Vampire Cleanup Department sera présenté le 15 juillet 2017 dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Un groupe secret gouvernemental a pour but de faire le ménage des vampires dans la ville. Sous la couverture d’une station de collecte d’ordure, le groupe du Vampire Cleanup Department (VCD) s’occupe des urgences sur certaines scènes de crimes. Malheureusement pour eux, ils n’ont pas de relève. Mais, un jeune homme se joindra à eux après que le VCD ait découvert qu’il est immunisé contre les vampires. Lors de sa première chasse aux vampires, le jeune homme tombera amoureux d’une jolie vampire.

 

Un film chinois d’arts martiaux et un film de vampires! C’est une bonne idée pour quelqu’un comme moi qui aime ces deux genres de films. Malheureusement, l’exécution et le mélange des deux ne donnent pas un résultat fantastique. Je m’explique…

Le scénario propose une histoire assez intéressante où un groupe de chasseurs de vampires œuvrent en tant que service de nettoyage. Ça vient chercher ce petit côté amusant de l’humour chinois. Mais ce n’est pas tout, il y a aussi une histoire d’amour qui vient s’implanter dans le scénario. Celle-ci est bien, mais j’ai trouvé que ce n’était pas exploité à 100 % et qu’il y avait certains moments très « cheesy », surtout la fin.

Le côté kung-fu du film n’est pas si présent. Il n’y a pas assez de scènes de combats à mon goût et elles ne sont pas spectaculaires. Néanmoins, il y a un moment où le protagoniste s’entraîne qui est très drôle. Il apprend le kung-fu après avoir passé le balai pendant de nombreuses heures. Ah que c’est ridicule!

Il y a un aspect intéressant autour de vampires. C’est surtout la mythologie qui m’a accroché. Dans ce film, il y aurait plusieurs races de vampires et chacune d’entre elles a leurs propres spécificités. Néanmoins, je trouve que le scénario n’exploite pas assez cette mythologie et au bout du compte, on ne voit pas vraiment de différence entre les vampires qu’on voit à l’écran (sauf pour la jeune femme vampire qui semble plus humaine que les autres).

Et ce qui est dommage des vampires, c’est leurs maquillages et les effets spéciaux utilisés. Ceux-ci sont très bas de gamme et un peu (ou très beaucoup) laid. Par moment, j’ai trouvé que les vampires ressemblaient plus à des zombies, et je ne parle pas de ceux de Walking Dead qui sont bien faits et beaux dans leur laideur. Mais bon, j’ai pu passer outre ces éléments parce que l’histoire est quand même bien captivante.

La musique du film m’a fait penser à un genre de Sherlock Holmes avec ses notes de mystères. En plus, le générique d’ouvertures ressemblait beaucoup à un film d’enquête mystérieuse. Je ne peux pas dire que ça fonctionne avec le ton du film.

Bref, Vampire Cleanup Department est un film amusant, mais qui n’a pas réussi à me satisfaire à 100 %. L’idée de base était bien, mais on dirait que rien n’a été poussé au maximum.

 

Vampire Cleanup Department

  • Titre original : 救殭清道夫
  • Réalisation : Yan Pak-wing, Chiu Sin-hang
  • Scénario : Yan Pak-wing, Ho Wing-hong, Ashley Cheung
  • Interprètes : Babyjohn Choo, Lin Min-chen, Chin Siu-ho, Richard Ng
  • Comédie, Fantaisie
  • Hong Kong
  • 94 min
  • Cantonais, sous-titré en anglais
  • https://www.filmlinc.org/films/vampire-cleanup-department/
[NYAFF 2017] Vampire Cleanup Department de Yan Pak-wing, Chiu Sin-hang – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Le mélange vampire et kung-fu
  • La mythologie des vampires
Les moins
  • Le manque d'utilisation de la mythologie
  • Les effets spéciaux et les maquillages
  • Manque de kung-fu
3.0Note Finale

Laisser un commentaire