Batman V Superman : Dawn of Justice prend l’affiche le 25 mars 2016.

Plusieurs attendaient le film Batman V Superman : Dawn of Justice avec impatience. Avec la mode des super héros au grand (et au petit) écran, c’est normal qu’il y ait beaucoup d’anticipation pour ce film. C’est quand même deux personnages hyper connus dans la bande dessinée américaine. Le combat entre Batman et Superman devrait mener vers la formation de la Justice League… Pour ma part, je n’attendais pas vraiment ce film. Pourquoi? Il y a deux choses. Un, je suis plus Marvel Comics que DC Comics. Deux, c’est le même duo qui a  fait le film Man of Steel que je n’avais pas vraiment aimé David S. Goyer à l’écriture et Zack Snyder à la réalisation. Avant d’entrer plus en détail dans ma critique du film, voici le résumé de Batman V Superman : Dawn of Justice. (Comme Zack Snyder l’a mentionné dans sa vidéo avant le film, je vais essayer de ne rien gâcher… SPOILER FREE.)

Il était une fois un jeune garçon nommé Bruce Wayne. Ses parents ont été assassinés sous ses yeux. Ce qui mena le jeune Wayne à devenir le vigilant que l’on connait sous le nom de Batman. Bruce Wayne voit Superman comme un être qui est au-dessus de toutes les lois. Et il n’apprécie pas vraiment le symbole qu’est Superman.

Il était, aussi, une fois un homme venu d’une autre planète nommé Clark Kent, Kal-El ou Superman. Celui-ci tente de défendre la Terre contre les vilains venus d’ailleurs… comme la fois où le Général Zod est arrivé sur Terre (voir le film Man of Steel ou l’une des scènes du début de Batman V Superman). Le combat entre Superman et Zod a causé beaucoup de ravage sur Métropolis. De son côté, Superman n’apprécie pas que des gens se prennent pour des vigilantes, surtout Batman qui a des manières peu orthodoxes.

Il était, oui oui encore, une fois Lex Luthor, un scientifique « fou » qui est prêt à tout afin d’éliminer la menace extraterrestre qu’est Superman.

C’est trois « il était une fois » vont s’amalgamer pour faire le film Batman V Superman : Dawn of Justice. Un peu comme les Avengers (le premier film), les super héros doivent se taper sur la gueule avant de former une alliance pour combattre le terrible destructeur Doomsday. Tout ça avec l’aide de Wonder Woman.

 

Avant de voir le film, j’avais vu sur les Internet que plusieurs critiques descendaient le film. Alors, mes attentes étaient encore plus basses. Malgré cela, j’ai trouvé que le film n’était pas aussi pire que ça, mais ce n’est pas un excellent film non plus.

Le film ouvre avec une séquence entremêlée des funérailles et de l’assassinat des parents de Bruce Wayne. Vous vous dites : « encore la mort des Wayne »? C’est exactement ce que je me suis dit. Je commence à être tanné de revoir les mêmes scènes chaque fois qu’il y a un nouveau film ou une nouvelle série. En même temps, ce triste moment pour Bruce Wayne est un élément important pour qu’il devienne Batman et aussi pour un autre moment qui est en lien avec Superman. Je ne sais pas si c’est la surutilisation de la scène de l’assassinat des Wayne, mais j’ai trouvé qu’il manquait une charge émotive à l’écran. Même s’il y a de la musique dramatique et des effets de ralentis pour augmenter l’intensité du moment, c’est comme si je m’en foutais tout simplement ou que ça ne me dérangeait pas. Seulement avec le début, on se rend rapidement compte de la manière dont le scénario est raconté. C’est-à-dire, c’est des petites scènes entremêlées. À plusieurs reprises plus tard, le film utilise de la musique dramatique et des ralentis pour augmenter le drame, mais ça ne fonctionne tout simplement pas.

Par la suite, on fait un saut dans le temps au moment où Superman affronte Zod (la scène finale de Man of Steel). Ce fut un bon récapitulatif de la fin du précédent film. Ce qui est le plus intéressant de cette scène, c’est le fait de voir la vision de Bruce Wayne qui était sur les lieux lors cet événement. Déjà à ce moment, on commence à comprendre la « haine » de Bruce envers Superman. Par contre, j’ai trouvé que cette scène était mal située dans le temps. Au début, je n’étais pas sûr si c’était le même combat que Man of Steel. C’est seulement après, quand il y a eu la mention « 18 mois plus tard » que je me suis rappelé que Batman V Superman se déroule 18 mois après Man of Steel.

Ensuite, le film est divisé en trois histoires. C’est comme s’il y avait trois films en un dans ce long 2h30. Il y a des scènes à Gotham avec Bruce Wayne/Batman, à Metropolis avec Clark Kent au Daily Planet/Superman et Lois Lane et encore à Metropolis avec Lux Luthor. Le scénario est une grosse partie de ping-pong à trois où le spectateur se fait lancer dans tous les sens. Ce qui rend plus dure la compréhension du scénario et cela laisse la place à des trous dans l’histoire (ça saute du coq à l’âne tout le long du film). Néanmoins, cette partie de ping-pong scénaristique nous montre petit à petit les raisons et les motivations des personnages. Et ça dépeint les obsessions de Bruce envers Superman et celles de Clark Kent envers Batman. Il y a seulement la partie de Lex Luthor qui est un peu plus abstraite. Ses motivations ne sont pas si claires ou bien elles sont juste trop simple (éliminer Superman).

Le film se déroule à toute vitesse, même si je n’ai pas tant aimé la manière dont le scénario est présenté, le temps ne m’a pas vraiment paru long. C’est peut-être le fait d’aimer les super héros ou bien d’avoir voulu donner la chance au film Batman V Superman.

Le scénario est aussi séparé en trois confrontations entre Batman et Superman. Cependant, la majorité de ces scènes se retrouve partiellement dans les bandes-annonces. Par exemple, la première, c’est lorsque Bruce Wayne rencontre Clark Kent à l’événement de Lex Luthor. On voit rapidement que les deux ne sont pas sur la même longueur d’onde. La seconde, c’est au moment où Superman se met à travers du chemin de Batman lors d’une poursuite en Batmobile. Encore là, l’entièreté de la scène a été montrée dans les bandes-annonces et je m’attendais à beaucoup plus de cet affrontement. Et le dernier, le vrai combat où l’action commence enfin dans le film, c’est sans doute le moment que j’ai le plus apprécié. Batman et ses technologies contre Superman et sa force surhumaine. Ce fut un beau combat…

Comme les Avengers, l’affrontement n’a pas duré et les deux super héros se sont rapidement alliés. C’est une autre des faiblesses du scénario. C’est-à-dire que le déclic se fait trop rapidement, mais on comprend pourquoi il y a eu certaines scènes auparavant. Mais encore, je suis resté sur ma faim avec cette scène qui m’a paru garrochée. Peu de temps après, Wonder Woman fait son entrée en grand… mais on l’avait déjà vu dans les bandes-annonces. La présence de l’Amazone vient légèrement rehausser le niveau du film. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à apprécier Batman V Superman. Détrompez-vous, Wonder Woman ne vient pas nous faire oublier tous les problèmes précédents. Wonder Woman n’a pas une énorme présence dans le film puisque son nom n’est pas dans le titre. Le personnage est rapidement introduit dans l’histoire, mais comme Diana (sans la nommer). Pour ma part, je n’avais pas reconnu l’actrice, alors je me demandais qui était cette femme qui cherchait quelque chose chez Lex Luthor.

Le film Batman V Superman a quelques apparitions éclair… attention, c’est en lien avec d’autres membres de la Justice League. Je n’en dirai pas plus. Néanmoins, j’ai trouvé leurs intégrations au scénario assez plate et fade. En même temps, ça tient la route avec le fractionnement du scénario qui est lui aussi plate et fade.

Au niveau des effets spéciaux, Batman V Superman est là pour nous en mettre plein la vue. Il faut bien que le film se rattrape sur quelque chose. Par contre, il y a plusieurs moments où les effets spéciaux sont surutilisés. Je m’explique : étant donné que les scènes d’actions se déroulent de nuit, les effets d’explosions et de lumières sont trop présents et par moment, et ça finit par cacher l’action et le peu de scènes d’action avec Batman et Superman. Il y a de belles scènes d’action avec des ralentis où les effets spéciaux viennent nuire. Le film Man of Steel avait énormément de reflets de lentille (lens flare) et c’était plus un désagrément. Dans Batman V Superman, les lens flare ne sont pas abusifs. À un moment donné, je me suis passé la réflexion à ce sujet et évidemment, c’est à ce moment qu’il y en a eu plusieurs. Mais rien de dérangeant.

Plusieurs se demandaient si Ben Affleck serait un bon Batman. Pour ma part, je ne suis toujours pas convaincu du choix de l’acteur. Si DC et Warner veulent faire des films sur plusieurs années, Ben Affleck (43 ans) va se retrouver encore plus vieux et ça risque de faire comme avec d’autres super héros où les acteurs ne veulent plus interpréter le rôle. Malgré cela, Ben Affleck fait un pas pire Batman. Son interprétation de Batman est beaucoup plus sombre que les derniers. J’ai trouvé que Ben affleck n’avait pas le côté « playboy » durant les scènes de Bruce Wayne.

Henry Cavill a repris son rôle de Superman. Je ne sais pas si c’est le personnage ou l’acteur, mais je n’accroche pas. Il y a une chose de bien, c’est quand il joue Clark Kent. Je trouve qu’il a su rendre l’obsession envers Batman à un bon niveau afin de comprendre les réels motifs de Superman à détester Batman. Amy Adams a aussi repris son rôle de femme à secourir… euh non, désolé, de Lois Lane. C’est fou comment, chaque fois, elle est dans le pétrin, et Superman est là pour la sauver même si ça met en danger le reste de l’univers. Il y a aussi Jesse Eisenberg qui interprète Lex Luthor. Ouin… comment le décrire? Je dirais que son interprétation de Lex Luthor est un gros « bof ». C’est joué un peu gros et il ne ressemble pas à l’idée que je me fais de ce « mastermind » qui est prêt à tout pour anéantir Superman. Finalement, il y a Gal Gadot qui joue Diana Prince alias Wonder Woman. Comme je le mentionnais plus tôt, elle n’a pas beaucoup de scènes, mais quand elle est là, elle réussit à voler la vedette à Batman et Superman (un peu).

J’ai eu la chance de voir le film en IMAX 2D. Je trouve que ce film vaut la peine puisque plusieurs scènes ont été tournées pour le ratio du IMAX. Par contre, ce ne sont pas toutes les scènes qui ont le ratio 1.43 : 1.

 

Bref, Batman V Superman : Dawn of Justice est loin du calibre des films de Marvel et du film de Deadpool. Le film a été un peu mieux à ce que je m’attendais, mais c’est tout. Le scénario est lourd à suivre. C’est dû au montage rapide et aux petites scènes qui envoient le spectateur dans tous les sens. De la manière dont le film se termine, ça laisse la place à beaucoup d’autres choses et ça sent la Justice League à plein nez (qui est déjà annoncé pour 2018). Est-ce que Batman V Superman va réussir à faire assez d’argent pour que les prochains films se développent? Je ne sais pas, mais en ce moment, je trouve que c’est mal parti. Peut-être si DC et Warner changent d’équipe à l’écriture (David S. Goyer) et à la réalisation (Zack Snyder), je suis sûr que les films de DC pourraient rattraper l’avance que Marvel a dans son univers cinématographique. Ceux qui s’attendaient à une scène après le générique, il n’y en a pas… boooooooouuu ! Par contre durant le film, il y a une scène qui révèle quel méchant s’en vient dans un des prochains films (s’il y en a un).

 

Batman V Superman : Dawn of Justice

  • Réalisation : Zack Snyder
  • Scénario : Chris Terrio, David S. Goyer
  • Interprètes : Ben Affleck, Henry Cavill, Amy Adams, Jesse Eisenberg, Diane Lane, Laurence Fishburne, Jeremy Irons, Holly Hunter, Gal Gadot
  • Action, Super héros
  • États-Unis
  • 153 min
  • Anglais (aussi en français)
  • batmanvsuperman.dccomics.com
  • 25 mars 2016

Laisser un commentaire