et désolant (voir des jeunes qui ne savent pas où aller dans la vie). Au moment d’écrire cette critique, j’ai vu 7 films du festival et c’est sans doute celui que j’ai le plus apprécié.

 

Love and Other Cults

  • Titre original : 獣道 (Kemonomichi)
  • Réalisation : Eiji Uchida
  • Scénario : Eiji Uchida
  • Interprètes : Sairi Itoh, Kenta Suga, Antony, Kaito Yoshimura, Hanae Kan
  • Comédie noire
  • Japon
  • 94 min
  • Japonais, sous-titré en anglais
  • https://www.filmlinc.org/films/love-and-other-cults/
[NYAFF 2017] Love and Other Cults de Eiji Uchida – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • L'humour noire
  • Les thèmes abordés
  • La diversité des personnages
4.0Note Finale

Laisser un commentaire