Ma première conférence du ComicCon comptait parmi les plus attendus, et avec raison : Ubisoft présentait ses personnages et environnement de son tout nouveau jeu Assassin’ s Creed : Syndicate.

François Pelland (producteur senior), Thierry Dansereau (directeur artistique), Jonathan Dumont (directeur "Monde") et Marc-Alexis Côté (directeur créatif)

François Pelland (producteur senior), Thierry Dansereau (directeur artistique), Jonathan Dumont (directeur « Monde ») et Marc-Alexis Côté (directeur créatif) sont venus nous parler un peu plus du jeu en trois volets: le premier étant sur le contexte, le second sur les personnages et enfin le troisième sur la ville, Londres.

Contexte

On nous situe en 1868, où 25% de la population « voyageuse » ont comme destination Londres, lieu d’injustice et aussi lieu où il y a la plus grande différence entre les classes ouvrières. C’est aussi à cette époque qu’a eu lieu la Révolution Industrielle, elle qui a changé le visage de l’humanité et qui a introduit le monde moderne entre autres avec Charles Dickens, Alexander Graham Bell, la Reine Victoria, Karl Marx, pour ne nommer que ceux-ci.

Du côté de la jouabilité, Syndicate est différent à plusieurs égards versus ses prédécesseurs, tant au niveau de la navigation, des armes de poings (couteau, cannes) qu’au sentiment de liberté que nous procure la dimension de la ville. Il est un jeu plus ouvert avec plus de choix.

L’histoire est relativement simple, Jacob et Evie Frye, des jumeaux, se donnent comme mission de libérer la ville des templiers, district par district pour ainsi la rendre vôtre.

Jacob et Evie Frye

Personnages

L’équipe nous parle un peu des jumeaux Jacob et Evie. Jacob est fougueux, il n’a peur de rien et il ne réfléchit pas beaucoup avant d’agir, il est habile en combat rapproché. Evie, quant à elle, étudie sa proie, elle est plus réfléchie et furtive. Ils ont voulu donner la chance aux joueurs de choisir un personnage qui leur ressemble.

C’est la première fois qu’il y aura deux personnages dans un AC, ça vient appuyer l’humour anglais, apporte une nouvelle dynamique et rendra l’expérience plus rafraîchissante.

IMG_0072

Il y a cependant quelques différences entre les personnages des autres itérations, le côté rebelle des personnages et l’époque viennent changer la donne: le « hood »; la ceinture, un élément indispensable dans la série AC; des assassins plus sombres. Et le fait d’avoir deux héros apporte deux fois plus de travail/problèmes.

Du côté des armes, c’est à cette époque que nous avons vu l’arrivée des premières polices, des armes simulées (canne-épée, long couteau et l’historique Colt Revolver). Les combats sont plus rapprochés qu’auparavant et il était impossible pour l’équipe de  ne pas leur faire porter le « gauntlet » et ils devaient lui donner une apparence non manufacturée.

gauntlet

Londres 1868

Pour pouvoir reproduire Londres le plus fidèlement possible, l’équipe a lu beaucoup de documentaires, s’est rendue en Angleterre pour y prendre environ 4 000 à 5 000 photos, et parcouru environ 70 kilomètres en 4-5 jours. Ils voulaient pouvoir reproduire la texture, l’ambiance de la ville. Ils ne voulaient pas avoir une ville plane, les joueurs peuvent donc y visiter et grimper les monuments historiques. Ils ont même eu recours à l’historien Jean-Vincent Roy.

Syndicate - Londres

Ils ont reproduit la ville le plus fidèlement possible, c’est aussi la plus grosse jamais construite dans l’univers d’Assassin’s Creed, mais elle peut légèrement différer à quelques endroits pour les besoins du jeu. L’équipe nous assure par contre que les grosses marques de commerce seront identiques.

Syndicate - Londres

Londres, divisée en sept districts, est environ 30% plus grosse que la carte d’AC: Unity. Elle n’est pas construite de la même façon surtout due à l’avènement du trafic.

On y retrouve entre autres :

  • le Westminster: le Londres iconique, Big ben, royauté, Buckhingham Palace)
  • le Southern: où il y a les usines, beaucoup de fumée, des conditions misérables, mais beaucoup d’opportunité. Il est aussi possible d’aller à l’intérieur de ces bâtiments. On peut y voir la Cathédrale St-Paul et la tour de Londres
  • Lambeth, un district plus moderne, c’est un quartier d’artisanat, pauvre, mais en développement. Il est aussi plus grand et plus ouvert que les autres
  • Tamise, c’est l’ouverture sur tous les autres districts, elle est toujours en mouvement, il y a beaucoup de bateaux et des cargos à voler.
  • White Chapel, plus lugubre, sombre. C’est aussi ici qu’on y fera la rencontre de Jack l’Éventreur (Jack The Reaper). C’est aussi un labyrinthe de cours arrières

Syndicate - Londres

Chaque style est différent en passant du grégorien au tudor, tous les lieux historiques seront visitable, Big Ben, Westminster, Church St-Paul, Tour de Londres, etc.

Puis vint le tour des questions :

  • Est-ce qu’il y aura un mode multijoueurs? – Non, simple joueur pour le moment.
  • Est-ce qu’il y aura un lien avec Jack L’Éventreur? – Oui, un DLC sera dédié au personnage puisque ce dernier n’est apparu qu’en 1888 soit 20 ans après l’histoire de Jacob et Evie.
  • Quel personnage joue-t-on durant le jeu? Les joueurs pourront changer de personnage à tout moment durant l’histoire via le menu et l’expérience sera partagée entre chaque personnage.
  • Est-ce que le grappin est utile dans l’histoire, est-ce qu’il ne brise pas la mécanique de jeu à laquelle nous sommes habitués? L’équipe a eu la même inquiétude et s’est assurée du contraire. Les trois modes de transport travaillent ensemble, le parcours, le grappin et les véhicules. Chacun apporte au jeu, escalader un grand bâtiment, par exemple le Big Ben serait pénible et ralentirait le jeu, avec le grappin, nous sauvons du temps et ne brisons pas le rythme du jeu.
  • Est-ce qu’il y aura un rapport avec l’Inde (commerce)? Oui, le principal contact de Jacob et Evie, Henry Green, arrive d’Inde.
  • Est-ce que nous aurons des partis du jeu qui se déroulera dans le monde moderne avec l’Animus? Sur ce point, l’équipe s’est faite discrète pour ne pas trop dévoiler de l’histoire du jeu, mais ils nous ont assuré qu’elle serait présente.
  • Est-ce que les cinématiques seront différentes dépendamment du personnage que l’on incarne? Il y a quelques variétés, mais principalement les deux personnages se retrouvent toujours dans les cinématiques.

Laisser un commentaire