Les Inclassables – Spécial Québec a été présenté à la deuxième soirée du Festival SPASM 2015.

Qu’est-ce que Les Inclassables – Spécial Québec ?

Les Inclassables, c’est une carte blanche de l’équipe de programmation de SPASM. Ce sont sept courts métrages qui ont été présentés. Pour une première fois (il me semble), SPASM a fait un programme Les Inclassables dédié au Québec. Plus tard, il y aura aussi une autre édition de Les Inclassables qui présentera des courts métrages de l’internationale.

Les Inclassables – Spécial Québec

Think Deep

1 : Think Deep

Dans une voiture, un homme complote avec sa maîtresse pour se débarrasser de sa femme. Après une petite partie de jambe en l’air, une surprise les attend.

Think Deep a été une agréable surprise. Je trouve que ça a commencé en force pour Les Inclassables – Spécial Québec et ça a vite fait oublier la première programmation (Québec Troublé). J’ai bien aimé le scénario de ce huis clos. La fin m’a grandement surpris.

  • Québec
  • 2015
  • Réalisation : Peter Skovsbo
  • Production : Digital Dimension
  • 7 min

 

magnifique-sous-leau

2 : La Vie magnifique sous l’eau

Ce court métrage est un film d’animation qui est présenté comme un documentaire animalier. Ce film dresse le portrait quotidien des bas-fonds marins.

La Vie magnifique sous l’eau est un hilarant faux documentaire. J’ai adoré la présentation de ces animaux marins qui sont à mi-chemin entre des poissons (ou autres espaces vivants dans l’eau) et des humains. C’est vraiment un court métrage amusant qui présente des êtres mystérieux. Par contre, je dois dire que le style visuel m’a moins plu. Néanmoins, je trouve que ce type de visuel fonctionne très bien pour le style d’animation et d’histoire.

  • Québec
  • 2015
  • Réalisation : Joël Vaudreuil
  • Production : Parce Que Films
  • 16 min
  • Bande-annonce
  • Site web

 

Sparky Ketchup

3 : Sparky Ketchup

Sparky Ketchup présente une anecdote de Lori Malépart-Traversy quand elle était petite. Elle a participé à un cours de coloriage pour la nouvelle sorte de ketchup.

Que dire de ce court métrage, à part que c’était plaisant et drôle à voir. L’anecdote se déroule rapidement, c’est un peu dur à expliquer. C’est juste amusant !

  • Québec
  • 2014
  • Réalisation : Lori Malépart-Traversy
  • 2 min

 

L'appareil de la Destruction

4 : L’appareil de la Destruction

Lors d’un party d’Halloween, le mélange d’alcool, de drogue et de jalousie ne fait pas du bien à Olivier. Ce sera une grosse descente aux enfers pour le jeune homme qui a de la difficulté à approcher une fille.

Ce court métrage est un peu étrange. L’histoire est composée de plusieurs plans-séquences qui sont magnifiques, mais en même temps le scénario est un peu déconstruit pour que le spectateur puisse faire sa propre interprétation de l’histoire. Le côté hallucinatoire est intéressant et empire de plus en plus au cours de l’histoire. Il y a de beaux effets visuels, notamment par l’ambiance festive de cette fête d’Halloween et son côté lugubre du mélange d’alcool et de drogue.

  • Québec
  • 2015
  • Réalisation : Jean-Christophe J. Lamontagne
  • 19 min
  • Site web

 

La Pepperette

5 : La Pepperette

Deux petits bandits tentent de braquer un dépanneur. Cependant, l’inexpérience de ces deux jeunes hommes se fera grandement sentir

La Pepperette est un hilarant court métrage qui met en vedette Jean-Carl Boucher (1981 et 1987) et Pierre-Luc Funk (SNL Québec). Ce court métrage a été mon coup de cœur de la soirée (incluant ceux que j’ai vus dans Québec Troublé). Le scénario est bien écrit et l’histoire est très bien interprétée par ces deux acteurs loufoques. Ce court métrage démontre que pour faire un cambriolage, il ne faut pas que posséder une cagoule et un flingue.

  • Québec
  • 2014
  • Réalisation :
  • Production :
  • 19 min
  • Bande-annonce
  • Site web

 

La Plus Vieille Pierre

6 : La plus vieille pierre

Un vieil homme en fauteuil roulant récupère une mystérieuse roche qui pousse dans un arbre. De retour en ville, il voudrait s’acheter le nouveau modèle de fauteuil roulant. Pour ce faire, il divisera et vendra sa découverte. Cette mystérieuse roche transformera la population et la rendra dépendante.

Je suis grandement impressionné par le rendu visuel de cette animation en stop-motion. L’histoire est intéressante et elle reflète notre société moderne de consommation et de dépendance.

  • Québec
  • 2014
  • Réalisation : Mathieu Girard
  • 10 min
  • Bande-annonce

 

Bleu Tonnerre

7 : Bleu Tonnerre

Après avoir fait une niaiserie, Bruno se retrouve à la rue et sans conjointe. Bruno qui est dans la trentaine a un rêve refoulé. C’est après une journée de travail qu’il décidera de remettre son habit bleu et de remonter sur le ring.

J’étais bien curieux de voir ce court métrage puisqu’il a eu beaucoup de succès au Festival de Cannes et il a eu une mention spéciale au dernier Festival du Nouveau Cinéma. Comment expliquer ce court métrage ? C’est un mélange entre une comédie musicale et un drame (de ne pas avoir réalisé son rêve). Bleu Tonnerre est un court métrage surprenant et bien interprété par Sandrine Brisson, Isabelle Blais et le chanteur Dany Placard. Par contre, ce style cinématographique (comédie musicale) n’est pas vraiment mon genre.

  • Québec
  • 2014
  • Réalisation : Jean-Marc E. Roy & Philippe David Gagné
  • Production : Voyelles Films
  • 21 min
  • Bande-annonce

 

À venir à SPASM :

Laisser un commentaire