La programmation les Bizarroïdes est une nouveauté du festival SPASM. On pourrait le décrire comme étant le petit frère du programme les Inclassables. Pour ceux qui ne savent pas ce que sont les Inclassables, ce sont des coups de cœur de l’équipe de programmation. Les courts métrages n’ont pas de thématique qui les unit comme dans la programmation du Cabaret Trash ou de la Grande Soirée Horreur. Ce sont des courts métrages insolites, angoissants, surprenants et hilarants, brefs, de tout genre.

sons-of-atom-560x300

Sons of Atom – Adam Butcher – 13 min – UK 2012

En 1970, deux enfants, Bradley et Curtis, ne sont pas amis, mais ils devront passer une longue fin de semaine ensemble. Une catastrophe nucléaire menace la Terre. Ils découvriront une VHS où ils apprendront quoi faire si la catastrophe se produit. Un des deux jeunes jouera un mauvais tour à l’autre…

J’ai bien aimé ce court métrage, surtout le mélange entre le stop-motion (une histoire que l’un de deux jeunes s’invente en jouant avec ses figurines) et le live-action (l’histoire entre les deux enfants). C’est très bien fait et la prémisse est très intéressante.

Site web

meilleur-des-mondes-560x300

Le Meilleur des mondes – Sébastien Trahan – kino00 – 5 min – Québec 2012

Deux criminels emmènent leur ami d’enfance dans un champ pour l’éliminer. Ils le soupçonnent de les avoir dénoncés. Cependant, cet ami leur révèlera quelque chose qui les fera hésiter à le tuer.

J’ai apprécié ce court métrage parce que c’était cocasse comme situation. L’histoire est bien amenée et la fin a été un peu surprenante.

Site web

quadruple-diamant-560x300

Quadruple Diamant – Olivier Bonenfant – Synaptic TV – 3 min – Québec 2013

Une piste de ski est catégorisée de quadruple diamant. Elle mène à un endroit extraordinaire… l’espace.

C’était vraiment magnifique et très bien fait. J’ai adoré l’ambiance rêveuse et imaginaire de cette montée vers la station de ski et la descente.

kvistur-560x300

Kvistur – Alexandre Roy – Carbone Films, kino00 – 13 min – Québec 2013

Un propriétaire d’une station-service perdue dans le fin fond des bois reçoit la visite de créatures étranges et imaginaires. Ils le hantent tous les jours.

C’était très bizarre comme court métrage. C’était tellement étrange que j’ai eu une certaine incompréhension à la fin du film. Kvistur est très bien réalisé, mais je ne peux dire que j’ai aimé ni détester ce court métrage, c’était tout simplement insolite.

cutex-560x300

Cutex – Benoit Rodrigue – 7 min – Québec 2013

Un jeune garçon est espionne trois filles. Ce voyeur se fera prendre et il devra être leur esclave.

Ce court métrage met en scène une situation un peu étrange et drôle. C’est bizarre la «punition» que le jeune garçon recevra, c’est-à-dire d’être l’esclave de celles qu’il désire. Somme toute, j’ai bien aimé ce film.

best-man-560x300

Best Man – Gunnar Järvstad – Primodrom Production – 7 min – Suède 2013

L’honneur d’honneur se dirige vers le mariage, mais sur la route, il aura une malchance. Quelque chose est pris sous sa voiture… un homme blessé.

C’était très drôle comme film et c’était rempli de plein de moments cocasses. Cependant, la fin n’était pas très étonnante puisque c’est le genre de scénario classique de malchance où une personne est pressée d’aller quelque part et se retrouve dans une situation non voulue. Ce fut mon deuxième court métrage préféré des Bizaroïdes.

mac-n-cheeze-560x236

Mac N’ Cheese – Tom Hankins, Gijs Van Kooten, Guido Pujik, Roy Nieterau – NKU – 3 min – Pays-Bas

Une étonnante chasse à l’homme dans le désert entre deux étranges personnages.

Ce fut le coup de cœur de cette programmation. L’animation était sublime, on pourrait le comparer à ce que font les grands studios comme Pixar ou Disney. Le court métrage utilise des effets de plans et de caméras très intéressants qui ajoutent énormément d’ambiance à ce film.

eight-560x300

8 (Eight) – Raul Cerezo – Harmonica Films – 14 min – Espagne 2012

À 8 ans, la personnalité d’un jeune garçon se manifeste et le garçon commence à faire la distinction entre le bien et le mal.

Je pense que ce fut le court métrage le plus étrange du programme. C’est un mélange surprenant entre l’histoire (un anniversaire banal) et une ambiance de film d’horreur. La trame sonore nous plonge et nous captive totalement dans le film. J’en suis sorti un peu stupéfait par cet étrange film.

Bande-annonceSite web

Vendredi, le 25 octobre, c’est la GRANDE SOIRÉE HORREUR à 21h au Club Soda.

Laisser un commentaire