10369873_10152930023075809_3832245844351916260_n

Crédit: SPASM

C’est déjà la treizième édition du festival SPASM. Pour la soirée d’ouverture, le festival a présenté une série de courts métrages autour de la thématique du sexe. C’était la première fois depuis le début du festival qu’il y avait une soirée exclusivement sur le sexe.

Bien que la soirée a été 18 ans et plus, les courts métrages n’étaient pas si osés. C’était loin d’une projection pornographique, mais il y a eu quelques moments plus explicites.

En première partie, il y a eu quatre blocs de deux courts métrages. La majorité provenait du Québec et de la France.

En deuxième partie, c’était un montage SEXXX par Izabel Grondin et DJ XL5 qui relatait les débuts du sexe dans le cinéma québécois. C’était un survol entre 1949 et 2008, du premier baiser à l’écran à aujourd’hui.

10734122_10152930024935809_6973989358834910996_n

Crédit: SPASM

 

epoque-formidable-fullsize

ON VIT UNE ÉPOQUE FORMIDABLE – Québec 2014 – Michel Lam – Laterna Films – 11 min

Un jeune homme (Sébastien Huberdeau) réussit bien dans la vie, une copine, un condo qui a lui-même rénové, une compagnie qui a du succès. Jusqu’au jour où tout se bouleversera après des révélations-chocs!

Ce court métrage était excellent et ce fut mon favori de la soirée. Pour ouvrir la soirée, c’était parfait. Il y a eu une progression tout au long de la soirée. Dans ce court, il n’y avait pas de scène de sexe, c’était des allusions à des événements passées. L’histoire était en simplicité, mais c’était très amusant. Les acteurs sont excellents et j’adore tout ce que Sébastien Huberdeau fait.

Le réalisateur, Michel Lam, et Sébastien Huberdeau sont venus présenter le court après avoir été projetés. Cela a donné quelques moments cocasses puisqu’ils ne savaient pas que le court était dans la soirée SEXE.

 

cochemare-forest-fullsize

COCHEMARE – Québec 2013 – Chris Lavis & Maciek Szczerbowski – Phi Films – 12 min

Ce court métrage est dur à expliquer. L’histoire débute dans une forêt enchantée avec des créatures étranges et une femme nue en négatif (effet photographique). Par la suite, l’histoire se déplace dans la station spatiale internationale où l’on voit une femme qui semble rêver à quelque chose de très érotique. Au final, je ne suis pas sûr d’avoir compris le message de ce court métrage. C’était « wierd », étrange, bizarre. J’ai trouvé que le mélange des deux univers ne fonctionnait pas trop ensemble, il y avait un grand écart entre les deux. Par contre, j’ai adoré le visuel de la Forêt des Tempêtes. C’était riche visuellement et plein de contemplation. Les techniques utilisées (animation et marionnette) pour illustrer cette partie étaient magnifiques. Rendu dans la seconde partie, tout l’aspect féérique a disparu pour nous plonger dans un mode plus voyeur.

 

rose-fullsize

ROSE – France 2014 – Marie Coulangeon – La Ruche Productions – 11 min

Deux couples d’amis sont sur le bord de la mer. Des jeux érotiques et des démons intérieurs seront au rendez-vous durant cette escapade.

Ce court métrage commence lentement avant que l’on comprenne ce qui se passe. L’un des deux hommes semble avoir un malaise avec les jeux érotiques de sa copine et de l’autre couple d’amis. C’est seulement à la fin que l’on voit pourquoi il n’était pas bien avec ces jeux. C’était étrange comme court métrage et cela ne m’a pas trop plus.

 

mecsmeufs-fullsize

MECS MEUFS – France 2013 – Liam Engle – Affreux, Sales et Méchants – 13 min

Bob discute de drague avec ses amis. Selon lui, les hommes sont le sexe faible. Après avoir été aux toilettes, Bob se trouve projeté dans un monde où les femmes sont celles qui sont toujours sur la drague (inversion des habitudes normales). Bob se rendra compte rapidement qu’il n’aime pas ce qui vit.

Ce court métrage a plusieurs situations cocasses. J’ai aimé l’inversion des rôles hommes femmes, même si j’ai trouvé que c’était du déjà vu. Au final, c’était bien, mais rien n’était nouveau dans les propos de ce film.

 

earth-stopped-fullsize

THE DAY THE EARTH STOPPED MASTURBATING – France 2012 – Raphaël Descraques – Golden Moustache – 2 min

Le titre résume assez bien le film. Selon une vieille prophétie qui vient d’être découverte, la population planétaire devra arrêter de se masturber puisque chaque fois qu’un homme commet l’acte, un homme meurt. C’est donc devenu illégal et passible de peine de mort.

Ce fut très court, mais tellement drôle. Trop court? Non, la longueur était parfaite. Tout se met en place rapidement et le rythme de ce film était génial. La prémisse de l’histoire est très loufoque. C’est une belle idée qui ne se prend pas au sérieux.

 

MissMishima-fullsize

MISS MISHIMA – Portugal 2012 – Pedro Rocha – Riot Films & Guerrilha Filmes – 13 min

Une geisha fait un rituel quelconque, après un moment, elle commence à jouir toute seule sans aucun acte sexuel. Par la suite, elle commence à se toucher. Elle finit par l’ouvrir le ventre, le sang gicle et les intestins sortent…

Ce court métrage a été présenté comme étant le court métrage malaisant du festival. Ce n’était pas si pire. La fin est un peu incompréhensible sur le coup, mais après une petite réflexion et avoir lu le résumé, « la mort est le fétichisme ultime », il est plus facile de comprendre les propos du film. Pendant le visionnement, j’ai trouvé les effets visuels mal faits, mais la finale nous révèle pourquoi c’était mal fait. C’était assez étrange comme court, mais c’était bien.

 

dernier-hero-fullsize

LE DERNIER HÉROS – Québec 2012 – Vincent Ouellet-Vinzi – Vinzi Productions – 4 min

La fin du monde est proche, un héros (avec une voix à la Batman de Christian Bale) a une mission particulière pour combattre l’apocalypse.

Ce court métrage était intéressant, mais peu élaboré. C’était assez simple et bien fait. Il y avait une belle touche d’humour. Le héros et sa mission étaient loufoques et j’ai bien apprécié la fin. Ce court était bien, mais cela ne m’a pas marqué.

 

speed-fuckin-fullsize

SPEED FUCKING – France 2014 – François Vieux – ALZ Films – 12 min

Un pervers pas très beau achète une bouteille contenant un élixir magique transformant les hommes et les femmes en bête de sexe. Malheureusement pour lui, il échappe la bouteille dans un bar de speed dating. La soirée deviendra du speed fucking.

Je n’ai pas saisi pourquoi ce court métrage débute avec un style en animation et pourquoi il se transforme en personnage réel. J’ai trouvé que cela a brisé le rythme du film et cela a changé l’ambiance. J’aimais bien le style visuel de l’animation. Une fois l’élixir diffusé, les gens se transforment en genre de zombie affamé de sexe. Le film montre des scènes sexuelles assez gore. C’était bien, mais ce n’est pas excellent à mon goût.

 

Avant de passer à la deuxième partie de la soirée, les organisateurs du festival ont voulu célébrer en grand cette soirée d’ouverture avec un after-party avec du mousseux pour tout le monde et de la musique avec DJ Mathieu Beauséjour.

10710971_10152930025565809_4909182777761366168_n

sexxx-fullsize

SEXXX – Québec 2009 – Izabel Grondin & DJ XL5 – 20 min

Comme je le mentionnais plus haut, SEXXX est un montage de plusieurs clips relatant le sexe présent dans le cinéma québécois. C’est comme si l’on zappait entre plusieurs chaînes. C’était intéressant de découvrir l’histoire du sexe au grand écran. Par contre, j’ai été un peu déçu, c’est-à-dire qu’ayant déjà vu à plusieurs reprises des soirées DJ XL5, je m’attendais à un montage ayant un peu plus dynamique et je trouvais que cela manquait d’ambiance. La thématique est exploitée à fond et documente très bien le sexe au grand écran. Mais, au final, je n’ai pas accroché.

 

Bref, ce fut une très belle soirée d’ouverture pour la treizième édition du festival SPASM.

À venir :

bannieres-580x185-2014-anticipation bannieres-580x185-2014-inclassables2 T4_Slide_Calendrier_Spasm TottalCrap-calendrier bannieres-580x185-2014-detraques bannieres-580x185-2014-trash bannieres-580x185-2014-horreur bannieres-580x185-2014-old-school2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.