Les habitués des conventions telles que le ComicCon ainsi que les amateurs de pop culture connaissent très bien Jean-Michel Berthiaume. Très humble, il rougira si vous lui dites qu’il est une référence en la matière. Il ne prétend pas tout savoir, mais si vous aller faire un tour sur PopEnStock, vous vous apercevrez qu’ils, Jean-Michel et sont équipe, en connaissent beaucoup plus que la plupart des gens.

Dans cette conférence, il nous a fait découvrir quelques bédéistes de la région de Québec qui méritent d’être connus davantage.

  • Le poids du vide, David Gauthier
    • Cette création est le résultat de l’inconfort que M. Gauthier avait dans l’industrie du jeu vidéo, transposé en bande dessinée. C’est l’histoire d’un avare d’information qui travaille sur une agence spatiale, il a la connaissance pour faire avancer les choses, mais il se fait bloquer à plusieurs niveaux d’avancement d’innovations.

Le poids du vide par David Gauthier

 

  • Motel Galactic, Francis Desharnais (illustrations : Pierre Bouchard)
    • Elle se déroule dans un Québec futuriste, à gogo, un genre de P’tite vie à l’ère du clonage. Québec y est très bien illustré, une synthèse est moqueuse mais pas méchante, d’un Québec qu’on ne veut pas avoir, mais qu’on risque fort probablement d’avoir.

Motel Galactic

  • La guerre des arts, Francis Desharnais
    • C’est une répétition de cases avec un texte extraordinaire. Des extra-terrestres arrivent sur Terre pour y kidnapper les artistes et leur voler leur art. C’est un style expérimental et il faut avoir une énorme confiance en soi pour publier quelque chose du genre. C’est une métaphore pour dénoncer les coupures et c’est ce qui risque d’arriver si ça continue. D’ailleurs, M. Berthiaume a profité de sa tribune pour souligner le fait que la communauté des bédéistes était soudée.

La guerre des arts

  • Le domaine Grisloire, Michel Falardeau
    • M. Falardeau a illustré les rues et a réussi à garnir l’illustration de « c’est quoi marcher dans les rues de Québec ». Cette dernière est une histoire de lycanthropes. Petite anecdote, HP Lovecraft aurait lui aussi trouvé « la présence » qui se dégage des rues de Québec.

Le Domaine Grisloire

  • Vincent Bernier, Michel Falardeau
    • Cet ouvrage, créé pour le ComicCon de Québec 2014, raconte l’histoire de Vincent Bernier, professeur de karaté. C’est « LE » Jean-Claude Van Damme de Limoilou. Selon M. Berthiaume c’est une étincelante petite perle de sagesse, un énorme iku moderne. Pour lire la critique d’Olivier, rendez-vous ici.

Vincent Bernier

  • Copinet Copinot, collectif
    • Copinet Copinot est un collectif de nouvelles graphiques publié de façon indépendante. Ayant le jeux vidéo comme thème, elle développe la même « vibe » que Phylactère Cola.

copinet copinot

  • Frivolesque, Étienne Dez
    • Webcomic de style « Kanpai! » (manga avec une « cuteness » poussée au max), Frivolesque se déroule au FanaManga, un resto-boutique de Québec, M. Dez force le manga et Québec, c’est très habile et très transparent.

frivolesque

  • Le Bob, collectif
    • Le Bob est un collectif de bédéiste dont Alex A (Agent Jean) a déjà participé. Il ne se questionne pas par où il devrait aller, il y va tout simplement. Il rit beaucoup de lui même.

Le Bob 31

Le monde de la bande dessinée québécoise est en pleine effervescence et cette conférence me donne encore plus le goût de me remettre à fond dans ce type de lecture. D’ailleurs, je me suis laissé tenter par les deux tomes de Michel Falardeau du Domaine Grisloire.

Laisser un commentaire